Serveur d'impression

Rapport sur les systèmes de bibliothèque 2021 | Magazine des bibliothèques américaines – Serveur d’impression

Le 6 mai 2021 - 53 minutes de lecture

[bzkshopping keyword= »Minecraft » count= »8″ template= »grid »]

Rapport sur les systèmes de bibliothèque 2021 (Illustration: Tom Deja)
Illustration: Tom Deja

Au cours d'une année compliquée par une pandémie mondiale, la communauté des fournisseurs qui fournissent des technologies aux bibliothèques a fait des progrès importants pour répondre aux besoins pressants et faire des progrès continus dans leurs initiatives à plus long terme. Bien que la pandémie ait perturbé les services de bibliothèque – ainsi que le financement – en 2020, des efforts concertés ont été déployés pour répondre aux demandes des utilisateurs dans la mesure du possible. Presque tous les fournisseurs ont fait des virages serrés pour élargir l'accès aux collections et services numériques afin de compenser la diminution de l'accès aux matériaux physiques.

Seules quelques acquisitions mineures ont eu lieu dans cette industrie profondément consolidée l'année dernière. Contrairement à 2019, aucune de ces transactions n'a modifié l'équilibre général des pouvoirs entre les concurrents. Les fournisseurs ont déployé des efforts extraordinaires pour aider les bibliothèques clientes à faire face aux changements de services tout en poursuivant leurs programmes de développement de produits au-delà des circonstances actuelles.

Réponses à la crise

Les fournisseurs de bibliothèques ont facilement fourni un soutien pendant la pandémie, en particulier par le développement rapide ou la mise en œuvre de fonctionnalités prenant en charge les flux de travail nouvellement institués, tels que la sélection et la commande en ligne de matériaux et la collecte sans contact en bordure de rue. Les fermetures brusques de bâtiments ont entraîné la nécessité de mettre à jour les calendriers de politique contrôlant les dates d'échéance et les avis, ainsi que d'autres changements opérationnels. Presque tous les fournisseurs ont décrit la prestation d'interventions système ou d'améliorations fonctionnelles pour aider leurs clients pendant cette période difficile. Bon nombre de ces changements auront une valeur durable. Pour certaines bibliothèques, la crise a accéléré les transitions vers des opérations numériques accrues déjà en cours.

En plus des changements dans les politiques et les opérations du système, certains fournisseurs ont mentionné d'autres mesures spécifiques – et sans précédent – offertes pour soutenir leurs clients pendant la pandémie. Biblionix a non seulement implémenté 16 fonctionnalités conçues pour aider les bibliothèques à s'adapter aux changements dans les prêts et le flux de travail, mais a également offert une aide financière à ses clients. Étant donné que beaucoup ont connu une réduction des prêts pendant la pandémie, Biblionix a réduit les frais d'Apollo ILS en fonction des niveaux d'utilisation, une pratique inhabituelle dans l'industrie de la technologie des bibliothèques. Innovative Interfaces a rendu son application mobile Circa Sierra gratuite pour les bibliothèques pendant un an pour les aider avec les services en bordure de rue. Ex Libris a lancé l'initiative «Meilleures pratiques pour la communauté Ex Libris pendant COVID-19» afin de fournir des conseils sur les fermetures et les réouvertures de bâtiments. Soutron Global a développé un programme de récupération en cas de pandémie, offrant aux clients un ensemble de soutien étendu, et a fait don de 10% de ses revenus à un fonds d'aide financière destiné aux clients de Soutron. OCLC a pris en charge les bibliothèques mettant en œuvre des services de collecte en bordure de rue via des flux de travail spécialisés fournis via son application mobile CapiraCurbside.

Solidifier une industrie consolidée

Les acquisitions d'entreprises s'étalant sur plusieurs décennies ont consolidé l'industrie de la technologie des bibliothèques en une industrie dominée par une poignée de grandes entreprises. Des organisations telles que EBSCO Information Services, Follett, OCLC et ProQuest ont rassemblé divers portefeuilles de produits, dont certains complètent d'autres offres de contenu et services non couverts dans ce rapport. Ces organisations sont massives: EBSCO Information Services emploie 2 852 personnes dans le monde. Dans l'ensemble de ses activités, ProQuest emploie 2 740 personnes, dont 1 461 employés dans la société mère et le reste via des filiales telles que Bowker, Ex Libris et Innovative. Follett, avec un chiffre d'affaires de 3 milliards de dollars en 2020, emploie 1758 (y compris ses filiales). OCLC rapporte 1 238 membres du personnel au total. Les autres organisations qui ont participé à ce rapport emploient un total combiné de 1 316 personnes, ce qui reflète le poids économique du plus haut niveau.

Les événements de l’année dernière ont favorisé la consolidation de l’industrie. L'acquisition d'Innovative Interfaces par ProQuest au début de 2020 a déclenché un examen par la Federal Trade Commission (FTC), le principal organisme de réglementation gouvernemental américain qui conteste les fusions et acquisitions anticoncurrentielles. La FTC a entamé son examen en février et l'a conclu en novembre sans imposer de restrictions.

Pendant son examen actif, ProQuest a accepté d'exploiter Innovative en tant qu'entreprise indépendante et de séparer ses activités commerciales et ses activités liées aux produits. À l'avenir, ProQuest opérera Innovative en tant qu'unité commerciale individuelle, parallèlement à Ex Libris. Chaque entreprise développera et soutiendra ses propres produits, même si elles ne sont plus limitées dans l'exploration des synergies.

La FTC n'imposant pas de désinvestissement suggère que les fusions d'entreprises au sein du secteur n'ont jusqu'à présent pas franchi les seuils légaux anticoncurrentiels. Bien que les choix de produits et de fournisseurs soient limités, les bibliothèques continuent d'avoir des alternatives lors de l'acquisition de systèmes technologiques majeurs. Même dans les secteurs académique et scolaire majoritairement dominés par les grandes entreprises, les acteurs plus petits et de niche – ainsi que les alternatives open source – représentent une concurrence viable. Le résultat de l'examen FTC de ProQuest valide la réalité d'une industrie consolidée et peut signaler la tolérance à d'autres mouvements audacieux.

Bien que les géants de l'industrie retiennent beaucoup l'attention, les petites et moyennes entreprises jouent un rôle essentiel dans l'industrie, en fournissant de la concurrence et des produits et services bien appréciés. Les petites entreprises peuvent offrir des produits spécialisés et des services de boutique non abordés par les grands noms. Leurs processus agiles ont également le potentiel de stimuler l'innovation.

Mais ce niveau de petites organisations est confronté à la dure réalité des ressources limitées et de la capacité de développement. Presque toutes les petites et moyennes entreprises du secteur ont connu des effectifs statiques ou réduits au cours de la dernière décennie:

  • The Library Corporation: 199 en 2010, 116 en 2020
  • SirsiDynix: 385 en 2010, 387 en 2020
  • Book Systems: 60 en 2010, 62 en 2020
  • Keystone Systems: 17 en 2010, 16 en 2020
  • Équinoxe: 22 en 2010, 20 en 2020
  • Auto-Graphics: 32 en 2010, 28 en 2020
  • Infor: 71 en 2010, 35 en 2020

Seule ByWater Solutions, avec 15 employés en 2010 et 30 en 2020, a connu une croissance substantielle de son personnel.

Nouvelles fusions et acquisitions

Après une vague de transitions commerciales transformationnelles l'année précédente, 2020 a été relativement calme. Une phase de transition fait généralement suite à des acquisitions majeures, au fur et à mesure que les organisations impliquées s'intègrent et élaborent des stratégies. ProQuest et Volaris Group ont poursuivi leurs stratégies d'intégration commerciale respectives après d'importantes acquisitions d'Innovative (par ProQuest) et de Bibliocommons (par Volaris Group). Dans les deux cas, les sociétés acquises opéreront de manière indépendante mais au sein de l'infrastructure commerciale de leurs nouveaux propriétaires.

L'année dernière, EBSCO Information Services a acquis Zepheira, une société de conseil connue pour son travail lié aux technologies de données liées. Son travail comprend la conceptualisation de BIBFRAME pour la représentation des données bibliographiques en tant que données liées, et le service Library.Link pour améliorer la découvrabilité des fonds de bibliothèque sur le Web.

Dans le secteur de la technologie mobile, SOLUS a acquis Boopsie, un des premiers venus dans l'espace mobile des bibliothèques dont les produits sont rapidement devenus obsolètes dans l'industrie en évolution rapide. SOLUS est devenu le principal fournisseur de technologies mobiles pour les bibliothèques, fournissant des applications personnalisées et créant des applications de marque pour les entreprises, notamment SirsiDynix et Innovative.

OCLC a renforcé sa position pour les technologies des bibliothèques publiques avec son acquisition de Capira Technologies, annoncée en juillet 2020. Capira apporte à OCLC d'importantes capacités mobiles. Ses flux de travail de collecte en bordure de rue ont été particulièrement utiles pendant la pandémie.

Axiell a poursuivi son développement en acquérant Musoft, qui propose des produits pour les musées et les organisations culturelles de la République tchèque et de la Slovaquie. Il a également acquis CultureConnect, basé à New York, en acquérant de nouvelles technologies pour gérer et présenter des collections numériques dans les musées, les archives et les bibliothèques. Axiell a également acquis Ebban, un service de lecture numérique utilisé dans 150 écoles en Finlande.

Bibliothèques académiques et de recherche

Les bibliothèques au service des établissements d'enseignement supérieur ont besoin de produits spécialisés adaptés à la dynamique des profils de collection et à la nature évolutive de leurs services. Ces bibliothèques offrent des collections comprenant principalement des ressources électroniques, bien qu'elles acquièrent toujours des documents imprimés selon les besoins. La plupart disposent de vastes inventaires imprimés, souvent stockés hors site, ainsi que de précieuses collections spéciales. Les coûts toujours croissants des revues savantes exercent une pression énorme sur les budgets de collecte, conduisant à des acquisitions de monographies fortement réduites, ce qui amplifie à son tour l'intérêt pour les partenariats de partage des ressources et les technologies de soutien. La tendance de l'édition savante vers le libre accès ajoute une nouvelle couche de complexité à la gestion des ressources électroniques. De nouveaux accords de transformation à grande échelle entre les éditeurs et les bibliothèques (ou leurs établissements d'enseignement et leurs organisations mères) ajoutent des complications supplémentaires, certaines bibliothèques étant obligées de suivre les frais de traitement des articles et le contenu au-delà des abonnements de l'organisation, par exemple. Ces problèmes doivent être résolus par les outils que les bibliothèques utilisent pour les acquisitions, l'accès et l'analyse.

Les bibliothèques universitaires, à la suite du déclin des réserves de cours imprimées et électroniques, se sont tournées vers l’appui à l’enseignement par d’autres moyens – par exemple, en utilisant des applications qui s’intègrent au système de gestion de l’apprentissage de l’établissement pour donner accès aux cours et aux matériels de lecture supplémentaires.

Les bibliothèques qui soutiennent les universités impliquées dans la recherche primaire voient de nouvelles opportunités en apportant leur expertise avec les référentiels institutionnels, les métadonnées et la gestion de l'information numérique. Les systèmes de gestion des informations de recherche ont été traditionnellement acquis par l’intermédiaire des bureaux de recherche des établissements, auprès de fournisseurs tels qu’Elsevier. Les bibliothèques peuvent renforcer leur implication stratégique dans la recherche en acquérant de nouveaux produits (comme Esploro) indépendamment des bureaux de recherche et des partenariats avec d'autres parties prenantes institutionnelles.

Plusieurs fournisseurs s'efforcent de fournir des produits qui prennent en charge la dynamique complexe qui se déroule dans les bibliothèques universitaires. Ces dernières années, les bibliothèques universitaires se sont radicalement éloignées des systèmes de bibliothèques intégrés (ILS) orientés vers les collections imprimées, adoptant à la place des plates-formes de services de bibliothèque (LSP) conçues pour gérer tous les formats de collection. Les installations de produits ILS comme Aleph et Voyager, destinées aux bibliothèques universitaires, diminuent rapidement. Les fournisseurs proposant des produits ILS adoptés par plusieurs types de bibliothèques constatent des défections parmi les collèges et les universités. Nous pouvons anticiper une nouvelle dérive des implémentations de produits ILS tels que Symphony et Sierra, qui ont traditionnellement servi tous les types de bibliothèques, parmi les bibliothèques universitaires. En 2020, 559 des 2423 implémentations Symphony se trouvaient dans des bibliothèques universitaires.

Les services de découverte jouent un rôle réduit sur le marché des bibliothèques universitaires. Les solutions groupées évitent certaines des complications de l'implémentation et de l'intégration séparées et sont promues par leurs fournisseurs respectifs. Un nombre relativement restreint de chercheurs et d'étudiants considèrent le service de découverte fourni par la bibliothèque comme leur point de départ, préférant Google Scholar, les services fournis par des éditeurs universitaires (tels que Scopus) ou les services disciplinaires (tels que PubMed). Bien que leur popularité diminue, les produits de découverte, qui contiennent des services de découverte et des interfaces de découverte, sont toujours essentiels pour les bibliothèques universitaires. Les fournisseurs doivent s'efforcer de renforcer leurs capacités, d'améliorer les interfaces utilisateur et d'accroître leur importance stratégique.

Les fournisseurs regroupent régulièrement un produit de découverte avec des offres pour les LSP. Peu de bibliothèques universitaires s'engagent dans des projets d'approvisionnement distincts pour les services de découverte comme c'était souvent le cas il y a dix ans. Il est plus courant maintenant pour une bibliothèque d'accepter le produit de découverte fourni avec son LSP, comme Primo avec Alma ou WorldCat Discovery Service avec WorldShare Management Services, ou de profiter d'un partenariat entre son fournisseur ILS et l'un des fournisseurs de services de découverte, généralement EBSCO Information Services.

ProQuest

En tant que l'une des plus grandes entreprises offrant des produits et des services aux bibliothèques, ProQuest s'est de plus en plus impliquée dans le secteur de la technologie par le biais d'acquisitions et de développement de produits, tout en maintenant ses bases dans le contenu, les bases de données et les métadonnées. Son acquisition en 2004 de Serials Solutions a conduit à des produits tels que la suite 360 ​​pour la gestion des ressources électroniques et le service de découverte basé sur les index Summon. Ses acquisitions d'Ex Libris en 2015 et d'Innovative Interfaces en 2020 ont considérablement élargi sa présence dans le secteur de la technologie des bibliothèques.

Ex Libris est le principal fournisseur de produits technologiques stratégiques pour les bibliothèques universitaires et de recherche. L'accent mis sur les technologies pour ce secteur, ainsi que l'allocation généreuse de ressources pour la conception et le développement de produits, a entraîné une croissance régulière à travers de multiples cycles de produits, à commencer par l'ILS à travers son portefeuille actuel de produits divers. Ex Libris a déclaré un effectif total de 973 personnes en 2020, en légère baisse par rapport à l'année précédente, mais presque deux fois plus qu'il y a dix ans.

Alma LSP d’Ex Libris poursuit son essor avec une autre année de ventes solides. Ses 114 nouveaux contrats ont porté les installations à 2 037, soit près du double des 1 095 en place il y a à peine trois ans. Alma est désormais utilisé par les bibliothèques de 41 pays. Ce nombre impressionnant de ventes peut être attribué aux bibliothèques avec de grandes collections qui desservent de nombreux sites ou institutions.

En plus d'Alma en tant que LSP stratégique, Ex Libris continue de prendre en charge ses produits ILS hérités. Peu de ventes d'Aleph ont été signalées, généralement à de nouveaux sites rejoignant des installations existantes. Les installations d'Aleph ont culminé en 2015 et ont depuis décliné à mesure que ces bibliothèques se déplacent vers Alma et d'autres produits. Il n'y a pas eu de nouvelles ventes pour Voyager en 2020, avec 188 installations restantes. Voyager a culminé en 2011 avec 1 255 installations. Pourtant, avec des institutions importantes, telles que la Bibliothèque du Congrès, qui continuent d'utiliser ses produits hérités, Ex Libris reste motivée à continuer de soutenir.

Ex Libris poursuit un programme de développement ambitieux pour améliorer Alma. Les améliorations récentes incluent une transition vers Oracle Analytics Server à partir d'Oracle Business Intelligence pour son moteur d'analyse sous-jacent et une nouvelle interface d'édition de métadonnées. Conformément au modèle moderne de logiciel en tant que service (SaaS), Ex Libris fournit des mises à jour incrémentielles à Alma chaque mois plutôt que de déployer des packages de versions majeurs.

De plus, un nouveau cadre permettant aux bibliothèques et aux développeurs tiers de créer des applications cloud, des applications qui s'exécutent de manière native dans le cloud Ex Libris, a été publié en 2020. Cette approche diffère de la création d'applications distinctes qui interagissent avec Alma via des API. Les Cloud Apps fournissent de nouvelles fonctions qui peuvent apparaître comme des éléments de menu dans l'interface d'Alma.

Alma sert également de base à d'autres produits universitaires et de recherche d'intérêt. Leganto, qui s’intègre au système de gestion de l’apprentissage d’un établissement pour gérer les listes de lecture des cours, a enregistré 69 nouvelles ventes et est désormais installé dans 230 bibliothèques. La plate-forme Esploro pour le soutien à la recherche institutionnelle a été sélectionnée par six nouvelles organisations et est maintenant utilisée dans 27 établissements au total. Leganto est disponible depuis 2016; Esploro a été lancé en 2019. Ex Libris a lancé Pivot-RP, un nouveau produit qui combine le contenu des ressources d'opportunités de recherche-financement Pivot et Research Professional, en janvier 2021.

Ex Libris a également élargi son implication dans le partage des ressources. Le service RapidILL acquis en 2019 a attiré 104 clients, étendant son utilisation à 430 bibliothèques. Ex Libris a intégré le service RapidILL dans l'interface Alma pour les bibliothèques abonnées aux deux produits. RapidILL prend également entièrement en charge les bibliothèques qui utilisent d'autres systèmes.

Le produit Rapido pour la gestion des flux de travail de partage de ressources à Alma, lancé en 2020, a enregistré 66 ventes au cours de sa première année de disponibilité.

Ex Libris continue également d'améliorer sa découverte de ressources. Primo et Summon ont été développés indépendamment avec des index séparés. Pour améliorer l'efficacité, la société a récemment entrepris la tâche de créer un index unique, tout en conservant Primo et Summon en tant que produits distincts. L'indice central de découverte (CDI) de plus de 4,5 milliards d'enregistrements alimente désormais les deux produits. Plus de 2 100 systèmes de bibliothèques utilisant Primo sont passés au CDI l'année dernière.

Ex Libris continue de développer et de soutenir Primo en tant que service de découverte indépendant qui peut être utilisé avec Alma ou tout autre système majeur de gestion des ressources. De nombreuses bibliothèques qui implémentaient à l'origine Primo avec d'autres produits ILS ont ensuite migré vers Alma. Ex Libris propose également PrimoVE, un service de découverte plus étroitement intégré à Alma et géré via sa console back-office. L'année dernière, plus de 208 systèmes de bibliothèques ont mis en œuvre Primo et PrimoVE, portant le nombre total d'installations à 2 735; Summon a enregistré 38 ventes et compte maintenant 808 installations au total, une légère baisse par rapport à l'année dernière.

Innovative Interfaces a commencé 2020 – la première année au cours de laquelle elle opérait sous la propriété de ProQuest et d'une nouvelle direction – avec de nouvelles stratégies de développement de produits, des partenariats avec des bibliothèques clients et une relance des ventes. Pendant la majeure partie de 2020, Innovative a dû fonctionner de manière totalement isolée de ProQuest. Cette restriction a été levée une fois que l'examen de la FTC a été conclu, mais la société continue de fonctionner comme une entreprise indépendante malgré la propriété de ProQuest. Innovative a rapporté 254 employés, contre environ 350 avant l'acquisition. Bien que douloureuses, les réductions d'effectifs sont fréquentes lors d'acquisitions, en particulier dans les zones administratives subsumées par la société mère.

Innovative States s'engage pleinement à desservir tous les types de bibliothèques actuellement représentées au sein de sa clientèle, en particulier les bibliothèques publiques desservies par son produit ILS Polaris. Les bibliothèques universitaires sont un autre objectif, car elles constituent une partie importante de ses implémentations Sierra. Les établissements d'enseignement supérieur resteront une part importante de la clientèle d'Innovative à l'avenir, de sorte que l'entreprise doit mettre en œuvre des stratégies pour répondre aux attentes des utilisateurs. Un des premiers exemples de ce mandat est le partenariat de la société avec Ex Libris, qui consiste à intégrer le service de découverte Summon à Sierra. Innovative s'était précédemment associé à EBSCO pour une intégration entre Encore et EBSCO Discovery Service, sous la marque Encore Duet. Le partenariat avec EBSCO s'est effondré en 2019, avant l'acquisition d'Innovative par ProQuest. L’intégration entre Summon et Sierra sera un élément important de la stratégie de l’entreprise; Innovative a rapporté que 30 de ses bibliothèques universitaires ont commencé à utiliser Summon.

La participation antérieure de private equity a dévalorisé les investissements dans le développement chez Innovative. Sous une nouvelle responsabilité, Innovative a lancé un ambitieux programme de développement. La première grande initiative a produit un environnement de découverte basé sur une nouvelle plateforme technologique. Sous la marque Vega, ce tout nouveau service dispose d’une interface utilisateur claire et intuitive qui associe le contenu de la collection de la bibliothèque à des sources externes. Les principales fonctionnalités incluent des pages d'auteur et de sujet générées automatiquement, des recommandations de ressources et des regroupements d'éléments et de formats similaires.

Bien qu'au début de son cycle de production, Vega a attiré l'attention des bibliothèques qui souhaitent offrir une expérience utilisateur contemporaine et susciter l'engagement des clients. La bibliothèque publique de New York, l'un des plus grands systèmes utilisant Sierra, est un partenaire de développement pour Vega. Innovative a rapporté que 19 bibliothèques ont signé des accords en 2020 pour mettre en œuvre Vega. Bien que le produit se concentre initialement sur la découverte, la plate-forme sera étendue pour inclure des services supplémentaires.

Dans l’ensemble, les ventes d’Innovative de Polaris et Sierra ont été conformes à celles des dernières années. Les 16 nouveaux contrats pour Polaris ont abouti à 430 installations au total; 18 nouveaux contrats Sierra ont conduit à un total de 806 installations. En plus de cela, 22 bibliothèques ont acheté l'application Innovative Mobile. Innovative a également signalé 146 bibliothèques supplémentaires participant aux réseaux de partage de ressources INN-Reach.

Services d'information EBSCO

EBSCO Information Services fournit une gamme de produits de bibliothèque et fait partie d'EBSCO Industries, une entreprise familiale diversifiée. EBSCO dispose d'un portefeuille bien établi de produits de base de données et de services de contenu pour le traitement des abonnements imprimés et électroniques. Des produits tels que EBSCO Discovery Service (EDS), Full Text Finder et d'autres outils de gestion des ressources électroniques sont largement utilisés (bien que les statistiques de vente et de mise en œuvre spécifiques ne soient pas disponibles cette année). Ces dernières années, EBSCO a étendu son implication dans la technologie grâce à l'acquisition de Stacks, un produit de gestion de contenu basé sur le Web, et à son leadership dans le développement de FOLIO.

EBSCO FOLIO Services a été lancé en 2020. EBSCO a été l'une des organisations clés impliquées dans l'avancement de l'open source FOLIO LSP, soutenant la plate-forme grâce à d'importants investissements financiers et au développement des ressources. (Les représentants de l'entreprise siègent au conseil d'administration de l'Open Library Foundation, qui régit le projet et détient sa propriété intellectuelle.) Suite à un effort de développement de quatre ans, y compris la participation de diverses organisations, la première série de mises en œuvre a commencé.

Comme pour d'autres produits d'automatisation de bibliothèques open source, plusieurs sociétés fourniront des services de support et d'hébergement, bien qu'aucun frais de licence ne puisse être collecté pour le logiciel lui-même. De multiples accords commerciaux ont convergé autour de FOLIO. EBSCO hébergera des instances du logiciel, sous la marque EBSCO FOLIO, pour lesquelles les bibliothèques passeront un contrat directement avec EBSCO pour le support. ByWater Solutions fournira des services de support pour les instances de FOLIO hébergées par EBSCO mais non prises en charge par l'entreprise. D'autres sociétés, comme Index Data, fourniront leurs propres services d'hébergement. Certaines bibliothèques peuvent choisir de gérer leurs propres instances de FOLIO.

Parmi les premiers clients d’EBSCO pour son hébergement et son assistance FOLIO figurent la Chalmers University of Technology en Suède, le Five College Consortium dans le Massachusetts, la Michigan State University, la Missouri State University, la National Central Library de Florence en Italie et l’Université de l’Alabama. Certaines bibliothèques ont choisi de mettre en œuvre initialement les composants de gestion des ressources électroniques de FOLIO avant les migrations complètes à partir des systèmes hérités.

FOLIO n'inclut pas de catalogue ou d'interface de découverte accessible aux utilisateurs, bien que de nombreuses bibliothèques implémentant FOLIO seules soient censées utiliser EDS. EBSCO continue de faire progresser EDS et le déploiement d'une nouvelle version est en cours. Cette version propose une interface utilisateur repensée avec des options pour une expérience plus personnalisée. D'autres améliorations incluent un graphique de connaissances EDS pour améliorer la pertinence des résultats de recherche et une carte conceptuelle qui offre une représentation visuelle des sujets et des concepts, permettant aux utilisateurs d'explorer les résultats d'une nouvelle manière. Grâce à un partenariat avec Google CASA (Campus Activated Subscriber Access), les chercheurs utilisant Google Scholar peuvent visualiser le texte intégral des ressources basées sur l'abonnement de manière transparente via EBSCOhost. La mise en œuvre du framework Universal CASA permet une expérience similaire pour ceux qui commencent avec d'autres moteurs de recherche et outils tels que PubMed.

OCLC

Les contributions d’OCLC aux bibliothèques ne peuvent être mesurées uniquement par la performance des ventes de ses produits et services. Une organisation à but non lucratif dont la mission est de profiter aux bibliothèques, de nombreuses ressources de la société sont canalisées en dehors de ce secteur commercial et dans d’autres activités qui promeuvent et soutiennent les bibliothèques. Les exemples incluent la programmation éducative de WebJunction, les documents et analyses développés par OCLC Research et des initiatives telles que le projet REALM.

OCLC suit un chemin complexe en tant qu'organisme à but non lucratif qui est en concurrence commerciale dans certains secteurs de produits. Son impact est illustré en comparant son effectif de 1 238 personnes et son chiffre d'affaires d'environ 215 millions de dollars en 2020 avec les 1 758 employés à but lucratif de Follett et un chiffre d'affaires d'environ 3 milliards de dollars. Ces statistiques suggèrent qu'OCLC consacre une part beaucoup plus importante de ses efforts aux programmes qu'aux services générateurs de revenus. En 2020, par exemple, OCLC a reçu une subvention de 2,4 millions de dollars de la Fondation Andrew W. Mellon pour «l'infrastructure de gestion d'entités partagées».

Les produits et services technologiques mentionnés dans ce rapport ne représentent qu’une partie des offres diverses d’OCLC, telles que les produits de partage de ressources et la technologie stratégique pour les bibliothèques universitaires et publiques.

Les services de gestion WorldShare (WMS) d’OCLC continuent de progresser dans les bibliothèques universitaires. Ce LSP exploite l'énorme base de données bibliographiques WorldCat pour fournir des flux de travail rationalisés en éliminant les efforts en double qui peuvent être impliqués avec d'autres systèmes, par exemple, la synchronisation des collections locales.

Ces dernières années, WMS a réalisé des gains considérables, notamment sa capacité à desservir de plus grandes bibliothèques universitaires et des consortiums. Les 44 nouveaux sites qui ont signé en 2020 augmentent le nombre total de bibliothèques utilisant WMS à 632. WMS a récemment reçu l'approbation de FedRAMP, ce qui le rend éligible en tant que service hébergé pour les bibliothèques du gouvernement américain.

Sur le plan du développement, OCLC réorganise ses produits en introduisant progressivement une infrastructure cloud basée sur des API. Cette approche donne la priorité à la création et à l'exposition d'API pour permettre de nouvelles opportunités de consommation de ses services à travers ses propres applications et celles de partenaires externes. Dans cette veine, OCLC a publié une API WorldCat Search, et une nouvelle API WorldCat Discovery est à venir.

TIND

TIND fournit des services de support pour le logiciel open source Invenio, initialement développé pour la bibliothèque du centre de recherche du CERN en Suisse. TIND a été fondée en 2013 et a mis sur le marché différents produits: TIND ILS pour la gestion générale des bibliothèques, TIND IR pour les référentiels institutionnels, TIND RDM pour la gestion des données de recherche et TIND DA pour les archives numériques. Le TIND ILS a été sélectionné par deux nouvelles bibliothèques l'année dernière, augmentant les installations à 17. Deux ventes de TIND IR ont porté les installations à 26 et quatre ventes de TIND DA ont augmenté les installations à 19.

Bibliotheque publique

Les capacités ILS répondent depuis longtemps aux besoins opérationnels des bibliothèques publiques, bien que les améliorations se poursuivent. Les bibliothèques regardent de plus en plus au-delà du support transactionnel fourni par les modèles ILS traditionnels et recherchent des technologies qui permettent un engagement plus direct avec leurs communautés. Les interfaces destinées aux clients doivent être continuellement améliorées pour répondre aux attentes en constante évolution des destinations des consommateurs et des réseaux sociaux, à la fois dans le style de présentation et la personnalisation. Les bibliothèques publiques ont emprunté certains concepts au secteur du marketing d'entreprise, mais avec de plus grandes préoccupations en matière de protection de la vie privée. Ces capacités comprennent des solutions automatisées qui peuvent prendre en charge des campagnes de marketing à l'aide de messages multicanaux ciblés, des outils intégrés de gestion et de promotion de programmes ou d'événements, et d'autres technologies pour renforcer les liens entre les bibliothèques et leurs communautés.

Ces services sont désormais proposés aux bibliothèques via des plates-formes entièrement intégrées telles que l'outil d'engagement communautaire OCLC Wise et des services aux clients tels que BiblioCommons Product Suite, ainsi que des compléments optionnels tels que la nouvelle plateforme d'engagement communautaire de SirsiDynix et le prochain Vega d'Innovative. Des produits spécialisés pouvant être intégrés dans l’environnement existant d’une bibliothèque sont également disponibles, comme le portail d’automatisation du marketing de Patron Point.

L'une des tendances omniprésentes du développement logiciel dans ce secteur implique la transition des clients ILS basés sur Windows vers des interfaces entièrement basées sur le Web. Ce processus s'est avéré difficile, car les développeurs s'efforcent de combler le fossé entre fonctionnalité et ergonomie. Plusieurs fournisseurs ont répondu aux attentes des bibliothèques cherchant à remplacer les clients logiciels Windows par des interfaces Web. Cette tendance peut être vue dans Innovative créant son client LEAP pour Polaris; Le développement par SirsiDynix de ses interfaces BLUEcloud Suite et SymphonyWeb; et The Library Corporation (TLC) complétant son client Web LS2 pour Library • Solution et améliorant CARL • Connect pour son CARL • X ILS. Cette transition vers les interfaces Web représente non seulement un changement de technologie mais, dans la plupart des cas, permet également de nouveaux concepts de flux de travail et de modernisation.

L'industrie de la technologie des bibliothèques publiques diffère considérablement de l'environnement commercial des bibliothèques universitaires. Aucun fournisseur ne domine et il existe une combinaison de produits plus diversifiée, y compris des alternatives open source puissantes. Les fournisseurs répertoriés ci-dessous rapportent les bibliothèques publiques comme la plus grande part de leur clientèle, mais s'adressent également à d'autres types de bibliothèques.

SirsiDynix

SirsiDynix se classe parmi les plus grandes entreprises technologiques autonomes qui n'ont pas été acquises par l'un des géants de l'industrie. Bien qu'elle ait sa propre histoire de fusions et acquisitions, elle a conservé sa forme actuelle depuis 2013; ICV Partners détient la propriété principale de SirsiDynix depuis décembre 2014. La société a déclaré 387 employés, inchangé depuis 2019 et à peu près le même que lors de l'acquisition d'EOS.Web en 2013.

SirsiDynix a réalisé une bonne année de vente pour Symphony, avec 95 nouveaux contrats. Le nombre total d'installations s'élève à 2 423, un chiffre qui a légèrement diminué depuis 2016. Les nouvelles ventes, principalement aux bibliothèques publiques, dépassent les bibliothèques universitaires qui se tournent vers des produits spécialisés. Horizon a enregistré sept ventes, principalement à de nouvelles bibliothèques associées à des implémentations existantes. Les installations d'Horizon continuent de diminuer du sommet de 1612 en 2007 aux 813 signalés pour 2020.

La plupart des ventes de Symphony et Horizon incluent plusieurs modules BLUEcloud gratuits, mais de nombreuses bibliothèques utilisant déjà Symphony ont acheté des produits BLUEcloud pour de toutes nouvelles fonctionnalités. Les bibliothèques utilisant SirsiDynix ILS peuvent exploiter simultanément des clients natifs et des modules BLUEcloud, facilitant ainsi la transition vers des interfaces entièrement basées sur le Web. BLUEcloud MobileCirc a été repensé et renommé BLUEcloud Staff.

Juin 2020 a vu la sortie de la plateforme d'engagement communautaire, qui fournit des capacités d'automatisation du marketing intégrées aux produits SirsiDynix ILS. Cette application gère la planification d'événements et les réservations de salles, prend en charge les initiatives de marketing via des campagnes d'e-mail ciblées et fournit des analyses pour mesurer les efforts d'engagement des clients.

SirsiDynix also launched Cloud Source Open Access (CSOA), an interface for large collections of open access content not dependent on library subscriptions. It was designed to appeal to both public and academic libraries and can be implemented by those not using other SirsiDynix products. More than 20 library systems participated in a pilot of CSOA, which is expected to be released in 2021.

EOS.Web adds an element of diversity to the SirsiDynix customer base, bringing in 789 special libraries and 110 smaller academic libraries as part of its total 911 installations.

The development of the BLUEcloud Suite of web-based applications continues. SirsiDynix proceeds to strengthen the functionality of each of its BLUEcloud modules, relative to the capabilities of the native clients of Symphony and Horizon.

SirsiDynix enhanced its BLUEcloud Mobile app with self-checkout and curbside delivery capabilities. While these features were previously planned, they became especially appreciated as libraries responded to the pandemic.

OCLC

OCLC positions Wise as its strategic public library offering. In addition to standard ILS capabilities, OCLC Wise delivers features that strengthen engagement with patrons, including built-in targeted messaging for marketing automation, event organization, and integrated website management. OCLC began marketing Wise to public libraries in 2018.

OCLC Wise has seen moderate success following its introduction to US libraries. It made four new sales in 2020, and its global installations have increased to 420 libraries. Allen County (Ind.) Public Library was an early adopter and has fully implemented the product, and Chesapeake (Va.) Public Library, Greensboro (N.C.) Public Library, Gwinnett County (Ga.) Public Library, Kokomo–Howard County (Ind.) Public Library, and Orange County (Fla.) Library System signed contracts last year after making unofficial commitments in 2019.

The tech acquired from Capira Technologies also strengthens OCLC’s offerings to public libraries. It had expanded OCLC’s portfolio to include much-needed mobile apps, but the Capira Curbside app has been especially important during this year of pandemic-related disruptions.

BiblioCommons

BiblioCommons specializes in patron interfaces for libraries. Its products can be integrated with most of the major ILS products used by public libraries in the US and Canada. BiblioCore provides a comprehensive discovery service, replacing a library’s online catalog for search interactions. BiblioWeb replaces the entire website, enabling management of all content and components via a console that does not require technical expertise. BiblioEvents manages the scheduling, content, and promotion of library programs, and fully integrates with BiblioWeb.

In its first year following its 2020 acquisition by Volaris Group, BiblioCommons continued its established development strategies and expanded its customer base. The company also saw a change in leadership as Sebastien Lopes was named general manager, replacing Matt Goddard, who was appointed by Volaris Group to manage the initial transition. BiblioCore saw implementations in 11 public library systems and three consortia of public libraries.

A new BiblioEmail product was developed in 2020 to provide multichannel marketing automation for libraries, leveraging content components from BiblioCore, BiblioWeb, and BiblioEvents. Arapahoe (Colo.) Libraries and Chicago Public Library participated as development partners for this product, which is anticipated for general availability in 2021.

TLC

Under continuous ownership and management by its founder since 1974, TLC continues to provide technology products and services primarily to public and school libraries. The company employs 116 people, similar to the number reported in 2019 but many fewer than the 199 employees reported in 2010. In the midsized public library sector, TLC faces challenges in losing libraries to consortial open source projects. In addition to its two ILSes, TLC also offers bibliographic data services, including eBiblioFile, ITS•MARC, and RDAExpress, as well as a wide assortment of items for library makerspaces and other supplies via its TLC•SmartTECH marketplace, which includes an online store, training, and support.

Library•Solution saw seven new sales, totaling 682 installations—fewer than the peak 773 reported in 2011. Libraries choosing Library•Solution this year migrated from Polaris, Sierra, Symphony, and Virtua. Major technology initiatives include a push to migrate customers to its new TLC•Cloud Services hosting model, consistent with industry trends to offer alternatives to onsite management of systems. This industrial-strength hosting environment is based on Oracle Cloud Infrastructure and is available to clients using either CARL•X or Library•Solution. This environment offers rigorous security and data protection, including the encryption of stored library data.

TLC reports that 49 libraries migrated from the Windows-based Library•Solution client to the fully web-based LS2 staff interface. In partnership with its Tech Logic business, TLC developed new RFID inventory capabilities for Library•Solution.

CARL•X, used by large public libraries, saw ongoing improvements, especially in its web-based CARL•Connect discovery and staff interfaces. TLC signed one contract for CARL•X and reports a total of 16 installations. Since all the installations are consortia or large public library systems, CARL•X represents an important business activity for TLC.

Auto-Graphics

One of a few publicly traded companies in the industry, Auto-Graphics was founded in 1950 and continues to be led by the family of its founder. This midsized company specializes in SaaS technologies for US public libraries. Auto-Graphics reported 28 employees, the same as in 2019. The company has gradually reduced in size from the 45 staffers employed in 2002.

Auto-Graphics offers the VERSO ILS used mostly by small to midsized public libraries. SHAREit provides large-scale resource sharing and has been implemented by multiple statewide interlibrary loan initiatives. Auto-Graphics reported only one sale of VERSO, which now has an installed base of 538 libraries. One new sale of SHAREit adds interlibrary loan services to 750 libraries. A total of 6,200 libraries currently participate in resource sharing services based on SHAREit.

The company reported its development of streamlined workflows across its product line to help libraries adjust to challenges brought on by the pandemic.

Biblionix

Based in Austin, Texas, Biblionix develops and supports the Apollo ILS designed for small and midsized public libraries. Apollo is web-based, including all staff functions and the patron catalog.

The 49 sales of Apollo increase its total installations to 830. Libraries implementing Apollo last year migrated from larger systems such as Horizon, Library•Solution, Millennium, Polaris, Symphony, and VERSO—or from products designed for school libraries, such as Destiny or Alexandria. Many of these new Apollo installations represent first-time automation.

This year Biblionix introduced a new dashboard as the staff interface for Apollo, delivering a more modern and efficient look. The dashboard is available to all clients using Apollo at no additional cost and can be optionally deployed when the library is ready to upgrade.

InfoVision

InfoVision develops and supports the Evolve ILS, which is used mostly by public libraries. It also offers products supporting other areas of local government. InfoVision made three new contracts for Evolve in 2020, covering 15 individual libraries, expanding its total installations to 160. More than 80% of Evolve installations are in public libraries. Development initiatives include an application for managing and marketing library programs or events.

Library vendors readily provided support during the pandemic, especially through rapid development or implementation of functionality that supported newly instituted workflows.

The international sector

Axiell

A global company based in Sweden, Axiell provides technology products to libraries, archives, museums, and other cultural organizations. Its library products have been implemented mostly in Scandinavia, the UK, and western Europe. Axiell has steadily expanded its workforce to 368 employees from the 223 reported in 2010.

Last year the Library of Congress acquired a suite of Axiell products for discovery and management of its collections of motion pictures, television, radio, and recorded sound.

Axiell continues to make progress with the advancement of Quria, its new platform for public libraries. Though early in its sales cycle, Quria has been implemented in Germany, Norway, Sweden, and Switzerland. AxiellDemo also announced a partnership with Demco to market and support Quria in the US.

Baratz

A midsized firm based in Madrid, Baratz develops and supports AbsysNet library management products for public and special libraries. Most of its clients are in Spain, though it also serves libraries in neighboring European countries in Europe as well as in Latin America. In 2020 Baratz reported 61 total employees, and the 27 new sales of AbsysNet resulted in 2,998 total installations.

Development efforts included improvements to the current version of AbsysNet to provide features needed for new workflows in response to the pandemic, such as managing the quarantine of items, bulk extensions of due dates for borrowed items, and other needs resulting from temporary library closures. Baratz continues development on a new version of AbsysNet, which will include a catalog interface that operates with both the current version and its next generation. Recent sales of AbsysNet include public libraries in the Community of Madrid network, and Basque government libraries joining the network of Basque Country public libraries.

Infor

Infor Library and Information Solutions operates as a division within Infor, a multinational provider of enterprise resource management and technology solutions spanning many business sectors. Infor’s library business is concentrated in Europe, especially Belgium, France, the Netherlands, and the UK. In North America, Infor has a small presence in Canada and in a couple of sites in the US. The company’s V-smart and Vubis Smart products are used mostly in public libraries.

Infor signed 12 new contracts for V-smart in 2020, increasing total installations to 414, including new sites in Belgium, Canada, France, Greece, and the UK. Development initiatives included working toward a single interface style across all products, beginning with the V-insight analytics portal; support of single sign-on for V-smart; and a new version of the Iguana Library mobile app. Infor has begun development of a One Resource Management, which adds new capabilities for managing electronic and digital resources to V-smart.

Open Source

Open source automation continues to see steady adoption by libraries of all types, and proprietary products dominate in all sectors. Koha, especially when supported by ByWater Solutions, continues to attract libraries of all types. Evergreen implementations are expanding as additional libraries migrate from other ILS products to join consortia.

Open source offers an attractive business model for vendors. Software development investments are shared across a global community. Both Koha and Evergreen follow a model of sponsored development where any group of library stakeholders can financially support specific enhancements, which are folded into the software to benefit all its users. This community-development model allows service providers to focus their resources on customer support and other areas without the need to carry full development costs that would apply to proprietary products. The open source vendor community includes nonprofit organizations such as Equinox Open Library Initiative and for-profits including ByWater Solutions, EBSCO Information Services, Index Data, and PTFS Europe.

ByWater Solutions

Specializing in services related to open source library software, ByWater Solutions continues to increase its customer base and expand into new products. Since its founding in 2009, the company has grown its workforce consistently to the 30 employees reported last year.

In 2020 ByWater Solutions signed 44 new support contracts for Koha, including 12 academic libraries and 17 public libraries with 35 branches, increasing its customer base to 1,340 libraries. The company participates in the global development community for Koha, contributing its work to the primary Koha codebase.

ByWater Solutions gained responsibility in 2019 for Aspen Discovery, a highly customized, open source discovery interface based on VuFind. Aspen Discovery is used in consortia and multibranch public library systems and often is used as the patron interface for proprietary ILS products, such as Carl•X in Nashville (Tenn.) Public Library. The 14 new support contracts made in 2020 represent 253 branches. ByWater Solutions also performs most of the development for Aspen Discovery.

In partnership with EBSCO Information Services, ByWater Solutions provides support services for FOLIO. In 2020 it signed two new contracts for FOLIO support, increasing its total to four; all are midsized academic libraries.

Equinox Open Library Initiative

Operating as a nonprofit organization since 2017, the Equinox Open Library Initiative provides development and support services for several open source library products, including the Evergreen ILS for public library consortia, the FulfILLment resource sharing environment, and Koha.

In 2020, the organization came under new leadership with the appointment of Lisa Carlucci as executive director. Its workforce increased by three positions for a total of 20 employees.

Equinox follows a sponsored development business model in which one or more stakeholders provides financial support for a new feature that is then contributed back to the community version for the benefit of all libraries using that product. Last year Equinox completed 17 development projects for Evergreen and FulfILLment.

The organization continues to expand the community for which it provides support services. Recent migration projects include multiple new members joining the Consortium of Ohio Libraries, Missouri Evergreen, and the Libraries in Niagara Cooperative in Ontario. Equinox also offers Koha support for libraries interested in a standalone system rather than one associated with a consortium.

Incremental growth of consortia using Evergreen brings many new libraries to open source library automation. In Missouri, for example, 32% of public libraries use Evergreen, more than any proprietary product. In Georgia, where the software was originally developed, almost 75% of public libraries use the product.

PTFS Europe

PTFS Europe provides support for open source software products to libraries in the UK. It also serves as the European distributor for the Knovation digital asset management system developed by PTFS, Inc., based in Rockville, Maryland. PTFS and its LibLime subsidiary develop and support Bibliovation, a proprietary ILS, and provide services for LibLime Koha and LibLime Academic Koha, software that differs from the open source Koha supported by PTFS Europe. PTFS Europe has become the largest provider of support services for open source library software for UK libraries. It supports Koha as developed by its global community rather than the versions offered by LibLime.

PTFS Europe also provides support services for open source technologies to libraries in . In 2020 it began new support agreements for Koha with 11 new libraries, increasing its total Koha clients to 129 and spanning all types of libraries: public (11), academic (57), special (60), and school (one). The company has also developed the Metabase analytics portal adopted by five new libraries in 2020 for a total of nine installations. PTFS Europe has entered a partnership with EBSCO Information Services to provide support for FOLIO. To date, no UK libraries have engaged PTFS Europe for this service.

Special Libraries

The technologies used by corporations, law firms, health care organizations, and other organizations have distinct requirements for their libraries and information centers. For most, the concept of a physical library has been succeeded by units that curate and provide access to relevant materials, increasingly in digital formats. The support these organizations require centers more on knowledge management than inventory control.

This sector of the library technology industry has seen enormous disruption, not only by the new approaches to managing information but also through consolidation of the organizations that house these services. The mergers of corporations, health care providers, and other organizations have drastically reduced the number of corporate libraries. Many of these consolidated organizations may have a single information center that provides services throughout their global presence. Such changes have driven the consolidation of many companies that offered products and services to special libraries. Many have converged into Lucidea, and EOS.Web is now part of SirsiDynix, for example. Contrary to this trend, Soutron Global was established as an independent company to provide an alternative to this consolidation. This category also includes vendors oriented to other specialized services, such as Keystone Systems and its products for libraries for the blind and visually disabled.

Lucidea

Lucidea, a consolidated business, works mostly with corporate, legal, medical, and other special libraries as well as museums and archives. Many of the companies that catered to special libraries now reside within Lucidea, including  Cuadra Associates, Eloquent, Inmagic, and SydneyPLUS, as well as several businesses specializing in technologies for law firms.

The company has 82 employees but does not report individual sales or installation statistics. Lucidea offers ILSes, content management systems, and knowledge management applications. Its publishing division, Lucidea Press, issued two new books written for professionals working in special libraries or other organizations involved with knowledge management or digital collections.

LucideaCore provides a common technical infrastructure for all its products. Recent enhancements and features include two-way alerts, improved request management workflows, annotation of images, and a new presentation theme for its user interfaces.

Soutron Global

Soutron Global, in partnership with Soutron Ltd., markets and supports the Soutron Library Management System, used mostly by libraries and information centers in corporate, legal, medical, governmental, and nonprofit organizations. The company employs 20 people and was founded in 2012 by Tony Saadat, who continues to lead the company as CEO.

Given the consolidation into Lucidea of many companies that have historically served special libraries, Soutron Global provides a competitive alternative. EOS.Web, now part of SirsiDynix, likewise represents another choice in this sector.

Twenty-one new sales of Soutron ILS expanded the total installations to 279, and three new sales of the Soutron Archive increased its installations to 36.

Soutron products increasingly make use of AI technologies. Its Summarizer tool automatically extracts metadata and creates summaries of PDFs, and enhancements to its Enquiry Management application provide more sophisticated capabilities for help desk services.

Keystone Systems, Inc.

Keystone Systems, Inc. develops technologies to support libraries that serve persons with visual disabilities, filling a niche not addressed by larger companies. Many implementations of its Keystone Library Automation System (KLAS) product are in specialized divisions of state libraries. The company is privately owned by its founders and has had 16 employees for the last decade with little variation. No new sales of KLAS were made this year, with installations remaining steady at 117. Most libraries served by KLAS take online requests and deliver materials to home addresses rather than provide in-person borrowing. Keystone Systems also develops equipment and software for these libraries to duplicate accessible materials, including the NLS Guttenberg and its own Keystone Scribe.

CyberTools for Libraries

CyberTools for Libraries creates products for libraries associated with smaller higher educational institutions, health organizations, law firms, and other special libraries. The company was established in 1986 and has offered specialized products for libraries since 1998. A major initiative last year involved the creation of a link-resolution tool to compensate for changes in the Library LinkOut service made by the National Library of Medicine. CyberTools also expanded its Link Resolver to integrate with the UpToDate decision support resource from Wolters Kluwer. It did not report specific personnel or sales statistics.

Softlink Information Centres

Softlink Information Centres, owned by Volaris Group since 2013, develops and supports the Liberty ILS used in Australia and other countries. In the US, it markets its Liberty ILS and illumin research management app to legal and corporate information centers. New developments for Liberty include an inventory management app for mobile devices, a visitor logging app to help organizations manage COVID-19 restrictions as they reopen, and a serials option that uses smarter workflows to increase efficiency.

Prima Informatics, based in Brazil, was acquired by Volaris Group in 2018. Its SophiA ILS is widely used by libraries in Brazil and by some libraries in Spain. Prima did not respond to this year’s vendor questionnaire.

School libraries

Over the years, vendors serving K–12 schools have become less focused on the libraries themselves, evolving into the broader realm of educational technologies for schools and districts. The ILS continues as an essential application for the library, though increasingly as an integrated component of the district’s business and technical infrastructure. This sector has seen an increased emphasis on interoperability frameworks. These technology providers not only manage inventory but also are conduits for the acquisition of digital and print classroom content, often including open educational resources (OERs).

Vendors involved in this sector face headwinds such as declining funding and the shifting focus of control from school libraries to district-wide IT or educational technology centers.

A narrow slate of vendors addresses the K–12 library sector, with Follett taking the dominant position. While holding a smaller portion of the market, companies such as COMPanion, TLC, LibraryWorld, and the open source OPALS product developed by Media Flex offer distinctive alternatives. SirsiDynix participates through the statewide INFOhio initiative; it provides library automation via multiple Symphony clusters, used across 37 districts.

Follett Corporation

Follett Corporation ranks as one of the largest companies offering services to libraries. Its Baker & Taylor division is a major supplier of books and digital content to public libraries. Another division operates online and onsite bookstores for colleges and universities. Follett School Solutions focuses on educational technology and content solutions, primarily for pre-K–12 schools.

Follett’s Destiny ILS is well established as the leading product used in school libraries. Destiny has been implemented in 75,200 schools, mostly in the US and American schools abroad. In 2020 alone, 3,225 sales were made.

The new Destiny Discovery app improves the experience for students accessing Follett’s digital content resources. Students can search and select print materials in their school library, and the app delivers important capabilities for remote students as well.

Follett enhanced the Destiny Discovery portal to enable school librarians to customize the content presented. New capabilities also include the implementation of the LTI (Learning Tools Interoperability) Thin Common Cartridge framework to integrate library-provided content into the institutional learning management system (see bit.ly/commoncartridge).

Follett took a number of measures to help its customers respond to COVID- 19. When schools faced challenges to rapidly shift to remote or hybrid teaching, Follett created web pages to guide teachers and librarians to selected products or services. For existing customers, Follett provided free access to its Classroom Ready Collections, which include OERs such as lesson plans, worksheets, and videos.

COMPanion Corporation

COMPanion Corporation develops and supports the Alexandria ILS, used mostly in K–12 schools. Although it has a relatively small market share, it represents important competition and provides distinctive capabilities. In 2020 it was selected by 134 schools, increasing total installations to 10,378 (of which 248 are in small public libraries).

Last year COMPanion completed several major enhancements to Alexandria, including a fully responsive interface and compliance with national standards for accessibility. Libraries using Alexandria can now take advantage of streamlined cataloging workflows through integration with Mitinet’s BestMARC metadata management service. COMPanion also launched an Activities module providing advanced reporting and exporting of data. The implementation of the Global Grid for Learning framework enables integration with institutional student information systems and single sign-ons.

Book Systems

Book Systems is a midsized company that develops and supports the Atriuum ILS. The company has been owned and managed by its founders for 31 years and has 62 employees.

Atriuum has been implemented mostly by K–12 schools (3,357 out of 4,273 installations) and by small and midsized public libraries, small academic libraries, and church or other special libraries. In 2020 Atriuum was selected by 229 additional libraries, its most successful year since it was introduced in 2004.

Book Systems continues to enhance Atriuum with features and APIs. The company plans to focus on further expanding its presence in public libraries and entering new partnerships for better integration of its products.

Mandarin Library Automation

Mandarin Library Automation develops and supports automation products for K–12 schools and small libraries. The company is privately owned and employs 23 people. Its current product, Mandarin M5, is available both for local installation (used in 699 libraries) and as a hosted service (1,690 libraries). Mandarin M5 saw 95 installations in 2020, with almost all opting for the hosted version. Support continues for the previous product, Mandarin M3, with 1,475 installations remaining. New product developments for Mandarin M5 include improvements to circulation and cataloging modules as well as new custom reports.

LibraryWorld

LibraryWorld provides a fully web-based library service. The product has been implemented in K–12 school libraries (1,937 out of 3,011 installations), special libraries, small public libraries, and small academic libraries. The company made 37 new sales in 2020. Although well known for its use in smaller libraries, LibraryWorld has also been successful in more complex organizations with larger collections. Jefferson County (Ky.) Public Schools, which comprises 167 individual schools, is a major client.

Last year LibraryWorld completed the implementation of an installation that comprises 115 Veterans Health Administration hospitals, supporting the automation of each library and a catalog for shared cataloging and interlibrary loan. LibraryWorld emphasizes the value of its service, which on average costs $470 per year per library—one of the lowest such costs in the industry.

Media Flex

Media Flex’s open source OPALS ILS provides a fully web-based public catalog and staff interface. The software is released via an open source license; though the license allows others to modify and redistribute new versions, all development continues to be performed by Media Flex. The company partners with many of the BOCES (Boards of Cooperative Educational Services) organizations in New York for support and implementation services, supplementing its own services for libraries using the software. OPALS finds use among school libraries throughout the US and Canada as well as other small libraries, including those in churches, synagogues, and philanthropic nonprofit organizations.

Beyond the crisis

The COVID-19 pandemic brought considerable disruption to the library technology industry. Budget reductions in libraries naturally have an impact on their technology providers. So far, few libraries have cut back on their technology investments; some have even made new investments in digital content and related support technologies. The longer-term impact for the industry will naturally be tied to the recovery of budgets. We should anticipate slowdowns in product sales as a few libraries may need to defer planned procurements.

Further consolidation of the industry is all but inevitable within the next several years. Financial pressures could also have an impact on condensing the industry should reduced sales weaken companies or soften their valuations. Investors and large players seeking strategic acquisitions may see some library technology companies as interesting additions to their portfolios. None of these library technology companies are reporting financial difficulties, though few below the top tier have been able to achieve sustained growth.

Sales of ILSes and LSPs may also slow because of short-term budget scenarios and saturation, as the number of libraries already using newer products increases. Interest currently abounds for supplemental products that build on the core automation systems aligned with key library strategies. Current areas of interest include technologies for resource sharing, course list management and research support in the academic sector, and patron engagement technologies for public libraries. Developers and vendors may find new opportunities in creating technologies aligned with other activities as library strategies continue to evolve. Some of these technologies may be integrated with existing platforms or emerge as new product categories.

In broad terms, the library technology industry remains strong and multifaceted. Though the number of vendors has contracted, the field encompasses diverse options: nonprofit and for-profit businesses, proprietary and open source software products, ILSes and LSPs, multiple approaches to resource discovery, and a proliferation of new product categories.

About the report

The 2021 Library Systems Report documents ongoing investments of libraries in strategic technology products in 2020. It covers for-profit and nonprofit organizations that offer strategic resource management products—especially integrated library systems and library services platforms—and comprehensive discovery products.

The vendors included have responded to a survey requesting details about their organization, sales performance, and narrative explanations of accomplishments.

Additional sources consulted include press releases, news articles, and other publicly available information. Most of the organizations provided lists of libraries represented in the statistics reported, allowing for more detailed analysis and validation.

Additional vendor information and sales statistics can be found here.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.