Serveur minecraft

L'industrie des jeux sur ce que pourrait être le jeu en 2030 – Un bon serveur Minecraft

Le 31 mars 2021 - 54 minutes de lecture


Il y a dix ans, IGN a demandé à un groupe de membres de l'industrie du jeu de prédire à quoi pourrait ressembler le jeu en 2020. Nous avons récemment revu ces prédictions pour voir à quel point elles étaient exactes. Et maintenant, nous avons réuni un nouveau panel de plus de 30 personnalités clés du jeu pour nous dire à quoi ils pensent que l'industrie des jeux et les jeux vidéo pourraient ressembler en 2030. (Assurez-vous également de vérifier ce que le panel a pensé être le les plus grands changements dans le jeu au cours de la dernière décennie et les meilleurs jeux de la dernière décennie.)

Chaque répondant a répondu à trois questions:

Selon vous, à quoi ressemblera l'industrie du jeu vidéo en 2030?

Comment pensez-vous que la technologie des jeux aura évolué d'ici 2030?

À quel point les jeux de 2030 seront-ils différents des jeux de 2020 et pourquoi?

Comme vous pouvez l'imaginer, il y avait beaucoup de croisements dans les réponses, donc plutôt que de diviser cette fonctionnalité par question, nous avons plutôt regroupé les réponses globalement par thèmes. Comme dans les fonctionnalités précédentes, nous n'avons pas utilisé toutes les réponses, mais nous nous sommes plutôt efforcés de représenter un éventail aussi large que possible d'informations et de perspectives.

Veuillez également noter que ces réponses ont été soumises à l'IGN au début de l'année – avant que le mouvement Black Lives Matter nouvellement relancé et avant que le COVID-19 ne soit classé comme pandémie.


Sommaire

Le jeu sera fondamentalement changé par les nouvelles technologies et les nouvelles personnes

Phil Harrison, vice-président et directeur général, Google (Stadia): Je pense que l'industrie du jeu continuera de croître même en 2030, grâce aux expériences que vous obtenez sur mobile, PC et consoles, au fur et à mesure qu'elles commencent à fusionner. Cela sera principalement alimenté par quelques changements dans notre industrie.

Le streaming sera la technologie unificatrice qui permettra à chacun d'accéder à tout le contenu qu'il souhaite sur n'importe quel écran qu'il souhaite. Je pense que c'est clairement une direction de voyage pour l'industrie des jeux, alimentée par l'omniprésence de la connectivité réseau. Qu'il s'agisse de la 5G, de la fibre ultra-large bande ou du satellite, il y aura un certain nombre de technologies habilitantes qui en feront rapidement une réalité.

En fin de compte, le calcul à la demande à partir d'un centre de données plutôt que des ordinateurs spécifiques à l'intérieur de la boîte sous votre téléviseur changera radicalement la façon dont les jeux sont créés et joués. Je pense que nous verrons des technologies adjacentes telles que l'apprentissage automatique, l'intelligence artificielle et la conception de jeux en langage naturel alimenter énormément. Imaginez pouvoir entrer dans un monde et avoir une conversation vraiment crédible avec un personnage, où vous avez l'impression de parler à un véritable être humain ils se souviennent de vous, ils se souviennent de votre histoire. Je pense que cela permettra aux jeux d'atteindre un nouveau niveau de créativité, d'avoir encore plus de richesse et de profondeur, créant un nouveau support au-delà du simple jeu de jeux.

Nous continuerons à faire des progrès significatifs dans les graphiques. Je pense qu'il y a une direction évidente de déplacement pour les GPU. Au fur et à mesure que la densité de grille sur une puce s'améliore, nous pourrons en traiter de plus en plus. Par exemple, nous commençons à voir les premiers indices du lancer de rayons, et nous verrons des graphiques 3D et des techniques de traitement de pixels beaucoup plus complexes être intégrés dans le matériel et continueront de stimuler la réalité visuelle. Et lorsque vous combinez la possibilité de rendre les pixels de manière réaliste avec la génération procédurale, les jeux surpasseront les films en termes de performances visuelles.

"L'une des choses les plus excitantes du point de vue du contenu est la nouvelle génération qui arrive sur le lieu de travail et qui a joué à des jeux toute sa vie. Les jeux pour eux sont complètement une seconde nature, pas un choix de carrière étrange." – Phil Harrison, Google

Je pense qu'un changement majeur en 2030 qui est souvent négligé concerne les personnes qui créent des jeux. L'une des choses les plus excitantes du point de vue du contenu est la nouvelle génération qui arrive sur le lieu de travail et qui a joué à des jeux toute sa vie. Les jeux pour eux sont complètement une seconde nature, pas un choix de carrière étrange. Ils ont joué et compris le jeu littéralement depuis avant de pouvoir regarder la télévision.

Et cela signifie qu'il y a une diversité beaucoup plus large et plus riche de talents venant pour faire des jeux, apportant plus de voix, plus de perspectives et plus d'expériences de vie. Cela ne peut qu'améliorer la façon dont les jeux sont créés et la diversité des histoires et des expériences qui y seront représentées.

Les jeux en streaming seront courants

Gareth Wilson, directeur créatif, Traveller's Tales (The LEGO Movie 2 Videogame): La technologie de streaming deviendra courante dans les 10 prochaines années. Au fur et à mesure que l'infrastructure réseau se rattrape, il sera courant d'acheter un jeu et de commencer immédiatement à y jouer en streaming. Cependant, nous continuerons de télécharger des jeux pendant un certain temps, et la meilleure expérience en 2030 sera toujours sur une console ou un PC autonome.

Le traçage de rayons en temps réel est également au coin de la rue. J'ai vu des démos fantastiques de cela au cours des six derniers mois qui vont révolutionner la façon dont nous construisons et allègerons les ressources du jeu.

Denby Grace, productrice exécutive, 2K (Mafia III): Je pense que la plus grande avancée dans la technologie du jeu est déjà à nos portes, avec le cloud gaming. Quand il arrive à un niveau où vous n'êtes vraiment plus attaché au matériel que vous avez chez vous – lorsque vous pouvez emmener vos expériences de jeu où que vous soyez dans le monde, sur n'importe quel appareil que vous avez – c'est alors que cela ouvrira vraiment le des portes permettant à chacun et à quiconque d'accéder au contenu de son choix, quand il le souhaite.

Tim Heaton, directeur de studio, Creative Assembly et EVP Studios (Total War: Three Kingdoms): Je suppose que le streaming sera la principale méthode de distribution. La 5G devrait le permettre, et les infrastructures de streaming permettent le prochain grand bond en avant: une puissance distribuée et évolutive pour permettre des jeux d'une incroyable sophistication que les boîtiers uniques ne pourraient tout simplement pas gérer.

La création de contenu procédural et les solutions apprises par machine aideront à améliorer le coût et la complexité croissants du développement, mais il est difficile de voir la tendance à ne pas continuer vers des structures d’équipe de développement plus grandes et plus complexes.

"La VR ou la RA gagneront-ils la journée et permettront un gameplay vraiment immersif pour le grand public? La technologie devrait certainement être là d'ici 2030 …" – Tim Heaton, Creative Assembly

La VR ou la RA gagneront-elles la journée et permettront-elles un gameplay vraiment immersif pour le grand public? La technologie devrait certainement être là d'ici 2030 et elle pourrait, et doit, être motivée par des genres de jeux entièrement nouveaux avec de nouvelles façons d'ajouter des éléments sociaux.

La VR va gagner la journée… ou peut-être pas

Viktor Bocan, directeur du design, Warhorse Studios (Kingdom Come: Deliverance): Je pense que la réalité virtuelle et le streaming seront les technologies les plus déterminantes au cours des dix prochaines années dans le jeu. La réalité virtuelle est la voie à suivre: les casques doivent être légers, conviviaux et abordables, mais ils le seront très bientôt. En dehors de cela, je pense que le streaming aidera beaucoup; il n’y aura pas besoin pour chaque joueur d’avoir un ordinateur bestial sous son bureau.

Je pense que les jeux seront assez similaires, à la seule exception que la réalité virtuelle sera un composant beaucoup plus courant même des jeux non-VR. Il n'y a déjà presque aucune raison – mis à part des difficultés techniques – de ne pas inclure [a] Mode VR dans de nombreux genres comme les jeux de stratégie ou les plateformes. De nouvelles possibilités de contrôle, une caméra gérée indépendamment et d'autres avantages sont bien trop bons et beaucoup trop intéressants pour être omis. Une fois que ces systèmes seront plus accessibles, les jeux le prendront simplement en charge. Vous jouerez à StarCraft III de la même manière que vous jouez à StarCraft II, mais vous regarderez librement autour de vous ou même vous marcherez sur le champ de bataille. Parce que pourquoi pas?

Takashi Iizuka, chef de l'équipe Sonic, SEGA (Sonic Forces): Je pense qu'il est juste de s'attendre à ce que d'ici 2030, les graphismes du jeu soient à égalité avec les meilleurs films CG que nous voyons actuellement. J'aimerais également voir la technologie VR se généraliser dans les jeux vidéo. Tout le monde sait qu'il existe aujourd'hui des jeux VR incroyables et uniques, mais ils nécessitent un investissement matériel initial et restent des expériences très solitaires. Ces facteurs ont créé un obstacle à l'entrée pour le grand public. J'espère qu'avec les progrès de la technologie, bon nombre des obstacles actuels avec la réalité virtuelle seront surmontés. Je ne sais pas si cela peut être accompli dans dix ans, mais je pense qu'un jour, les gens pourront profiter d'une expérience de réalité virtuelle avec leurs amis et leur famille, ce qui équivaut à aller dans un parc d'attractions dans le confort de leur maison. .

Greg Street, vice-président de la propriété intellectuelle et du divertissement, Riot Games (League of Legends): Je ne suis pas un grand évangéliste de la RV et je ne sais pas si 2030 sera vraiment assez de temps pour que ce soit quelque chose auquel une majorité de joueurs peuvent participer. Je trouve toujours que la communication audio et vidéo avec d'autres joueurs est terriblement inadéquate dans plusieurs dimensions, alors j'espère que l'expérience est techniquement transparente et que les problèmes de comportement des joueurs seront moins problématiques d'ici 2030.

Gareth Wilson, directeur créatif, Traveller's Tales (The LEGO Movie 2 Videogame): J'espère que la réalité virtuelle fera un grand pas en avant, mais mon intuition est qu'en 2030, nous continuerons de dire que l'adoption par le grand public est encore dans quelques années.

Nous verrons une fusion du réel avec le virtuel

Andy Sum, directeur, Hipster Whale (Crossy Road): Je m'attendrais à voir une grande perturbation technologique dans la RA, la VR ou le Deep Learning. C'est peut-être la décennie où quelqu'un invente un vêtement que les gens veulent vraiment porter. S'il y a un casque ou une lentille de contact de science-fiction qui est aussi omniprésente que les téléphones portables, alors il y aura des jeux pour cela.

Lars Janssen, directeur des relations avec les studios, Koch Media: À un moment donné au cours de la prochaine décennie, la réalité mixte fera sa marque. J'attends avec impatience des lentilles de contact intelligentes capables de mélanger harmonieusement le réel et le virtuel. Ce sera peut-être plus à la fin de la décennie, mais ce sera la prochaine étape majeure, pas seulement pour les jeux.

Marc Merrill, cofondateur, Riot Games (League of Legends): Je pense qu'il est possible que nous nous éloignerons de la souris et du clavier en tant que principaux périphériques d'entrée pour les PC dans dix ans et les implications de cela seraient profondes et d'une grande portée. Il est également probable que le traitement graphique continuera à se déplacer de plus en plus vers le serveur, ce qui continuera à rendre le jeu plus mobile que jamais. Nous espérons que cela se manifestera dans de superbes appareils portables qui permettent de meilleures expériences de jeu en réalité augmentée sur lesquelles nous commençons à peine à gratter la surface. Pour ma part, j'aimerais jouer au paintball virtuel dans une arène en direct.

"Je pense qu'il est possible que nous abandonnions la souris et le clavier en tant que principaux périphériques d'entrée pour les PC dans dix ans et les implications de cela seraient profondes et d'une grande portée." – Marc Merrill, Riot Games

Kellee Santiago, responsable des relations avec les développeurs, Niantic, Inc. (Pokemon GO): Je pense qu'un grand ajout sera la technologie permettant la fusion des jeux numériques et du monde réel, de sorte qu'il pourrait même y avoir des sports électroniques à la fois numériques et physiques, comme le football – avec des dragons!

Ryozo Tsujimoto, producteur, série Monster Hunter: Au fur et à mesure que la technologie comme le lancer de rayons en temps réel devient plus accessible et courante, nous repousserons les limites du photoréalisme au point où les graphiques seront presque indiscernables de la réalité. MONSIEUR [mixed reality] améliorera sa capacité à reconnaître les objets dans le monde réel et à s'intégrer de manière plus transparente à notre environnement, ce qui rend les jeux qui combinent réalité et CG à un niveau de qualité impensable aujourd'hui. Vous pourriez faire apparaître un Rathalos sous vos yeux! Je pense également que les contrôleurs et leurs mécanismes de rétroaction évolueront de manière à nous permettre d'expérimenter les jeux plus directement avec nos sens.

Kellee Santiago, responsable des relations avec les développeurs, Niantic, Inc. (Pokemon GO): Les écosystèmes de joueurs / créateurs comme Minecraft et Roblox continueront de croître, alimentés par une technologie de streaming qui continuera à décharger l'informatique vers le cloud. Cela permettra également plus d'innovation dans l'espace de l'Internet des objets, ce qui nous permettra de jouer à des jeux dans nos espaces du monde réel et avec nos corps, au lieu d'utiliser des contrôleurs qui commencent déjà à se sentir si obtus.

Saxs Persson, directeur de la création de Minecraft: Surtout, nous avons constaté des changements progressifs [in] la dernière décennie et je m'attends à ce que cela continue. Une exception est AR et HoloLens, en particulier. Je suis très intéressé par la technologie portable AR qui passe à l'étape suivante et se généralise. J'ai eu des expériences uniques avec HoloLens que je n'aurais jamais pensé pouvoir vivre, mais le prix et le facteur de forme sont toujours un facteur limitant. Espérons que cela change dans les dix prochaines années!

Ville Heijari, CMO, Rovio (Angry Birds): Je suis convaincu qu’un nouveau type d’expérience de jeu émergera d’ici 2030. Par exemple, Nintendo a lancé 2020 en beauté en annonçant ses parcs à thème infusés de technologie avec des bracelets de puissance. Comme nous l'avons appris au cours des dernières années avec Pokémon Go, les gens ne sont en aucun cas confinés dans le salon si les conditions sont bonnes et amusantes; des défis intéressants axés sur les récompenses sont à portée de main.

Le jeu mobile et le cloud auront une énorme influence

J. Allen Brack, président, Blizzard Entertainment (World of Warcraft): Le téléphone que j'ai en 2030 sera plus puissant que mon ordinateur de bureau 2020 – qu'est-ce que cela permettra aux créateurs de construire?

Je suis un joueur sur PC depuis toujours. Quand on pense à l’avenir, il est impossible d’ignorer le fait qu’il y a littéralement des milliards de joueurs qui n’auront jamais de PC ou de console et ne pourront jouer que sur leur appareil mobile. C'est un changement incroyable dans la façon dont les jeux pourraient être créés et dans notre façon de penser le futur public des joueurs.

Vous ne pouvez pas non plus ignorer le potentiel des jeux basés sur le cloud. Nous sommes à l'aube aujourd'hui, de nombreuses entreprises tentant de conquérir ce marché. La plupart échoueront, mais je pense qu'un couple réussira à construire dans cet espace. Les meilleurs concepteurs de jeux conçoivent des jeux pour la plate-forme spécifique, et la plus grande préoccupation est que si vous envisagez à quoi ressemble un jeu AAA, vous devez imaginer à quoi ressemble un jeu basé sur le cloud AAA. C’est un problème énorme pour les concepteurs – un problème résoluble, bien sûr, mais cela demandera beaucoup de travail.

La guerre des consoles est peut-être terminée

Jeremiah Slaczka, cofondateur et directeur créatif, 5th Cell (Scribblenauts Unlimited): Je ne sais pas si la guerre des consoles existera dans dix ans. Les barrières entre les jardins clos de plates-formes s'effondrent déjà tellement que je ne pense pas qu'elles existeront en 2030.

Naoki Yoshida, producteur et réalisateur, Final Fantasy XIV: Je pense que la guerre des consoles aura touché à sa fin et que le cloud gaming vient d'être établi comme le courant dominant. La technologie continuera à progresser, mais je pense que dans dix ans, les limitations ne seront plus au niveau matériel et deviendront plutôt une bataille des serveurs cloud. Je suis sûr que dix ans passeront vite.

Keith Schuler, concepteur principal de mission, logiciel Gearbox (Borderlands 3): Je pense que vers la fin de la décennie, nous verrons encore les «Big 3» annoncer ou publier des versions mises à jour de leurs consoles, annonçant la fin de cette génération de consoles. Mais ce sera la dernière guerre des consoles. D'ici 2030, nous verrons déjà comment le vent souffle, où les jeux vidéo sont simplement des supports que vous pouvez jouer sur n'importe quel lecteur multimédia que vous possédez. Je pense que nous voyons déjà cette tendance, mais il faudra beaucoup de temps aux mastodontes pour comprendre ce qu'ils vont faire à ce sujet. Eh bien, pas Nintendo. Ils continueront à faire leur truc. Et tu sais quoi? Ils sortiront également le meilleur jeu Metroid de tous les temps, car je fais un vœu en ce moment.

Home Hardware peut disparaître

Lars Janssen, directeur des relations avec les studios, Koch Media: Les PC et consoles locaux disparaîtront à long terme avec la montée en puissance du gigabit et des connexions Internet plus rapides. Je ne serais pas surpris si le matériel à la maison ou en déplacement sera réduit à des écrans portables ultra-haute résolution et à des périphériques d'entrée évolués, où tout le contenu provient de serveurs avec une latence minimale.

Greg Street, vice-président de la propriété intellectuelle et du divertissement, Riot Games (League of Legends): J'imagine que le matériel en tant que présence disparaîtra presque. Nous n’aurons pas ces machines encombrantes sous nos bureaux. Nous n’aurons pas d’énormes téléviseurs sur nos murs. Nous ne penserons pas à: «J'ai besoin d'être dans cette pièce pour jouer à ce jeu en particulier».

Jodie Azhar, directrice du jeu, Teazelcat Games: J'imagine que nous verrons toujours des consoles de jeu largement utilisées pour jouer à des expériences sur ordinateur de poche et écran tactile ou pour celles qui nécessitent des contrôleurs spécialisés, mais les grandes consoles peuvent être plus intégrées à d'autres technologies domestiques. Cela pourrait soit aller davantage vers les ordinateurs personnels dont l'objectif est de faciliter la visualisation, le téléchargement et la diffusion de jeux, ou s'intégrer davantage aux téléviseurs intelligents.

Phil Harrison, vice-président et directeur général, Google (Stadia): À l'avenir, les jeux dépasseront le biais inhérent où certains titres ne sont disponibles que pour un public spécifique en fonction de la propriété du matériel. Le contenu ne doit pas être limité à quelqu'un qui y joue uniquement parce qu'il dispose d'une machine puissante. Je pense que d'ici 2030, nous verrons une démocratisation de l'accès au contenu qui n'est pas déterminée par votre capacité à acheter une boîte de centaines ou de milliers de dollars à côté de votre téléviseur ou moniteur, mais par un accès omniprésent et facile à l'Internet. Et comme une plus grande partie du monde sera connectée à l’avenir, je suis optimiste quant à l’avenir de l’industrie des jeux.

Nous aurons un écosystème plus unifié pour les jeux

Ed Beach, concepteur principal de la franchise de civilisation, Firaxis: Nous assistons actuellement à la transition initiale vers les jeux en nuage et je suis convaincu qu’elle sera terminée d’ici 2030. Nous sommes déjà passés des médias physiques à la distribution numérique; D'ici 2030, je doute que nous passions beaucoup de temps à nous soucier de la plate-forme de jeu sur laquelle nous sommes. Cela signifiera un public potentiel plus grand et plus unifié pour chaque jeu et je suis sûr que ce sera un environnement très, très compétitif. Cela mettra fermement l'accent sur la garantie que les développeurs fournissent le contenu le plus convaincant et le plus innovant.

Viktor Bocan, directeur du design, Warhorse Studios (Kingdom Come: Deliverance): Le matériel va être beaucoup plus uni; les mobiles, les ordinateurs de poche, les consoles et les PC seront très similaires et interchangeables. Il est possible que le téléphone mobile fonctionne comme une console et un ordinateur de poche; c'est déjà possible maintenant, mais les tracas impliqués sont irritants. Cela signifie qu'il sera beaucoup plus facile de créer des jeux pour «différentes plates-formes» car il y aura beaucoup moins de plates-formes. De plus, il y aura du streaming. Beaucoup de streaming.

"Le matériel va être beaucoup plus uni; les mobiles, les ordinateurs de poche, les consoles et les PC seront très similaires et interchangeables." – Viktor Bocan, Warhorse Studios

Les services d'abonnement pourraient aller dans les deux sens

Jodie Azhar, directrice du jeu, Teazelcat Games: D'ici 2030, je pense que quelqu'un aura craqué «Jeux à la demande», ce qui rendra facile de payer un abonnement, de parcourir une bibliothèque de jeux et d'essayer un jeu immédiatement. Il existe déjà des services comme celui-ci, mais ils n’ont pas vraiment décollé. Je pense que nous verrons toujours différents jeux uniquement disponibles auprès de certains fournisseurs et ayant toujours la possibilité d'acheter une copie personnelle du jeu, mais si les jeux deviennent accessibles directement à partir de nos téléviseurs sans avoir à acheter du matériel spécialisé ou à attendre le téléchargement. , et que nous pouvons essayer quelque chose pour lequel nous avons déjà payé un abonnement, nous verrons les jeux devenir de plus en plus intégrés dans nos vies.

Tanya X. Short, cofondatrice, Kitfox Games (Moon Hunters): J'espère vraiment à tous les dieux qu'aucun service de streaming / abonnement n'a réussi. S'il vous plaît, laissez-moi vendre mes jeux directement aux consommateurs, ne les laissez pas toujours être conservés et financés par un gardien tiers. Si les jeux vont dans le sens de la télévision et qu'ils se transforment en un support principalement de style Netflix, la diversité des créateurs et du contenu que nous voyons maintenant s'effondrera absolument, et les jeux redeviendront les mêmes. Cela nous ramènerait dans une ère sombre du jeu vidéo, à mon avis, même si les producteurs nous jettent quelques miettes qu'ils peuvent reprendre quand bon leur semble. Voir Tuca et Bertie.

Les modèles commerciaux continueront de changer

Greg Street, vice-président de la propriété intellectuelle et du divertissement, Riot Games (League of Legends): Nous allons devoir continuer à trouver comment payer les coûts élevés de développement de jeux. Nous avons essayé la vente de boîtes, les abonnements, les microtransactions, les boîtes à butin et les laissez-passer. Tous ont des problèmes. J'ai hâte de voir des développeurs intelligents innover dans cet espace, innover sur la façon dont nous communiquons avec les joueurs, innover sur la façon dont les joueurs communiquent entre eux, et pas seulement essayer d'innover, disons, sur la physique des ragdolls.

Les modèles de développement continueront de changer

Jeremiah Slaczka, cofondateur et directeur créatif, 5th Cell (Scribblenauts Unlimited): Je pense que les jeux seront faits différemment dans dix ans. Plus d'un modèle de contrat / syndicat hollywoodien que d'énormes studios de création et de mise à pied entre les projets. Vous pouvez facilement externaliser l'art, la technologie, le son et l'assurance qualité de nos jours; dans dix ans, il devrait être un jeu d'enfant de travailler à distance avec des personnes talentueuses sur un seul projet.

Masachika Kawata, productrice, série Resident Evil: La technologie de développement s'étendra davantage des entreprises aux particuliers, permettant aux développeurs indépendants d'utiliser le développement modulaire et de créer des jeux plus grands qu'ils ne le peuvent actuellement. Mais la pointe de la technologie se concentrera probablement encore plus sur quelques grandes entreprises en raison des ressources et de l'exclusivité basée sur les brevets.

Tanya X. Short, cofondatrice, Kitfox Games (Moon Hunters): [Games] sera encore plus varié, et fabriqué par plus de types de personnes, de partout dans le monde. Que la VR, la RA ou un autre XR soit au premier plan en tant que nouvelle plate-forme viable, les gens du monde entier sont habilités à créer des jeux pour cela. J'espère, en tout cas. Si nous continuons à mettre en ligne nos communautés et que l'Internet continue de se propager efficacement, c'est possible.

Marc Merrill, cofondateur, Riot Games (League of Legends): La démocratisation en cours du développement signifie que nous continuerons de voir le coût d'entrée rester bas alors que des outils plus sophistiqués deviendront de plus en plus disponibles pour les créateurs. De plus en plus de gens créeront des choses et il sera plus facile que jamais de proposer des jeux à des personnes en ligne. Cela signifie également qu'il y aura «plus de bruit» et qu'il sera encore plus difficile pour votre jeu de se démarquer de la foule. Plus de gens joueront, diffuseront et partageront – ensemble – et il y aura beaucoup d'innovations de gameplay qui explorent comment intégrer «regarder» avec «jouer» de manière significative.

Gareth Wilson, directeur créatif, Traveller's Tales (The LEGO Movie 2 Videogame): Je suis en fait assez optimiste pour l’avenir de l’industrie. Je pense que nous considérerons les prochaines années comme une ruée vers l'or, alors que les nouveaux joueurs deviennent vraiment grands dans les jeux, les services de streaming s'établissent et les offres «à volonté» qui nécessitent une masse de contenu pour être conservées. abonnés heureux. J'espère qu'ils rétabliront cette couche intermédiaire de développement où les titres spécialisés avec des budgets raisonnables peuvent trouver une maison, car dans un passé récent, l'industrie a été dominée par d'énormes titres ou de minuscules jeux indépendants à l'autre bout.

En ce qui concerne les projets de feu vert et l'expansion des jeux après le lancement, nous verrons de plus en plus l'utilisation de l'analyse et de l'IA pour aider à prendre des décisions sur les jeux et les nouveaux contenus à créer. Nous voyons déjà cela dans les films et à la télévision, ce qui pourrait signifier que les gens obtiennent plus de jeux qu'ils veulent et que nous obtenons moins de flops, mais cela pourrait également signifier que les jeux obtiennent plus de formules pour servir un public établi.

La technologie aidera à créer des environnements de développement plus intelligents

Phil Harrison, vice-président et directeur général, Google (Stadia): Je pense qu'il y a des technologies qui devront évoluer. Les plus grands jeux de ces dernières années étant réalisés par des équipes de centaines de personnes – dans certains cas plus d'un millier de personnes. Dans les générations futures, pourrions-nous imaginer dix mille personnes travaillant sur un jeu? Je ne pense pas. Je crois que d'ici 2030, la technologie qui sous-tend la création de contenu doit évoluer à un rythme beaucoup plus rapide qu'elle ne l'a fait ces dernières années. Nous devons penser différemment à la manière dont le contenu est créé et à la manière dont de vastes paysages de lois naturelles et de mondes réalistes peuvent être créés à l'aide de l'apprentissage automatique et de l'intelligence artificielle.

Keith Schuler, concepteur principal de mission, logiciel Gearbox (Borderlands 3): Quelque chose doit donner avec le prix de la vente de jeux vidéo par rapport au coût de leur fabrication, et pour le bien de l'industrie, cela doit bouleverser dans les dix prochaines années. Je m'attends à voir plus de modèles financiers expérimentaux au fur et à mesure, mais ce qui est probablement nécessaire, c'est une sorte de changement de paradigme. Je m'attends également à ce que l'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique jouent un rôle de plus en plus important dans de nombreux aspects du développement de jeux. Je pense que les développeurs trouveront des moyens intéressants d'exploiter ces technologies.

"Je m'attends à ce que l'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique jouent un rôle de plus en plus important dans de nombreux aspects du développement de jeux. Je pense que les développeurs trouveront des moyens intéressants d'exploiter ces technologies." – Keith Schuler, logiciel de boîte de vitesses

Ville Heijari, CMO, Rovio (Angry Birds): Je pense que le rôle de l'IA et la façon dont elle est utilisée pour compléter la créativité des développeurs humains grâce à la création de contenu sera une énorme aubaine pour les créateurs de jeux et les joueurs. Chez Rovio, nous investissons dans l'apprentissage automatique depuis plusieurs années, l'objectif principal étant d'alléger la charge de nos concepteurs de jeux et de pouvoir produire du contenu amusant à une cadence plus rapide avec moins de travail manuel. En outre, nous pouvons également mieux prédire des aspects tels que le niveau de difficulté et la probabilité de désabonnement, ce qui conduit à une plus grande personnalisation et à l'adaptation de l'expérience utilisateur.

Paul Sage, directeur créatif, Borderlands 3: J'espère que nous verrons beaucoup plus d'heuristiques élaborées avec soin qui conduiront à une automatisation cool et à du contenu généré de manière procédurale. Nous n’avons pas à mocap ou à saisir manuellement chaque animation. Nous n’avons pas à fabriquer et à placer chaque brin d’herbe. Et peut-être, juste peut-être, ce qui me passionne vraiment, c'est le discours d'IA basé sur le cloud. Ce que je veux dire, c'est que les jeux peuvent avoir des PNJ crédibles et donner des réponses crédibles en fonction de leur «personnalité». Je ne veux pas m'éloigner de la grande écriture et des dialogues faits à la main, mais j'aimerais avoir un «remplissage» qui complète notre métier. En utilisant l'analyse du langage naturel et les profils de personnalité, je pense que nous allons commencer à voir des mondes créés qui sont vraiment étoffés. Nous serons probablement juste à l'aube de cela dans dix ans, mais j'ai hâte d'y être. Parce que lorsque nous pouvons remplir les mondes de manière procédurale de manière cool, nous pouvons nous concentrer davantage sur les expériences artisanales qui rendent les jeux formidables.

Les progrès de l'IA changeront le jeu pour toujours

Andy Sum, directeur, Hipster Whale (Crossy Road): Si le Deep Learning continue de s'améliorer rapidement, je pense que nous verrons un jeu narratif qui tire parti de l'IA conversationnelle et est capable d'avoir de longues interactions avec les PNJ de manière convaincante. Cette technologie commence tout juste à faire son apparition.

Yoshinori Kitase, producteur, Remake de Final Fantasy VII: Square Enix en tant qu'entreprise, nous créons beaucoup de jeux axés sur l'histoire et les personnages, et le joueur qui devient ce personnage et vit son histoire.

Je pense que là où nous en sommes maintenant, c'est encore au stade d'avoir des itinéraires prédéfinis et des rebondissements et des destinations prédéfinis. Par exemple, dans le drame Netflix [Black Mirror: Bandersnatch] vous avez trois options, et vous sélectionnez l'une de ces options et cela vous emmène sur un itinéraire prédéfini vers un autre choix. Je pense qu'à l'avenir, cela deviendra beaucoup plus granulaire, et ce sera – avec l'introduction de choses comme l'intelligence artificielle dans les coulisses – l'histoire, le drame se déroulera en temps réel en fonction du joueur. actions et tout ce qui se passe dans le monde. Il y aura des développements et des changements dans l'histoire que les développeurs, peut-être, ne comprendraient même pas ou n'auraient même pas prédit. Ce sera beaucoup plus libre et beaucoup plus axé sur les joueurs.

Denby Grace, productrice exécutive, 2K (Mafia III): Je pense que les progrès de la technologie visuelle et audio sont acquis, avec une plus grande puissance de traitement menant à des mondes et à une IA plus complexes. J'espère que ce sera un sous-produit de ces progrès, en particulier ceux de l'IA, c'est une nouvelle génération de jeux qui peuvent explorer et exercer le raisonnement social tout autant que le raisonnement spatial déjà établi – fournissant un ensemble plus complet de verbes et donc une expérience vraiment interactive et contrôlable de manière unique.

La technologie stimulera la conception de jeux

Lee Mather, directeur du jeu, F1 2019, Codemasters: La technologie sera l’un des principaux moteurs de la différence entre les jeux dans dix ans. Si vous regardez un jeu comme le Grand Theft Auto original, ce sont les progrès de la technologie qui leur ont permis de faire passer un jeu de crime descendant au monstre du monde ouvert qu'il est aujourd'hui. Vous pouvez être sûr que la vision était déjà là, mais il a fallu du temps pour être une position pour pouvoir la réaliser. Les progrès techniques permettront aux créatifs de l'industrie de se déchaîner et de donner aux joueurs des expériences exactement comme ils les ont envisagés. Un autre domaine du jeu que je vois continuer à se développer et à se développer est le côté plus social et communautaire des choses. Les jeux seront construits dans cet esprit, le jeu devenant une expérience beaucoup plus sociale, collaborative et partagée.

Les jeux évolueront pour le meilleur et de nouveaux genres émergeront

Sam Barlow, fondateur, Drowning a Mermaid Productions (Telling Lies): [Games will be] très [different in ten years], Je souhaite. Les jeux ont beaucoup changé, mais… à Zelda, je suis toujours un mec qui court partout en frappant des objets avec une épée. Dans Fortnite, je tourne toujours des trucs avec une gamme d'armes à feu. Minecraft a mélangé certains paradigmes mais j'ai toujours un bouton dédié aux attaques de mêlée. Le contrôle est étrange et funky, mais je suis toujours un super-héros qui tire et frappe des vagues d'ennemis. Le mouvement indie power de cette décennie était de prendre un genre populaire et de supprimer les combats: BioShock / Gone Home, D & D / Disco Elysium, Silent Hill / Amnesia. Chaque fois que nous faisons cela, nous nous concentrons sur d'autres mécanismes et aspects et les développons, et les jeux sont plus forts pour cela. Nous avons une gamme si étroite de mécanismes et d'interactions; j'espère qu'en 2030, nous aurons élargi cette ouverture.

Tim Heaton, directeur de studio, Creative Assembly et EVP Studios (Total War: Three Kingdoms): Il est fort probable qu’il y aura des genres extrêmement populaires qui n’existent pas vraiment pour le moment. Cela s’est certainement produit au cours de la dernière décennie et nous n’avons pas l’impression d’être à court d’idées. Bien sûr, ceux-ci peuvent être activés par la technologie, mais ce ne sont parfois que de superbes combinaisons de systèmes utilisés d'une nouvelle manière.

On a l'impression que 2030 est très loin, mais ici, chez Sega, nous avons affaire à plusieurs franchises âgées de 15, 20 ou même 30 ans. Dix ans, ce n'est que trois cycles de jeu AAA… si AAA existe d'ici là (il le sera).

Les jeux vont fusionner avec d'autres formes de médias

Yoshinori Kitase, producteur, Remake de Final Fantasy VII: Je pense que ce ne serait peut-être pas considéré comme une industrie du jeu à ce stade. J'ai le sentiment que les frontières entre les jeux et les films et les services de divertissement par abonnement, des choses comme Netflix, peuvent être très floues à ce stade. Au moins, ils seront considérés comme des rivaux par opposition à un autre type de média. But there may be that merging together happening. I mean, something Netflix is doing now, they've got these interactive dramas, like Black Mirror [Bandersnatch]… the viewer, the player, can choose the outcome, make decisions during the story and that changes how it progresses. I have a feeling there's going to be that more borderless aspect between different genres of entertainment.

Pim Holfve, CEO, Avalanche Studios Group (Rage 2): Over the coming years, games and all other forms of entertainment will mix and cross-pollinate with each other, generating new and exciting ways for us to express ourselves. I also predict that the borders between genres and markets will be blurred over time. This will generate completely new audiences with new expectations and feedback that will inspire developers to evolve current genres and come up with completely new ones. Finally, the hippie in me wants to see real-world cultures merging within games and create whole new alternative cultures, subcultures, and even new societies – an alternative world where the inhabitants rule together.

Games Will Give Players the Toolbox

Kellee Santiago, Head of Developer Relations, Niantic, Inc. (Pokemon GO): I don’t know that [games in 2030] will be fundamentally different; are they that different now in the grand scheme of things? Humans want to play together, and sometimes that’s creative, sometimes it’s competitive, sometimes it’s as a spectator. These things really haven’t changed much. I think technology is evolving so that digital games can feel more like card games and paper games, in that we can modify them more, have “house rules”, create our own games with the same pieces, etcetera. I think the increased level of comfort and vocabulary around games and how they work will possibly make them more diverse and sophisticated, and will hopefully give me even more people to play with!

"I think technology is evolving so that digital games can feel more like card games and paper games, in that we can modify them more, have 'house rules', create our own games with the same pieces, etc." – Kellee Santiago, Niantic

Saxs Persson, Minecraft Chief Creative Officer: If I could have one wish, it would be to narrow the distance between creator and consumer. The gift of creativity is something that will help you, whether this is your profession or just the way you like to wind down.

Cross-Play Will Lead to Bigger Things

Jamie Jackson, Chief Creative Officer, Mythical Games: Player creation will be much bigger, players making their own ways to play and create their own audiences. I also think we’ll see account-level progression across multiple games. It feels like the natural next logical step for cross-play. Give players ownership of their accounts regardless of the game, allow for meaningful levelling up, and enable sweet unlocks or content that bleed into other brands or gaming experiences.

[We will also see] wide adoption of emerging tech like blockchain and how that will open up new avenues of legitimizing digital assets and giving player ownership and agency to what they have amassed through hours of play.

How We Watch Games Will Level Up

J. Allen Brack, President, Blizzard Entertainment (World of Warcraft): We are already spending designer time focusing on the viewing experience. Think about games that have Lead Viewing Experience designers – someone who designs how spectators view the game, both passive and active viewers. What’s the advanced version? How can spectators meaningfully contribute to their favorite streamer’s gameplay experience? And what does it look like when spectators have a voice in the viewing experience? What does an integrated spectating experience look like?

Games Will Be More Diverse, as Will the People That Make Them

Saxs Persson, Minecraft Chief Creative Officer: I hope the move towards more diversity in games continues for the next ten years. I want everyone to have a game that speaks to them – a developer that represents every gamer’s value and ideals. This last decade has shown that there is room for everyone to make a game that’s meaningful to someone. Success has been redefined with a stronger connection between game maker and game player. Often the line is blurred, like in Minecraft or Roblox. In the end, we are all creative. And we can all make games.

David Gaider, Co-Founder and Creative Director, Summerfall Studios (Chorus): I’d like to think [games] will be more thoughtfully diverse – you can already see that becoming more common in games, on a more regular basis. Perhaps we’ll finally reach the point where diversity can exist without being noteworthy. Ideally we’ll also see a broadening of the indie field, where games that don’t aspire to a photo-realistic aesthetic can take up a bigger share of the field.

"Perhaps we'll finally reach the point where diversity can exist without being noteworthy." – David Gaider, Summerfall Studios

Greg Street, VP of IP and Entertainment, Riot Games (League of Legends): Honestly, I hope it doesn’t look that different, as an industry, than it does today. As a player, I enjoy that there are giant studios that can create these very long, detailed, polished experiences with multi-million dollar budgets. But I also love that I can play an indie game from Spain and also really admire the thought and craftsmanship that went into it. I do look forward to a more diverse industry, where we have more game teams led by women, less gatekeeping about who constitutes a game player, and we’re talking about the latest indie game from Mongolia or Bolivia.

Joe Neate, Executive Producer, Sea of Thieves, Rare: Bigger, more inclusive, more diverse. Having spent the last 20 years working in the games industry, I’ve seen first-hand how it has evolved, but also how far it has to go. The good thing is that it is evolving, and nothing is going to stop it. We all have our part to play in this, from how we behave, the cultures we create, the games we make, and how we build and communicate with our communities. Leading from the front matters and everyone making games has a responsibility here, to speak out against discrimination, and to influence those around them to behave in the right way.

Pim Holfve, CEO, Avalanche Studios Group (Rage 2): Over the past decade, it’s been amazing to see how more and more people around the world enjoy games, whether it’s casual mobile titles or AAA blockbusters. With new tech on the horizon, games will become even more accessible to bigger and more diverse audiences. My hope is that this will make more people consider a career in games, as different perspectives and experiences make both our games and industry better. At the same time, I wish that more companies will strive to create a sustainable work-life balance for their employees and finally make crunch culture a thing of the past in 2030.

Game Studios Will Focus on Social Responsibility

J. Allen Brack, President, Blizzard Entertainment (World of Warcraft): If you look at the world, we have so many difficult problems – because we’ve solved so many simple problems, all the remaining problems are difficult. They will require thought, compromise, and collaboration across large numbers of humans. We are starting to see companies saying that they are looking to change the world in a positive way and becoming more mission based. I think the trend of mission-based companies will accelerate beyond philanthropic work, and I believe we will see considerable growth in game studios becoming aware of their power around social responsibility. Microsoft just announced that they will be carbon negative by 2030 – a sign of what they value and what’s to come. Changing the world in a positive way is something we, as human beings, want for ourselves. At Blizzard, we believe passionately in the positive power of video games and how they can make the world a better place. All of us – Blizzard as well as the rest of the games industry – should try to do more.

Lee Mather, Game Director, F1 2019, Codemasters: [In ten years] I can see an industry which sits on par with other creative industries, such as TV and film. I can see games being accepted as art. I can also see games continuing to change people’s lives. While games sometimes receive negative press, they overlook some of the biggest positives in gaming. The industry will continue to excite and inspire people, it will continue to be one of the most welcoming and inclusive creative industries, and it will bring positivity and pleasure to the lives of millions. I can also see the industry expanding its support for great causes, already offering people an alternative outlet for people with disabilities or mental health issues.

Game Studios Will Improve in Other Ways Too

Ross Gowing, Game Director, Dirt Rally 2.0, Codemasters: I think we’ll see quality and efficiency continue to improve due to the improvements that are being made at an education level – the wealth of information and resources that are available for people to further their knowledge in addition to what they’re being taught formally is like nothing I’ve ever seen before and that’s only going to continue on an upward trajectory. I’d also like to think that the majority of studios will finally solve the work/life balance issues that the industry has struggled with for too long – we simply can’t continue to operate like that.

Pim Holfve, CEO, Avalanche Studios Group (Rage 2): We’ll see a tighter and more collaborative relationship between our communities and us as developers. The direct dialogue between players and developers will become more important and have an even greater impact on the games we make and especially how they continue to evolve.

"The direct dialogue between players and developers will become more important and have an even greater impact on the games we make and especially how they continue to evolve." – Pim Holfve, Avalanche Studios Group

Keith Schuler, Lead Mission Designer, Gearbox Software (Borderlands 3): Plenty will stay the same. But, there will be some big changes in ways we can’t even imagine right now. The generation of bright young minds that grew up with and were influenced by the games of the last ten years will be getting jobs in the industry, bringing their ideas and new ways of thinking to us. I’ve heard it said that directors like Scorsese and Spielberg ushered in a new generation of filmmaking, and I think the video game industry is also going to see that kind of generational shift sometime in the next ten years.

The Games Industry Will Go Through a Correction

David Gaider, Co-Founder and Creative Director, Summerfall Studios (Chorus): Personally, I think the industry is headed for some kind of correction over the next period, where unions start to take hold and the industry deals with the idea it has to make games on timetables that don’t destroy the people creating them. Maybe it’ll be a big fight, maybe it’ll involve some implosion and some high-profile failures, I guess we’ll have to wait and see.

Consolidation Will Continue, Then Things Will Shift Again

Pim Holfve, CEO, Avalanche Studios Group (Rage 2): On the business side, the acquisition trend, with big corporations acquiring smaller studios and IPs, is likely to continue for a while. I hope that most studio founders who are benefitting from the current shopping spree, will re-invest in the industry and pave the way for rising stars all around the world to disrupt the industry over and over again.

Tanya X. Short, Co-Founder, Kitfox Games (Moon Hunters): Up until 2025, there will be some consolidation, which has already started – indies getting acquired, either by other indies or bigger studios. Trying to shore up resources against the massive amounts of competition. And then I suppose, as always, there will be some new reason for fragmentation – a new platform type, a new market, a new mega-genre, something that encourages risk-taking, which requires smaller teams to break out again. So I think by 2030 we'll be largely where we are now again.

Marc Merrill, Co-Founder, Riot Games (League of Legends): I would wager that the industry will see continued cycles of expansion and consolidation. Esports will continue to grow, but there will be only a few major esports that dominate the viewership charts. There will be a continuing “hollowing” out of the middle market, where development costs continue to rise and it will be even harder to survive without “hit” titles. Innovation will continue to be driven by indie devs, although there will also be significant innovation in mega-scale games with huge development budgets that enable experiences that simply cannot be realized without massive investment.

Lars Janssen, Director of Studio Relations, Koch Media: [In 2030] we will have fewer and fewer big players in the industry, so the consolidation will continue. Specialization will become very important and almost all of the major large-scale projects will be international co-developments.

On top of that, the video game industry game will be more and more connected to other industries. For example, through learnings from game design thinking and will thus help carry other industries forward as we can already see in automotive, manufacturing, etcetera.

Gaming Will Be Truly Ubiquitous

Takashi Iizuka, Head of Sonic Team, SEGA (Sonic Forces): Over the past ten years we have seen games become a very popular medium of entertainment, but there are still many parts of the world where console games are not sold. There are also many people that do not invest their time and money into gaming experiences. With the introduction of 5G as a new network, developers can deliver affordable gaming experiences to people around the world on their mobile devices. I hope that everyone will be able to experience games as easily as they listen to music or watch videos on YouTube by 2030.

Tim Heaton, Studio Director, Creative Assembly and EVP Studios (Total War: Three Kingdoms): [By 2030] je pense [the games industry] will have completed its journey to be accepted as a key element of modern culture, in the way film, TV, music, and literature are now.  Everyone will have grown up with games culture all around them, and I hope it will be better understood. It’s not so far off now – it’s easy to see examples of other mass market disciplines feeding off games for inspiration.

The business itself will all be digital and more ubiquitous. Play anywhere, in whatever form you would like. I think it’s likely to be the same major players – games will be vital for the huge tech/media companies but I’m sure there’ll be some consolidation of big publishers into the bigger and even more cash-rich tech corporations. It will be very interesting to see how the Chinese tech companies manage in the West and how they leverage their very significant investments.

Games Will Be Even More Mainstream and That Will Change Them

J. Allen Brack, President, Blizzard Entertainment (World of Warcraft): The generation of people who have grown up knowing games are a part of mainstream culture will be having children of their own. Parents won’t just tolerate or be understanding of their children playing games, they will want to actively participate, which is an amazing thing. I think we’ll see a lot of existing IPs evolve to meaningfully include people with varying time restrictions and budgets together in one big expression of a world, and new games will be developed with that in mind. And we won’t just be designing a game, we’ll be designing whole experiences and interactive expressions of worlds we have created.

"Parents won't just tolerate or be understanding of their children playing games, they will want to actively participate, which is an amazing thing." – J. Allen Brack, Blizzard Entertainment

Lars Janssen, Director of Studio Relations, Koch Media: [In 2030] there will be more developers focusing on games for the core audience of today which will have grown older by then. That will lead to a lot more games that are not overly skill-based, fast-paced, or difficult to control. The gaming market will continue to grow and the strongest growth will be seen in the segment of players 35 – or even 40 years – and up.

Paul Sage, Creative Director, Borderlands 3: [By 2030] the 30-40 year old gamers will have grown up in the 2000s-2010s. Minecraft, Pokémon, etcetera are nostalgic touchstones for this generation. So, I think we will continue to see the erosion of genres and more amalgamations of blended mechanics. I would not be surprised to see a massively multiplayer metaverse start taking shape. A game where people build towns [and] neighborhoods while still having several great core games in it.

Marc Merrill, Co-Founder, Riot Games (League of Legends): Whatever form gaming takes, it will become even more ubiquitous over the next ten years and be an even larger share of the media landscape. One of the most exciting outcomes of this growth will be the continued de-stigmatization of games as a legitimate form of entertainment, art, sport and technology where more and more third party stakeholders embrace games. This will manifest in more college scholarships for game players, more career opportunities for people in and around games, and more support from advertisers, sponsors and many large non-game companies who will create “digital entertainment” strategies.

Luc Duchaine, Executive Marketing Director, Ubisoft’s Canadian Studios: By 2030, I’ll be in my mid-50s and my generation was the one playing the NES in the 80s so gaming will become more and more mainstream. I dream about a day when gaming news will be treated the same way as other form of entertainment like movies and not like a curiosity. Thanks to big games and big esports events, gaming is more popular than ever and I don’t see it slowing down. With a wider demographic, we might see more diverse games.

Ville Heijari, CMO, Rovio (Angry Birds): [I]t’s estimated that 80% of children, teens, and adults in North America own/use a smartphone device, with 74% of those people playing a mobile game during an average month.

Considering the above, plus the thankfully continuing deconstruction of the tired “gamer” stereotype that has pervaded society for too long, I’m looking forward to gaming’s continual mainstream adoption. An interesting next step would be Olympic sport status, which will become a more and more plausible prospect within the next decade and will further revolutionise what it means to be a competitive gamer.

Many Existing Franchises Will Stay Relevant

Marc Merrill, Co-Founder, Riot Games (League of Legends): We will… see continued franchise continuity that makes generational gaming far more practical. Fortnite has moved the culture forward – it will have many opportunities to remain relevant a decade from now. Minecraft is still beloved by millions of gamers and new players just getting their start. These games and IPs are not vanishing any time soon and will have many opportunities to renew themselves as the industry continues to evolve.

Legacy Brands Will Find a Way

Rebecca Ford, Live Operations and Community Director, Digital Extremes (Warframe): The unknown in the next ten years is franchise fatigue and the war on free time. For franchise fatigue, we celebrated James Bond’s 50th birthday in the last ten years, and we’ll be celebrating Pokémon’s 30th in the next ten. The Sean Connerys are gone – but legacy brands will do their best to live on. For the war on free time, games have no trouble appealing to traditional gamers for time and money; that is, people reading IGN. But when it becomes easier to watch someone else play games between Netflix binges, games have to remind more people about the optimal way to experience them: by playing.

Indie Games Will Excite Us

Hideki Kamiya, Chief Game Designer, PlatinumGames (Bayonetta): I think that video games will continue to evolve as a giant entertainment industry, becoming closer to industrial products in the process. However, it should not be forgotten that indie games are growing as well, and while I’m not sure how they will end up, that’s the part of this industry I’m looking forward to the most.

Dreams May Be Unfulfilled

Sam Barlow, Founder, Drowning a Mermaid Productions (Telling Lies): I would love to see the controllers gone. I would love to get rid of proprietary platforms. No PS, Xbox or Switch. No Apple vs. Android. Netflix-for-games is a confused message, but I’d love gaming to be as cheap and easy to plug into as Netflix. And I’d love it to offer stories and characters as varied as on Netflix.

Integration of performance (by actors!) seems integral to me, in terms of creating character-driven experiences. So I’d love to see that continue to be easier, cheaper, more seamless.

I would love to see some technology-level lock to reverse the exploitative gambling and micro transaction B.S. Games should be places where people are free to immerse themselves and explore worlds and stories, not a place where they’re hounded and psychologically manipulated to spend money. I’d hate to see the experience of playing a game deteriorate in the same way that, say, reading an article online has. So it needs to be systemic – in the same way that Nintendo introduced the idea of the Seal of Quality in response to the early gaming crash.

The Unknown Future Rolls Towards Us

Atsushi Inaba, Chief Creative Officer, PlatinumGames (Bayonetta): I have no idea at all [what the games industry will be like in 2030].

Five years might be possible, but I think video games are a medium in which you cannot foresee what will happen in the coming ten years, and that’s one aspect of this industry that I don’t think will change. If you could predict what’s going to happen, it would mean that video games have become too universal and are evolving at a slow pace, which would make the industry less appealing.

Ville Heijari, CMO, Rovio (Angry Birds): The possibilities are vast when it comes to game development – our industry will never be a completely explored domain… But I think it’s wise for us to heed the famous words of Bill Gates: "We always overestimate the change that will occur in the next two years and underestimate the change that will occur in the next ten." Innovation doesn’t happen overnight and it’s challenging to imagine, let alone develop the next breakthrough innovation. Patience and not being “lulled into inaction”, as Mr. Gates went on to note, is key.

"I think it's wise for us to heed the famous words of Bill Gates: 'We always overestimate the change that will occur in the next two years and underestimate the change that will occur in the next ten.'" – Ville Heijari, Rovio

Yoko Taro, Director, NieR: Automata: Firstly, there will be new forms of "web-based values" such as social media followers and credit scores. Let's call these "A points". A points will be the equivalent of money, academic background and position at work, having many uses in the real world. Then, everyone will want to achieve A points.

Of course video games won't be an exception, and will hold big campaigns saying "Play the game to get A points!", and the masses won't be able to live without A points. People will start to steal and kill each other for A points, and they'll go around seizing the limited A points even though they know it's a bad thing. It may seem like a dystopian future to us, but even now people are killing each other over money that is only a concept, so it's not much of a difference.

As such, we will progressively lose our freedom and the ability to think, becoming slaves of the system… What was the question? Something about the future of mankind? Sorry, my memory is failing me lately.


Cam Shea is based in IGN's Sydney office and really enjoyed compiling the industry's thoughts about the biggest changes and best games of the last decade. He's on Twitter.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.