Serveur d'impression

Rapport sur les systèmes de bibliothèques 2020 | Magazine des bibliothèques américaines – Bien choisir son serveur d impression

Le 11 mai 2020 - 40 minutes de lecture

Illustration photo: © Dariusz Jarzabek / Adobe Stock (bibliothèque); © nongkran_ch / Adobe Stock (cercles)
Illustration photo: © Dariusz Jarzabek / Adobe Stock (bibliothèque); © nongkran_ch / Adobe Stock (cercles)

L'industrie de la technologie des bibliothèques a pris des virages importants en 2019. Ex Libris, une société de ProQuest, a acquis Innovative Interfaces et a modifié l'équilibre des pouvoirs, renforçant la position d'Ex Libris dans la technologie des bibliothèques universitaires et la propulsant comme un acteur majeur dans les bibliothèques publiques. Cette décision réduit la liste des concurrents dans une industrie offrant déjà peu d'options viables pour de nombreuses bibliothèques.

La technologie d'automatisation des bibliothèques publiques est enlisée dans la stagnation. Il faut un niveau de développement substantiel pour à la fois maintenir les produits existants et construire des technologies de nouvelle génération pour les réalités émergentes d'un secteur de bibliothèque donné. Ex Libris choisira-t-il d'inventer une nouvelle plate-forme pour les bibliothèques publiques, comme il l'a fait pour les universitaires? La façon dont il réagit peut déterminer si nous voyons une stase en cours ou une nouvelle phase d'innovation.

La consolidation peut également accélérer le développement d'alternatives. Le manque d'options pour les bibliothèques universitaires a été un facteur dans le lancement du projet open source FOLIO. Cette année, FOLIO est devenu plus réel lorsqu'une bibliothèque l'a mis en production pour la première fois; un cadre de grandes bibliothèques est prêt à être mis en œuvre. Le succès de ces premiers sites façonnera la position que FOLIO pourrait occuper dans la prochaine phase des technologies de bibliothèque universitaire.

De nouvelles catégories de produits ont commencé à émerger. De nombreuses entreprises voient au-delà de la bibliothèque leur seul public pour le développement et créent des produits ciblant leurs institutions ou communautés d'origine. Les efforts récents incluent des produits technologiques qui prennent en charge l'enseignement, tels que des applications de liste de lecture, des services de découverte pour des ressources éducatives ouvertes et un support pour les interfaces de programme d'application (API) et les protocoles qui connectent la bibliothèque aux systèmes d'information des étudiants. L'intérêt pour les services de soutien à la recherche dans l'enseignement supérieur s'est accru. Les systèmes d'information sur la recherche sont disponibles depuis un certain temps, mais cette nouvelle vague de produits positionne les bibliothèques comme acteurs de la recherche.

Événements majeurs

L'industrie de la technologie des bibliothèques s'est progressivement consolidée au cours des deux dernières décennies, le nombre de fournisseurs diminuant à chaque cycle d'acquisition. La consolidation a été remarquablement douce, avec très peu de produits abandonnés. De nombreux systèmes hérités reçoivent une assistance continue, même si leurs entreprises associées sont en proie à des transitions commerciales.

De nouveaux investisseurs pour ProQuest

Nous avons assisté à une transition de la participation minoritaire de ProQuest en 2019, lorsque Goldman Sachs a conclu son investissement et a été remplacé par Atairos, une grande société d'investissement privée, par le biais de transactions annoncées en juin. Suite à cet investissement, ProQuest a réalisé des acquisitions qui ont considérablement modifié l'équilibre des pouvoirs dans l'industrie des technologies de bibliothèque. Chacun de ses investissements antérieurs dans Ex Libris a été suivi d'importantes initiatives de développement de produits ou d'acquisitions d'entreprises. Les événements de 2019 sont conformes à ce modèle. L’acquisition d’Innovative Interfaces par ProQuest, qui a été conclue en janvier, représente un changement sismique dans l’industrie des technologies de bibliothèque. Les produits et services innovants compléteront ceux du portefeuille Ex Libris de ProQuest.

Ex Libris acquiert RapidILL

En 2019, Ex Libris a tourné son attention vers les technologies de partage des ressources. Il a acquis le service RapidILL réputé de la Colorado State University en juin. Ex Libris avait déjà commencé à développer des fonctionnalités sur sa plate-forme Alma pour prendre en charge les interfaces de demande des utilisateurs et la gestion des prêts entre bibliothèques. Cette initiative a été lancée comme son nouveau produit de partage de ressources Rapido en janvier avec une liste de partenaires de développement aux États-Unis et en Australie. La plate-forme INN-Reach, acquise grâce à l'acquisition d'Innovative, élargit encore son portefeuille de produits pour le partage des ressources.

À propos du rapport

Le rapport 2020 sur les systèmes de bibliothèque documente les investissements en cours des bibliothèques dans les produits technologiques stratégiques réalisés en 2019. Il couvre les organisations à but lucratif et à but non lucratif qui offrent des produits de gestion stratégique des ressources – en particulier des systèmes de bibliothèque intégrés et des plateformes de services de bibliothèque – et des produits de découverte complets.

Les fournisseurs inclus ont répondu à un sondage demandant des détails sur leur organisation, les performances des ventes et des explications narratives des réalisations.

Les autres sources consultées comprennent des communiqués de presse, des articles de presse et d'autres informations accessibles au public. La plupart des organisations ont fourni des listes de bibliothèques représentées dans les statistiques rapportées, permettant une analyse et une validation plus détaillées.

Des informations supplémentaires sur le fournisseur et des statistiques de vente peuvent être trouvées ici.

Nouvelle propriété pour BiblioCommons

BiblioCommons a été acquise par Constellation Software en 2020. Constellation se distingue des investisseurs en private equity en ce qu'elle acquiert et exploite des sociétés à perpétuité et ne les a pas vendues. Constellation réalise des revenus annuels dépassant 3 milliards de dollars et a acquis plus de 400 entreprises. BiblioCommons fait maintenant partie du groupe Volaris, l'une des six sociétés opérationnelles de Constellation, et réside sur le marché vertical de la gestion de bibliothèque avec Softlink et Prima Informática. Ce changement de propriétaire ne devrait pas perturber les bibliothèques utilisant ses produits.

OCLC vend QuestionPoint

Cette année, OCLC a cédé son service de référence QuestionPoint par le biais d'une vente à Springshare dans le cadre d'une transaction évaluée à 2,6 millions de dollars. Springshare intégrera QuestionPoint dans sa plateforme LibAnswers existante, permettant aux questions de référence d'être traitées par une équipe de bibliothécaires professionnels.

Axiell acquiert des Bibits

Cette année, Axiell a acquis Bibliotekenes IT-senter, mieux connu sous le nom de Bibits, et son système d'automatisation Mikromarc utilisé par les bibliothèques publiques, scolaires et spéciales en Finlande, en Norvège et en Suède. Cette décision étend la position d’Axiell en Scandinavie et offre la possibilité d’attirer un autre ensemble important de bibliothèques pour une éventuelle migration vers Quria.

Des défis divers

La concurrence pour les bibliothèques universitaires est allée au-delà des systèmes de gestion des ressources et des services de découverte. Ex Libris a étendu sa portée aux bibliothèques universitaires en développant de nouveaux produits qui permettent une implication plus large au sein de leurs institutions. La technologie de base développée pour Alma fournit la base de nouveaux produits tels que Leganto pour les listes de lecture de cours et Esploro pour soutenir les activités de recherche d'une université. EBSCO a également abordé cette expansion via des partenariats et de nouveaux produits.

Ex Libris Alma et OCLC WorldShare Management Services représentent l'éventail restreint d'options pour les bibliothèques universitaires intéressées par les plates-formes de services de bibliothèque (LSP). Les inquiétudes concernant les options limitées se sont intensifiées avec l'acquisition par Ex Libris d'Innovative, qui a une présence majeure dans le secteur et a l'intention de créer sa propre plate-forme de prochaine génération. L'open source FOLIO est sur le point d'achever sa version initiale et s'apprête à participer à ce concours.

Les opportunités pour les entreprises orientées vers les bibliothèques scolaires vont au-delà des systèmes de gestion des collections. Le succès dépend maintenant d'un ensemble plus large de services pour les enseignants et les administrateurs de district. Follett a acquis des entreprises, organisé du contenu et développé des services qui soutiennent cette vision plus large. L’ampleur des ressources de Follett lui permet de mieux répondre à ces besoins que les petites entreprises. Dans ce secteur, les entreprises se transforment en spécialistes des technologies éducatives plutôt qu'en restant des fournisseurs de produits d'automatisation de bibliothèque.

Le niveau supérieur

La consolidation a conduit à une industrie dominée par une poignée de grandes entreprises, chacune ayant des objectifs de produits et des stratégies commerciales différents.

Ex-libris, filiale en propriété exclusive de ProQuest depuis décembre 2015, est le principal fournisseur de technologies pour les bibliothèques universitaires et de recherche. Sa société mère ProQuest propose une large gamme de produits et services de contenu pour tous les types de bibliothèques.

Sur le plan académique, Ex Libris a eu du succès avec son Alma LSP. Alors que les bibliothèques universitaires se tournent vers des plateformes capables de gérer de vastes collections de ressources électroniques, Alma a été le principal candidat. En 2019, Ex Libris a conclu 102 contrats supplémentaires pour Alma, portant le nombre total d'installations à 1769. Beaucoup de ces contrats concernent des systèmes de bibliothèques à grande échelle et des consortiums.

Ex Libris continue de prendre en charge 797 sites en utilisant son système de bibliothèque intégré (ILS) Aleph. Il a également réalisé trois nouvelles ventes aux bibliothèques qui avaient besoin d'un ILS traditionnel plutôt que d'un LSP. 216 autres bibliothèques continuent de bénéficier du support de Voyager. La prise en charge continue d'Ex Libris pour ces deux anciens produits ILS valide la politique de l'entreprise de ne pas abandonner les produits encore utilisés.

Ex Libris poursuit le développement et le déploiement de sa plateforme Esploro pour la gestion des processus de recherche dans l'enseignement supérieur. Les capacités actuelles incluent un référentiel pour stocker et gérer tous les résultats de la recherche, y compris les articles savants et les ensembles de données sous-jacents, les profils des chercheurs, la récolte automatisée du contenu de la recherche à partir de l'index central de découverte (CDI) dans une institution donnée, et des analyses pour mesurer l'impact. Vingt-trois institutions se sont engagées à Esploro, dont 13 nouveaux accords signés en 2019.

Leganto, qui gère les listes de lecture de cours, a été achetée par 166 institutions et Ex Libris a signé des contrats avec 39 nouvelles bibliothèques.

Ex Libris poursuit le développement de sa plateforme de conservation numérique Rosetta. Les deux nouvelles ventes réalisées en 2019 ont porté le total de ses installations à 258.

Ex Libris a enregistré de fortes ventes pour son service de découverte Primo, principalement dans le cadre de nouveaux engagements pour Alma. Les 115 nouveaux contrats en 2019 portent le total de ses installations à 2637. La version actuelle de Primo VE est plus étroitement intégrée à Alma et gérée via les outils de back-office d'Alma. Ex Libris a réalisé 50 nouvelles ventes pour Summon, augmentant sa base de clients à 810. La société a également lancé son nouveau CDI, déployé sur une nouvelle infrastructure technologique et basé sur le contenu combiné des index créés pour Summon et Alma. La mise en œuvre du CDI sera introduite progressivement pour les bibliothèques utilisant Summon et Primo.

L'acquisition d'Innovative a également des implications pour la découverte. Pour pallier l'absence d'un service de découverte basé sur un index qui lui soit propre, Innovative s'est associé à EBSCO pour Encore Duet, qui combinait l'index de découverte d'EBSCO avec l'interface d'Encore. Cet arrangement a servi de canal de vente supplémentaire pour EBSCO Discovery Service et était une stratégie populaire pour les bibliothèques universitaires utilisant Sierra ou Millennium. Une fois qu'Innovative a lancé son propre produit de découverte, Inspire Discovery, le partenariat a pris fin. Nous prévoyons que sous ProQuest, les bibliothèques qui s'étaient précédemment abonnées à Encore Duet seront incitées à utiliser le CDI Ex Libris à la place.

Plusieurs produits d'Innovative renforceront la présence d'Ex Libris dans les bibliothèques universitaires. Sierra, le dernier des ILS développés en interne par Innovative, a été mis en œuvre par tous les types de bibliothèques à travers le monde. Dans ses premières phases, Sierra a été implémentée par la majorité des bibliothèques universitaires, mais cela a diminué à environ 25% d'entre elles. Le succès d'Alma s'est fait au détriment des activités de bibliothèque universitaire d'Innovative.

Les produits innovants sont une force majeure dans le secteur des bibliothèques publiques. Le Polaris ILS est utilisé presque exclusivement par les bibliothèques publiques. Environ 60% d'entre eux utilisent Sierra. Bien que le Virtua ILS ait été initialement développé principalement pour les bibliothèques universitaires, il est également déployé dans certaines grandes bibliothèques publiques, telles que la bibliothèque publique de Queens (N.Y.).

Polaris a été développé pour les bibliothèques publiques et a été mis en œuvre principalement aux États-Unis et au Canada. Sierra a établi une large présence mondiale et environ 60% de ses clients sont des bibliothèques publiques. Sierra et Polaris sont des produits ILS de longue date avec des architectures internes vieillissantes.

Dans le secteur des bibliothèques universitaires et de recherche, Ex Libris a créé une plate-forme technologique qui répond aux besoins non satisfaits par les ILS précédents. Immédiatement après son entrée dans le secteur des bibliothèques publiques, Ex Libris n'a pas annoncé de nouveaux produits. Mais l'histoire suggère que l'entreprise a des ambitions au-delà de la maintenance des anciens systèmes. Ex Libris est livré avec les ressources et les prouesses techniques pour transformer les bibliothèques publiques. Ces possibilités ne se présenteront qu'à plus long terme: de nouveaux cycles de produits n'apparaissent pas du jour au lendemain mais se manifestent au cours d'une décennie. Ex Libris ne sera pas seul dans cette prochaine phase des technologies de bibliothèque publique. Axiell, par exemple, a déjà lancé Quria en tant que nouveau produit au design numérique. Bien que basé sur une technologie évoluée, OCLC Wise met fortement l’accent sur l’engagement communautaire. SirsiDynix, une fois le développement de sa suite BLUEcloud terminé, sera bien positionné pour de nouveaux cycles de développement moins limités par les limitations de ses anciens produits ILS. Les options open source feront partie de la prochaine phase. On peut imaginer une initiative pour créer des produits pour les bibliothèques publiques basés sur FOLIO. Les produits ILS traditionnels resteront indéfiniment un facteur important, en particulier lorsqu'ils sont intégrés à des interfaces revitalisées destinées aux utilisateurs.

Interfaces innovantes se spécialise dans les technologies de gestion, de découverte et de partage des ressources des bibliothèques pour tous les types de bibliothèques. En 2013, la société a été acquise par un partenariat entre JMI Equity et HGGC. Ces sociétés de capital-investissement se sont retirées lorsque Innovative a été acquise par ProQuest en janvier.

L'acquisition d'Innovative fait suite à une période où les ventes de Sierra ILS ont diminué et Virtua n'était plus commercialisé. Innovative a continué de vendre le système de gestion des actifs numériques (DAM) VTLS. Les ventes de Sierra ont considérablement ralenti depuis 2014, et de nombreuses bibliothèques universitaires sont passées à Ex Libris Alma.

Parmi les produits du portefeuille Innovative, Polaris a obtenu les meilleurs résultats. Elle continue de vendre, mais pas aussi fréquemment qu'avant son acquisition par Innovative. Innovative a annoncé 17 nouveaux contrats pour Polaris. Certaines des bibliothèques qui ont sélectionné Polaris en 2019 incluent la bibliothèque publique du comté de Fairfax (Virginie), la bibliothèque publique d'Indianapolis, la bibliothèque publique de San Diego et les bibliothèques publiques et scolaires du Online Dakota Information Network.

Services d'information EBSCO, une grande entreprise familiale, offre une variété de produits et services technologiques en plus de ses bases de données thématiques. La société propose un vaste menu de produits logiciels en tant que service (SaaS) dirigé par EBSCO Discovery Service (EDS). Une offre SaaS clé implique les services de l'entreprise entourant le produit d'authentification OpenAthens, utilisé comme mécanisme de connexion unique par 2 600 bibliothèques dans le monde. Basé sur les protocoles d'authentification du langage de balisage de sécurité plutôt que sur la reconnaissance IP, OpenAthens représente une alternative au service EZproxy d'OCLC pour fournir l'accès aux ressources à abonnement limité.

Face à la concurrence importante de son principal concurrent Ex Libris, EBSCO suit une stratégie basée sur les partenariats, le développement communautaire et les logiciels open source pour freiner l’empiétement croissant d’Alma et Primo sur ses opportunités pour EDS. Plutôt que de développer ou d'acquérir son propre LSP, EBSCO a entièrement soutenu FOLIO par le biais d'investissements financiers, de développement direct et de marketing.

EBSCO est entré dans l'arène de la science ouverte à travers une autre série de partenariats. Cette année, il a investi dans la plateforme Code Ocean, qui permet aux chercheurs de partager et de réutiliser du code informatique pour des projets scientifiques. Dans un arrangement similaire, EBSCO a conclu un partenariat impliquant un investissement financier et un soutien communautaire pour Protocols.io. Cette plateforme permet aux chercheurs de stocker et de partager ouvertement des protocoles et des méthodes de recherche détaillés.

Pour ajouter un portail complet de gestion de sites Web de bibliothèque à son portefeuille, EBSCO a acquis Stacks, étendant son partenariat antérieur à la pleine propriété. Stacks appartient à la catégorie des produits de gestion de contenu Web spécifiques à la bibliothèque avec BiblioCommons BiblioWeb, Axiell Arena et Infor Iguana.

EBSCO a étendu ses services pour inclure la conservation numérique en s'associant à Arkivum. La plate-forme Arkivum Perpetua comprend des composants open source pour le stockage et la conservation à long terme des données, la conformité de la gestion des enregistrements et l'extraction des données. Ce partenariat implique également l'intégration avec EDS pour la découverte et l'accès au référentiel. Les types de contenu préservés avec Arkivum Perpetua comprennent des articles savants, des collections spéciales, des archives, des documents institutionnels et des données de recherche.

EBSCO a également introduit Faculty Select, qui permet au personnel de la bibliothèque ou aux instructeurs de choisir des ressources pédagogiques ouvertes (REL) ou des livres électroniques pour les cours via une interface unique.

Dans l'ensemble, EBSCO détient une position forte dans l'industrie des bibliothèques. Avec environ deux fois la taille de son rival ProQuest, EBSCO tire plus de revenus de ses produits de contenu que de ses offres technologiques. Ses stratégies de partenariat et ses efforts de développement ont renforcé sa position dans la technologie des bibliothèques, un facteur critique à mesure que la technologie et les produits de contenu s'entrelacent.

L'industrie des technologies de bibliothèque a atteint un nouveau niveau de maturité, dirigée par des entreprises dotées d'une capacité de développement considérable.

Solutions scolaires Follett fournit une variété de produits, services et contenus technologiques pour les écoles et les districts de PreK – 12. Il fonctionne comme une filiale en propriété exclusive de Follett Corporation, une entreprise familiale de 3,2 milliards de dollars.

En 2019, la société a lancé MyDestiny, une plate-forme d'apprentissage pour les écoles qui donne accès à plus de 40 000 ebooks et 750 000 REL en utilisant la technologie développée par Fishtree, qu'elle a acquise en 2018. MyDestiny utilise l'apprentissage automatique pour aider à identifier les ressources pertinentes pour les cours en classe.

Au cours de la dernière décennie, les écoles ont automatisé leurs bibliothèques en utilisant des services à l'échelle du district plutôt qu'à l'échelle de l'école. Les mises en œuvre de district peuvent impliquer des centaines d'écoles. Follett a été un leader dans cette tendance.

Le Destiny Library Manager de Follett détient la part de marché dominante pour les produits de gestion de bibliothèque destinés aux bibliothèques scolaires américaines. Il a enregistré de fortes ventes en 2019 avec de nouveaux contrats représentant 5057 bibliothèques scolaires, portant le nombre total de bibliothèques à 75 032. En 2019, Follett a publié Destiny 17.0 avec de nouveaux thèmes d'interface, des mesures supplémentaires pour protéger la confidentialité des utilisateurs lors de l'auto-paiement et des améliorations du processus d'acquisitions pour les demandes d'un entrepôt de district.

Dans le secteur des bibliothèques scolaires, aucune entreprise ne s'impose à l'échelle mondiale. Au lieu de cela, des modèles de marché uniques se produisent dans chaque pays ou région. Aux États-Unis, Follett occupe une position dominante parmi les écoles publiques et privées de la PreK-12.

OCLC est la plus grande organisation à but non lucratif de l'industrie des technologies de bibliothèque, développant et prenant en charge de nombreux produits en plus de ses services de catalogage, de partage des ressources et d'autres services coopératifs. Il s'agit notamment de WorldShare Management Services (WMS), d'un LSP pour les bibliothèques universitaires et d'OCLC Wise pour les bibliothèques publiques. Il prend également en charge plusieurs ILS régionaux développés par des entreprises acquises, dont Bibliotheca +, qui compte actuellement 2 968 implémentations dans les bibliothèques publiques, principalement en Allemagne; LBS (306 implémentations, principalement dans les bibliothèques universitaires allemandes et néerlandaises); SISIS-SunRise (143 implémentations en Autriche, en Allemagne et en Suisse); Amlib (140 installations, principalement dans les bibliothèques publiques en Australie); OLIB (62 implémentations dans diverses bibliothèques et régions du monde); et bicatWise (201 implémentations, principalement en Belgique et aux Pays-Bas). Son système CONTENTdm DAM est utilisé dans 1 185 bibliothèques. L'outil EZproxy d'OCLC est utilisé par des milliers de bibliothèques pour fournir un accès aux ressources limitées par abonnement.

Au sein de cette combinaison de systèmes de gestion électronique des ressources (ERM), OCLC positionne WMS et Wise comme des produits stratégiques soutenus par une forte activité de développement et de marketing. En 2011, il a lancé WMS, qui a été mis en œuvre principalement par les bibliothèques universitaires. Ce LSP permet aux bibliothèques d'utiliser plus efficacement la gigantesque base de données bibliographiques WorldCat en évitant d'avoir à télécharger et à conserver des enregistrements locaux. OCLC a connu une baisse des ventes de WMS après son pic en 2011. Les 56 nouveaux contrats signés en 2019 portent le nombre total d'installations à 604 et augmentent de 35 le nombre d'abonnements à WorldShare License Manager. Bien que bon nombre de ses nouveaux abonnés soient des bibliothèques universitaires de taille moyenne, il a a également vu des implémentations récentes dans certaines grandes bibliothèques comme l'Université McGill, l'Université Laval et les 17 membres du consortium Bureau de Coopération Interuniversitaire, tous au Canada.

OCLC a commencé à positionner bicatWise, rebaptisé OCLC Wise, comme son offre stratégique pour les bibliothèques publiques. S'appuyant sur le succès du produit aux Pays-Bas, OCLC a lancé Wise en tant que système d'engagement communautaire pour les bibliothèques publiques aux États-Unis. Wise renforce l'engagement des clients, simplifie la gestion des événements et prend en charge le marketing de bibliothèque avec des outils de messagerie.

OCLC a acquis le système Wise grâce à l'acquisition en 2013 de Huijsmans en Kuijpers Automatisering BV. Le produit a été développé en 1983 et a connu plusieurs cycles de redéveloppement de la technologie et de l'étendue des fonctionnalités. Wise est utilisé par les deux tiers des bibliothèques publiques de son pays d'origine, les Pays-Bas. La Belgique a une mise en œuvre progressive de Wise in progress qui comprendra plus de 300 bibliothèques en Flandre. Wise a suscité un intérêt aux États-Unis, et plusieurs systèmes de bibliothèques publiques ont signé en tant qu'adopteurs précoces. La bibliothèque publique du comté d'Allen (Ind.) Est devenue la première lorsqu'elle a implémenté le produit en novembre 2019.

Les services et technologies de partage des ressources continuent d'être un atout majeur. Le prêt entre bibliothèques WorldShare Interlibrary (WIL) d'OCLC, avec plus de 10 000 abonnés de bibliothèques, se classe comme le service de courtage de partage des ressources dominant à l'échelle mondiale. OCLC a signalé 335 nouveaux abonnés WIL via de nouveaux accords avec la Bibliothèque nationale de Nouvelle-Zélande et via le Nederlandse Centrale Catalogus. Les coûts et les longs délais d'exécution associés à ce service poussent de nombreuses bibliothèques à également implémenter le partage de ressources d'égal à égal pour une livraison rapide de documents à moindre coût par article. OCLC a lancé Tipasa, un service Web de gestion des transactions de prêt entre bibliothèques, en 2017. Il a été mis en œuvre par 288 bibliothèques. L'outil de découverte Relais D2D, acquis lors de l'acquisition de Relais International en 2017, complète les autres produits d'OCLC avec une option pour ceux qui souhaitent partager les ressources au sein d'un consortium.

Open source

Les logiciels open source font partie de la scène technologique des bibliothèques depuis 2006. Aux États-Unis, 15,2% des implémentations ILS sont basées sur l'open source (Koha 6,9%, Evergreen 8,3%) et représentent 7,6% des implémentations de bibliothèques universitaires. Koha a été mis en œuvre à l'échelle mondiale, y compris son utilisation généralisée dans de nombreux pays en développement; Evergreen – conçu pour les consortiums de bibliothèques publiques – est principalement utilisé aux États-Unis et au Canada.

Entrant maintenant dans le développement précoce, FOLIO LSP présente une alternative basée sur un ensemble contrasté de concepts fondamentaux: logiciel open source, composants modulaires et infrastructure technique basée sur des microservices. Malgré un soutien substantiel au projet, EBSCO ne contrôle ni ne possède le logiciel. L'Open Library Foundation assure la gouvernance.

L'Université de technologie de Chalmers en Suède est devenue la première bibliothèque à utiliser FOLIO. D'autres institutions devraient être mises en œuvre en 2020 et 2021.

Les opportunités commerciales pour FOLIO, comme d'autres projets open source, proviennent des services plutôt que des frais d'abonnement ou des licences. EBSCO, compte tenu de son investissement, a lancé un ensemble de services d'hébergement et de support. Il a également noué des partenariats avec plusieurs sociétés pour fournir un support en conjonction avec ses services d'hébergement. Les partenariats annoncés publiquement comprennent ByWater Solutions pour les bibliothèques aux États-Unis, PTFS Europe pour les bibliothèques au Royaume-Uni et dans les pays européens, Via Appia au Brésil et KnowledgeWare Technologies au Moyen-Orient.

D'autres bibliothèques sous contrat avec EBSCO pour le soutien direct des services FOLIO comprennent les bibliothèques de l'Université de l'Alabama et du Five College Consortium dans le Massachusetts. Les bibliothèques de la Missouri State University ont annoncé qu'elles travaillaient avec EBSCO pour redévelopper l'infrastructure technique en mettant en œuvre FOLIO, EDS, OpenAthens et de nouveaux outils ERM. Les bibliothèques de l'Université Texas A&M ont été l'une des principales institutions impliquées dans la communauté FOLIO, avec une mise en œuvre prévue pour plus tard en 2020.

EBSCO a engagé Index Data, une petite entreprise spécialisée dans les logiciels open source, pour créer le cadre initial de FOLIO, et il offre toujours des services d'hébergement et de support. Index Data a également été le principal développeur de Project ReShare, un nouvel environnement de partage de ressources basé sur l'architecture FOLIO et la base de code.

Bien que la concurrence d'Alma soit redoutable, FOLIO est en position de gagner au moins une partie du secteur des bibliothèques universitaires. Son succès dépendra de l'atteinte de ses objectifs de développement et des bons résultats des premiers utilisateurs.

ByWater Solutions a marqué sa 10e année en tant que société fournissant des services pour les logiciels de bibliothèque open source. La plupart de ses efforts visent à soutenir l'ILS de Koha. La société a remporté 38 nouveaux contrats de service en 2019, représentant 75 bibliothèques et portant son nombre total à 1296. Bien que la plupart de ses clients soient des bibliothèques publiques (880), il prend également en charge un nombre important de bibliothèques universitaires (151), scolaires (166) et spéciales (99). ByWater prend également en charge le système CORAL ERM, qui fournit des services à sept bibliothèques universitaires. En 2019, la société a acquis Turning Leaf Technologies, étendant ses services pour inclure Aspen Discovery, une variante de l'interface de découverte VuFind qui a été optimisée pour les bibliothèques publiques. Les trois contrats pour Aspen Discovery conclus en 2019 englobent 128 bibliothèques.

En 2018, ByWater a conclu un partenariat avec EBSCO pour soutenir les bibliothèques mettant en œuvre FOLIO. La société a indiqué avoir signé des accords de service avec deux bibliothèques universitaires en 2019.

Le but non lucratif Initiative de bibliothèque ouverte Equinox fournit des services d'assistance pour les logiciels de bibliothèque open source. La plupart de ses efforts concernent Evergreen ILS, qui a été développé pour les bibliothèques publiques. Il prend également en charge Koha pour les bibliothèques autonomes et le système de partage des ressources FulfILLment. Equinox a signé des accords de support avec neuf nouvelles bibliothèques pour Evergreen, toutes rejoignant des consortiums existants. Il a conclu cinq nouveaux accords avec des bibliothèques universitaires pour de nouvelles installations Koha.

Equinox, employant certains des développeurs originaux d'Evergreen, continue d'améliorer le produit. Environ 80% du code d'Evergreen a été écrit par des employés d'Equinox. En 2019, l'entreprise a réalisé 25 projets de développement. Il travaille actuellement sur une initiative pluriannuelle visant à repenser le module d'acquisitions d'Evergreen en une interface entièrement Web utilisant le cadre d'application Angular. Ce projet de développement a été financé par un groupe de six organisations au sein de la communauté Evergreen. Equinox continue également d'améliorer le système de partage des ressources FulfILLment.

Evergreen a été mis en œuvre par environ 1 000 bibliothèques couvrant environ 1 800 succursales, y compris celles qui mettent en œuvre le système de manière indépendante ainsi que celles qui utilisent des services d'assistance commerciale.

Media Flex a développé le système d'automatisation de bibliothèque open source OPALS utilisé par les écoles et les petites bibliothèques. Il propose également des meubles et des étiquettes à code-barres aux bibliothèques. De nombreuses organisations de soutien aux écoles, comme les Boards of Cooperative Educational Services de New York, ont établi des partenariats avec Media Flex pour fournir un soutien conjoint à OPALS en option pour les écoles. OPALS a été mis en œuvre à grande échelle aux États-Unis, au Canada et dans certains autres pays. Ce système basé sur le Web, par exemple, est utilisé dans des dizaines de bibliothèques pour les réfugiés en Jordanie.

PTFS Europe fournit un support pour les produits de bibliothèque open source et est le distributeur européen de Knovation et d'autres produits fabriqués par PTFS en Amérique du Nord. En 2019, neuf bibliothèques ont signé des accords de soutien avec PTFS Europe pour Koha, portant son nombre total d'installations à 118. Environ la moitié de ses clients sont des bibliothèques universitaires. La société prend également en charge le système CORAL ERM pour 16 bibliothèques universitaires. Cette année, une bibliothèque supplémentaire a acheté Knovation de PTFS Europe, ce qui porte à six le nombre total de clients pour ce produit.

PTFS Europe a développé son propre portail d'analyse appelé Metabase, qui a été implémenté dans quatre bibliothèques. Conformément à son expertise dans la prise en charge des produits de bibliothèque open source, PTFS Europe a conclu un accord de partenariat avec EBSCO Information Services pour les services FOLIO.

TIND propose des versions de sa plate-forme éponyme dans plusieurs catégories de fonctionnalités, notamment un ILS complet, une plate-forme de référentiel institutionnel, un système DAM et un référentiel de données de recherche. Les produits TIND sont basés sur le logiciel open source Invenio développé à l'origine au CERN.

Les produits TIND sont principalement utilisés par les bibliothèques universitaires et scientifiques. Le nombre d'installations s'élève actuellement à 44. En 2015, le California Institute of Technology a été la première grande bibliothèque universitaire à mettre en œuvre TIND ILS. En 2019, la Columbia Law School Library de New York et la Eastern Mennonite University en Virginie ont signé des contrats pour TIND ILS, portant le nombre total d'installations à 16. L'université de Californie à Berkeley School of Law utilise TIND ILS depuis 2016, mais a migré son référentiel institutionnel de Digital Commons au TIND IR en 2019.

La consolidation a conduit à une industrie dominée par une poignée de grandes entreprises, chacune ayant des objectifs de produits et des stratégies commerciales différents.

Niveau intermédiaire

Le niveau intermédiaire des entreprises de technologie de bibliothèque se concentre généralement sur un ensemble de produits plus limité et moins diversifié. La plupart de ces sociétés sont spécialisées dans les interfaces ILS ou de découverte.
SirsiDynix

SirsiDynix est la plus grande entreprise autonome de l'industrie spécialisée dans ces produits et services. La société propose deux systèmes, Symphony et Horizon, qui servent de base à sa nouvelle plateforme BLUEcloud. Sa stratégie de développement de base a consisté à créer des applications BLUEcloud avec des interfaces et des flux de travail modernes qui interagissent avec Horizon ou Symphony pour la gestion des données sous-jacentes. Cela permet aux bibliothèques d'utiliser leurs interfaces existantes jusqu'à ce que les applications BLUEcloud correspondantes atteignent les fonctionnalités nécessaires.

Symphony et Horizon ont été mis en œuvre par tous les types de bibliothèques, ce qui présente des défis à mesure que les besoins divergent. Le besoin pressant des bibliothèques de systèmes ERM et la concurrence des produits spécialisés d'Ex Libris et OCLC sont devenus des problèmes majeurs pour SirsiDynix. Bien qu'il continue de conserver de nombreuses bibliothèques universitaires, d'autres ont abandonné les produits concurrents. Successes with academic institutions have been modest in recent years, mostly encompassing smaller universities and community colleges. The proportion of academic libraries using Symphony has slipped to about 15%.

In contrast, SirsiDynix has strengthened its position among public libraries in recent years. About 60% of Symphony sites and 65% of Horizon implementations are in public libraries. In 2019, 75 of its 99 contracts were with public libraries.

SirsiDynix continues to have a strong presence in school libraries. The INFOhio project, encompassing almost all public schools in Ohio, relies on Symphony for one of the largest library automation initiatives in K–12 schools.

SirsiDynix asserts its commitment to ongoing support for both Horizon and Symphony, though almost all new sales are for Symphony. Many libraries are shifting from local installations to hosting services from SirsiDynix. Horizon continues to see a small number of new sales, usually through new additions to existing consortial implementations. The total number of Horizon implementations continues to decline, down last year to 826 libraries from a high watermark of 1,719 in 2004. Symphony still has strong sales, though total installations have dipped slightly from its zenith in 2016 of 2,573 libraries to 2,454 reported in 2019, due mostly to the defection of academics.

In 2019 SirsiDynix launched its Community Engagement Platform to support library marketing initiatives through targeted email campaigns and other capabilities. The product will be available for general release in 2020. In 2019 the company also saw the development of DataControl, a new front-end interface for the web services layer to enable batch reporting and data manipulation for system administrators.

Axiell ranks as one of the larger global standalone companies in the library technology industry. Its library customers are concentrated in Scandinavia and the UK, though its museum archives are also used in North America. In its digital media business, Axiell was awarded a major contract to supply digital content to all 790 public libraries in Finland. The company, which continues to develop its Arena discovery and web portal, has made 15 new sales, totaling 207 installations.

Axiell continues development and marketing of the Quria LSP for public libraries. The product is currently used by a small number of libraries in Germany and Norway. The company signed five new contracts for Quria in 2019, and six installations are now in production. In a global public library sector entirely dominated by legacy ILS products, Quria stands out as a modern, web-based multitenant service with a digital-first design.

The Library Corporation (TLC) develops and supports technology products primarily for public libraries and centralized school district library systems. In addition to its software products, the company owns Tech Logic, a provider of automated material handling and self-service equipment.

TLC has two lines of automation software for libraries: Library•Solution and CARL•X. Library•Solution is used primarily by midsized public libraries, while Library•Solution for Schools was developed for libraries within a school district. Library•Solution has also been implemented in small academic libraries. The Library•Solution application was originally developed in a client-server architecture using a Windows-based client installed on each computer for staff use or computers at service desks. In recent years, the company has developed web-based interfaces, now branded as the LS2 Library Management Solution.

In 2019, TLC signed 10 contracts for Library•Solution, including renewals for the Dallas Independent School District and the Hawaii Department of Education, together supporting 950 schools. Fifty-nine libraries migrated from Library•Solution to LS2. Total installations now stand at 695, down from the 766 reported in 2018. The midsized libraries using Library•Solution have growing budget pressures that drive some toward open source alternatives or to join a shared consortial system rather than continue to operate their own ILS.

The CARL•X family of products has been implemented primarily by large public libraries. CARL•Connect builds on the CARL•X system to provide web-based interfaces for staff modules, a new discovery interface, and self service. In 2019 the company enhanced the CARL•Connect discovery interface to support functional requirements for bibliographic records, grouping results to achieve improved relevancy.

Book Systems works primarily with schools, smaller public libraries, and church and other special libraries. Most of its customers are school libraries, with about 20% public libraries.
Book Systems reported a strong sales year with 165 new contracts for its Atriuum ILS, increasing the total installations to 4,874 libraries. The company made 42 new sales of Atriuum ILS to public libraries representing 76 branches. Most new customers opt for the hosted version rather than installing it on a local server.

Book Systems has been successful in attracting midsized multibranch libraries. Examples include Northeast Regional Library in Mississippi and Manistee County (Mich.) Library. On the development front, the company created a new integration with RBdigital, enabling search and access to audiobooks using an API rather than having to load records into the local catalog.

Focused mostly on public libraries, Auto-Graphics offers the VERSO ILS, used mostly by smaller institutions, and the SHAREit resource-sharing service deployed for many statewide initiatives.

In 2019, Indiana State Library renewed its contract for SHAREit. SHAREit will power a new service for the New Hampshire State Library, which began production use in fall 2019. A project for the Statewide California Electronic Library Consortium will include academic as well as public libraries.

On the development front, Auto-Graphics has created a new integration between its VERSO ILS and the MONTAGE DAM system to enhance access to digital collections.

The company also completed a new version of VERSO with a reengineered internal database that has been distributed to all libraries using the product. This new database infrastructure will ensure ongoing development and better support APIs needed for interoperability with external systems and services. Seven new sales of VERSO increased total installations to 534. The company reported five new contracts for SHAREit in 2019, representing services for 1,037 libraries. Currently more than 7,164 libraries participate in resource-sharing services powered by SHAREit.

BiblioCommons specializes in patron-facing interfaces for public libraries, delivered through SaaS. Its products address critical areas including discovery and access to library collections and websites, management of events, and support for marketing activities.

Its original product, BiblioCore, replaces the online catalog of an ILS with a sleek discovery interface deployed with modern web design techniques, social network concepts, and other features to strengthen patron interest in a library’s print and digital collection. BiblioCore interoperates with the library’s ILS to harvest bibliographic and holdings data into its discovery index and provide patron account and request features. Connectors have been developed for the major ILS products used in public libraries, including Symphony, Sierra, Polaris, Horizon, Evergreen, and CARL•X. Twelve new sites implemented BiblioCore in 2019, totaling 271 libraries now using it.

The company’s BiblioWeb product replaces a library’s entire website, providing an administrative interface that enables libraries to create, organize, and publish content with no technical knowledge of markup languages or programming tools. BiblioWeb has been implemented by 26 libraries.

Infor Library and Information Solutions develops and supports the V-smart ILS primarily used by public libraries, with smaller numbers of implementation in academic and school libraries. Other products include the Iguana discovery interface and web portal and the V-insight statistical portal.

Infor, a midsized company, operates as a small division within a large-scale global IT services company. In February 2020 Infor was acquired by Koch Industries, and Golden Gate Capital exited as its major investor. Koch takes in about $110 billion in annual revenue. This transition is not expected to have a major impact on its Library and Information Solutions division.

Libraries in multiple global regions use Infor’s products, with the largest concentration in Belgium, Canada, France, the Netherlands, and the UK. A small number of US libraries have implemented V-smart, and 145 libraries use Vubis Smart, the previous version of the system.

Infor made 12 new sales for V-smart, increasing total installations to 402, of which 271 are in public libraries. Eight libraries contracted for Iguana, boosting installations to 532, and six libraries purchased the Iguana Library mobile app.

Baratz has been developing software for public libraries, schools, special libraries, museums, and archives for more than 30 years. Its customers are concentrated in Spain, but its products are also used in neighboring European countries and Latin America. The company’s flagship product, AbsysNet, has been implemented by many large networks or public libraries as well as individual institutions. In 2019 the company made 24 new sales of AbsysNet, which is now used in 2,995 libraries.

Baratz divides its development efforts between enhancing the current AbsysNet application and creating a next-generation version based on new technology architecture. AbsysNet 2.3, due to be released later this year, includes a fully responsive public interface and optimizations in cataloging to support research and description access. Work is underway on a new discovery layer for the next-generation platform as well as integrations for digital lending and video streaming. A new set of APIs will enable compatibility between the current version and next-generation systems as well as with external systems.

COMPanion Corporation specializes in technology products and services for schools and small libraries. Its Alexandria ILS ranks second in ILS implementations for school libraries in the US. In 2019 COMPanion made 133 new sales of Alexandria, representing 245 individual libraries, increasing the total number of installations to 10,117. Alexandria is also used in 243 small public libraries.

COMPanion was the first library automation company to implement the Global Grid for Learning framework for education data interoperability, enabling schools or districts to connect Alexandria or Textbook Tracker to their student information system.

In 2019, the company introduced a new activity tracker module to help libraries collect statistics on student activities that take place in the library beyond traditional circulation transactions. Consistent with the trend for school libraries to organize collections by genre instead of call numbers, Alexandria now provides tools to automate this transition.

Civica offers the Spydus library management system, used primarily in public and school libraries. Libraries using Spydus are concentrated in Australia, Singapore, Taiwan, and the UK, with a small number of sites in North America. New libraries implementing Spydus include public libraries in the Australian Capital Territory, which migrated from Horizon.

Civica continues to develop versions of Spydus, which it offers to existing libraries for a new license fee. The latest version, Spydus10, includes new enhancements, with all staff functions now fully web-based, requiring no client software. Many of the library sales in 2019 were renewals of contracts and upgrades from previous versions to Spydus10, and the acquisition of new add-in modules. Recent modules include SpydusManager and SpydusCollections, providing new capabilities for assessment and analytics as well as a new set of API services.

Regarder vers l'avant

The dramatic events of 2019 will take time to digest—and we have yet to see how the COVID-19 pandemic might affect markets and investments. But if trends hold, expect ProQuest to execute plans for the products and services it acquired from Innovative. It will be especially important to watch its public library strategies.

It is also unlikely that these events will go unanswered. It will take bold moves to compete against Ex Libris in academic libraries. The equilibrium in public libraries sector has been disrupted, and we can anticipate the formation of new partnerships or business acquisitions.

Despite the consolidation now in effect, the industry will see additional activity. The trend of standalone ILS companies merging into top-tier players is not over. Companies owned by private equity investors will eventually find new ownership. While it is possible that new investors may be attracted, it seems just as likely that these companies will find permanent arrangements via strategic acquisitions.

Regardless of the business changes that might lie ahead, the library technology industry has reached a new level of maturity headed by companies with considerable development capacity. Libraries rightly have high expectations for current and future products to continually improve. Failure to fulfill these expectations could disrupt the power plays now under way and take the industry in other directions.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.