Serveur d'impression

Courte critique du HPE ProLiant MicroServer Gen10 Plus – Bien choisir son serveur d impression

Le 26 avril 2020 - 21 minutes de lecture

Le mois dernier, HPE a discrètement sorti son nouveau HPE ProLiant MicroServer Gen 10 Plus. Ce petit appareil astucieux est très compact et abordable, tout en restant puissant et hautement personnalisable. Le MicroServer est idéal pour les petites entreprises et peut être utilisé pour une variété de cas d'utilisation, y compris les besoins de cloud hybride, ou pour les charges de travail qui nécessitent la fiabilité et la gestion des serveurs d'entreprise, sans le rack et la salle des serveurs. La gamme de micro-serveurs HPE est également extrêmement populaire auprès des communautés homelab et mod, principalement en raison de cette combinaison de qualité, de gestion hors bande et de combinaison de prix dans le petit boîtier.

Le mois dernier, HPE a discrètement sorti son nouveau HPE ProLiant MicroServer Gen 10 Plus. Ce petit appareil astucieux est très compact et abordable, tout en restant puissant et hautement personnalisable. Le MicroServer est idéal pour les petites entreprises et peut être utilisé pour une variété de cas d'utilisation, y compris les besoins de cloud hybride, ou pour les charges de travail qui nécessitent la fiabilité et la gestion des serveurs d'entreprise, sans le rack et la salle des serveurs. La gamme de micro-serveurs HPE est également extrêmement populaire auprès des communautés homelab et mod, principalement en raison de cette combinaison de qualité, de gestion hors bande et de combinaison de prix dans le petit boîtier.

HPE ProLiant MicroServer Gen10 Plus

HPE a apporté de nombreux changements dans la progression générationnelle vers le Gen10 Plus. La réduction de taille est immédiatement évidente, le Plus est à peu près la moitié de la taille du prédécesseur. Une grande partie de cela est liée au déplacement de l'alimentation (180 W) à l'extérieur du boîtier, ce qui présente un avantage secondaire en plus de la taille. La réduction de la chaleur dans le serveur signifie que HPE pourrait également passer à un ventilateur de deux ventilateurs dans le châssis précédent. Ce changement a un autre effet en cascade, avec un ventilateur de moins, le Gen10 Plus fait moins de bruit global, ce qui est important si nous supposons que les innombrables cas d'utilisation de ce serveur, le feront probablement fonctionner dans des zones peuplées, plutôt que dans une salle de serveurs isolée. Dernier point mais non des moindres, le Gen10 Plus a la possibilité d'ajouter iLO, des logiciels HPE de gestion de serveurs hors bande. C'est un gros problème pour gérer plusieurs unités dans des zones géographiquement dispersées, un objectif clair que HPE avait en tête. Lorsque cette option est activée, HPE inclut une carte dédiée pour l'accès Ethernet et une licence iLO Essentials. La licence peut être mise à niveau vers iLO Advanced. Le serveur prend également en charge HPE InfoSight pour serveurs.

En examinant de plus près la conception du serveur, commençons par comprendre les options de stockage. Il existe une option de fond de panier à un seul lecteur, un fond de panier SATA 4x grand format (LFF) qui n'est pas remplaçable à chaud. À bien des égards, cela correspond à l'accent mis sur les PME, bien que les amateurs aimeraient certainement avoir vu une option de fond de panier SFF plus dense. HPE prend en charge un choix RAID logiciel (HPE Smart Array S100i SR Gen10), qui est une bonne alternative aux options matérielles. Cela dit, HPE dispose également d'une option RAID matérielle (contrôleur HPE Smart Array E208i-p SR Gen10). Le compromis ici est qu'il n'y a qu'un seul slot d'extension PCIe3 x16, donc le choix du RAID matériel limitera les options d'extension. Pour les environnements VMware comme le nôtre, nous nous contentons d'abandonner le RAID matériel pour pouvoir ajouter une carte réseau plus rapide. HPE comprend une interface quad gigabit intégrée, mais ils prennent également en charge une option de carte 10 GbE (en utilisant le seul emplacement PCIe), ce qui est pratique si le Gen10 Plus est équipé d'un flash.

HPE prend en charge le Pentium G5420 avec une fréquence de 3,8 GHz, 2 cœurs, 4 Mo de cache L3 et la prise en charge de 2400 MT / s de RAM. Il existe également une option plus puissante dans le Xeon E-2224 avec une fréquence de 3,4 GHz, 4 cœurs, 8 Mo de cache L3 et la prise en charge de 2666 MT / s de RAM. Pour la RAM, il existe deux emplacements DDR UDIMM avec un support officiel jusqu'à 32 Go au total.

En ce qui concerne le support logiciel, HPE couvre la plupart des options populaires. Microsoft Windows Server 2016 et 2019 sont sur la liste, avec Red Hat Enterprise Linux (RHEL) 7.6, 7.7, 8.0, 8.1 et ClearOS. Sur le front de la virtualisation, VMware ESXi 6.5 U3 et 6.7 U3 sont les options prises en charge mais nécessitent le CPU Xeon E.

Nous avons récemment réalisé une vidéo qui donne un bon aperçu de la conception et du matériel du serveur.

Notre unité d'examen est la configuration «Performance 1», avec le processeur Xeon et 16 Go de RAM, qui a ensuite été mise à niveau vers 32 Go. Nous avons l'option RAID logiciel et avons utilisé l'emplacement PCIe pour une carte réseau plus rapide. Nous avons l'option iLO 5 avec la licence iLO Essentials. Le prix de départ pour ces MicroServers est d'environ 500 $.

Spécifications HPE ProLiant MicroServer Gen10 Plus

Processeurs

Intel Xeon série E-2200 / Pentium G de 9e génération
Modèle Fréquence du processeur Noyaux Cache L3 Puissance DDR4 SGX
Xeon E-2224 3,4 GHz 4 8 Mo 71W 2666 MT / s Non
Pentium G5420 3,8 GHz 2 4 Mo 54W 2400 MT / s Non

Système

Mémoire
Type Mémoire standard HPE

DDR4 sans tampon (UDIMM)

Emplacements DIMM disponibles 2
Capacité maximale 32 Go (2 x 16 Go UDIMM à 2666 MT / s)

REMARQUE: La vitesse de mémoire maximale dépend du modèle de processeur.

Protection de la mémoire

ECC

Interfaces
Vidéo 1 port VGA arrière

1 DisplayPort arrière 1.0

Ports USB 2.0 de type A 1 total (1 interne)
Ports USB 3.2 Gen1 Type-A 4 au total (4 à l'arrière)
Ports USB 3.2 Gen2 Type-A 2 au total (2 à l'avant)
Réseau RJ-45 (Ethernet) 4

Conformité aux normes de l'industrie

  • Conforme ACPI V6.1
  • Conforme PCIe 3.0
  • Prise en charge PXE
  • Assistance WOL
  • CEM classe B
  • Certifications du logo Microsoft®
  • Port VGA
  • Port DP
  • SMBIOS 3.1
  • UEFI 2.6
  • API Redfish
  • IPMI 2.0
  • Advanced Encryption Standard (AES)
  • Triple Data Encryption Standard (3DES)
  • SNMP v3
  • TLS 1.2
  • Architecture de gestion des systèmes DMTF pour le protocole de ligne de commande du matériel serveur (SMASH CLP)
  • Active Directory v1.0
  • ASHRAE A2
  • UEFI (Unified Extensible Firmware Interface Forum)
  • Compatible USB 2.0
  • Compatible USB 3.2
  • SATA 6 Gb / s
Sécurité
  • Prise en charge du démarrage sécurisé UEFI et du démarrage sécurisé
  • Racine de confiance en silicium immuable
  • Validation FIPS 140-2
  • Certification Critères Communs
  • Configurable pour la conformité PCI DSS
  • Possibilité de restaurer le firmware
  • Effacement sécurisé des données NAND / utilisateur
  • Option TPM (Trusted Platform Module) 2.0
  • Fonction de verrouillage du cadre avant, standard
  • Emplacement pour cadenas, standard
  • Emplacement pour verrou Kensington, standard
  • Clip de cordon d'alimentation, standard
Autres
Source de courant Un (1) adaptateur d'alimentation externe non redondant de 180 watts
Cordons d'alimentation du serveur Tous les modèles préconfigurés sont livrés en standard avec un ou plusieurs cordons d'alimentation C5 de 6 pieds / 1,83 m spécifiques au pays, selon les modèles.
Ventilateurs système

Un (1) ventilateur système non redondant livré en standard

Physique et puissance

Source de courant Un (1) adaptateur d'alimentation externe non redondant de 180 watts
Cordons d'alimentation du serveur Tous les modèles préconfigurés sont livrés en standard avec un ou plusieurs cordons d'alimentation C5 de 6 pieds / 1,83 m spécifiques au pays, selon les modèles.
Dimensions (H x L x P) (avec pieds) 4,68 x 9,65 x 9,65 pouces (11,89 x 24,5 x 24,5 cm)
Poids (approximatif) Maximum

(Quatre disques, deux modules DIMM, carte d'extension + kit d'activation iLO)

15,87 lb (7,2 kg)
Le minimum

(Un module DIMM installé, pas de lecteur, carte d'extension, kit d'activation iLO)

9,33 lb (4,23 kg)
Exigences d'entrée
(par alimentation)
Tension de ligne nominale 100 V CA à 240 V CA
Courant d'entrée nominal 2,5 A (à 90 V CA)
Fréquence d'entrée nominale 50 à 60 Hz
Puissance d'entrée nominale Alimentation 180W

Concevoir et construire

Comme indiqué, le HPE ProLiant MicroServer Gen 10 Plus est compact, seulement environ cinq pouces de hauteur et dix pouces de largeur et de profondeur. La taille plus courte est principalement due à la suppression de l'alimentation interne, bien que ce ne soit pas entièrement un déjeuner gratuit. Les utilisateurs devront composer avec l'endroit où la brique d'alimentation est placée et branchée.

Le serveur a un boîtier en métal noir avec la marque HPE au centre de la façade. Également le long du bas de la façade allant de gauche à droite se trouvent deux ports USB 3.2 Gen2 Type-A, trois voyants LED (activité du lecteur, état de la carte réseau, santé) et le bouton d'alimentation / veille.

Pour accéder aux baies de lecteur, il faut retirer le capot supérieur en retirant deux vis à oreilles à l'arrière et retirer le cache en le déverrouillant sur les côtés. Une fois ceux-ci désactivés, les utilisateurs peuvent insérer les disques directement dans le serveur. Le serveur est livré avec des vis de lecteur qui peuvent être ajoutées sur le côté des disques durs LFF et agissent comme des rails qui permettent de les faire glisser en place.

En retournant vers l'arrière, nous pouvons voir que le ventilateur occupe environ un tiers du dos. La partie supérieure gauche a l'option de sécurité comme un oeil de cadenas et une fente de sécurité Kensington. En bas à gauche, il y a quatre ports USB 3.2 Gen1 Type-A, un Displayport 1.0 et un port VGA. Près du centre, en bas se trouvent quatre ports NIC. La puissance est en bas à gauche, étant une seule entrée. Nous avons vu dans le passé des microserveurs offrant deux entrées CC pour une alimentation redondante, bien que ce ne soit pas une option sur ce ProLiant. Au-dessus de l'alimentation se trouve un slot d'extension PCIe Gen3 (PCIe x 16). Et au-dessus de l'emplacement d'extension se trouve l'emplacement du kit d'activation iLO.

HPE ProLiant MicroServer Gen10 Plus arrière

Le plateau de la carte mère peut être retiré en retirant deux vis donnant un accès à l'intérieur, y compris le CPU, la DRAM, l'emplacement pour carte PCIe et la carte iLO. C'est un tout petit peu d'ingénierie HPE cool que la plupart des autres marques ignoreraient.

HPE ProLiant MicroServer Gen10 Plus Open

Avec le ventilateur unique, certaines questions se sont posées sur la façon dont le système maintenait le flux d'air et le refroidissement sous charge. Lors de notre test Sysbench avec le CPU presque au maximum et une charge d'E / S de stockage élevée, nous avons capturé une capture d'écran via iLO montrant la disposition thermique du système.

Au moment de la capture du profil thermique, le ventilateur du système était réglé dynamiquement à seulement 18%. Avec notre système ayant un flash à l'intérieur et aucun disque dur, nous n'avons vraiment entendu qu'un léger vrombissement du serveur. Le bruit peut se situer légèrement au-dessus d'un ordinateur de bureau traditionnel, mais c'était un bruit de ventilateur plus doux que, par exemple, un ordinateur portable fonctionnant à pleine charge avec un petit ventilateur en marche.

Performance

Pour les tests de performances, nous avons choisi de configurer notre HPS ProLiant MicroServer Gen 10 Plus avec quatre SSD Hynix SE4011 SATA. Cette configuration flash nous a permis de mieux stresser la plate-forme avec nos charges de travail d'application ainsi que d'afficher des performances de stockage de pointe via le contrôleur de stockage à l'aide de nos charges de travail vdbench.

Voici une vidéo de l'installation des lecteurs et de la carte Mellanox, ainsi que de la configuration du serveur dans ESXi.

Nous avons également une vue détaillée de la configuration dans VMware.

CPU 1 x Xeon E-2224
RAM 2 x 16 Go de 2666 MHz
Espace de rangement
  • 4 x Hynix SE4011 SATA 1,92 To
    • Tests Baremetal vdbench: 4 SSD
    • Tests d'application SQL et Sysbench: 1 SSD
Système opérateur
  • VMware ESXi 6.7u3: tests SQL Server et MySQL
  • CentOS-7-x86_64-Minimal-1908: tests vdbench

Performances de SQL Server

Le protocole de test OLTP de Microsoft SQL Server de StorageReview utilise la version actuelle du Benchmark C (TPC-C) du Transaction Processing Performance Council, une référence de traitement des transactions en ligne qui simule les activités trouvées dans des environnements d'application complexes. Le benchmark TPC-C est plus proche que les benchmarks de performances synthétiques pour mesurer les performances et les goulots d'étranglement de l'infrastructure de stockage dans les environnements de bases de données.

Chaque machine virtuelle SQL Server est configurée avec deux vDisks: un volume de 100 Go pour le démarrage et un volume de 500 Go pour la base de données et les fichiers journaux. Du point de vue des ressources système, nous avons configuré chaque machine virtuelle avec 16 processeurs virtuels, 64 Go de DRAM et exploité le contrôleur SCSI LSI Logic SAS. Alors que nos charges de travail Sysbench testées saturaient auparavant la plate-forme en termes d'E / S de stockage et de capacité, le test SQL recherche les performances de latence.

Ce test utilise SQL Server 2014 exécuté sur des machines virtuelles invitées Windows Server 2012 R2 et est souligné par Benchmark Factory for Databases de Dell. Alors que notre utilisation traditionnelle de cette référence a consisté à tester de grandes bases de données à l'échelle 3000 sur un stockage local ou partagé, dans cette itération, nous nous concentrons sur la répartition uniforme d'une base de données à l'échelle 1500 sur notre serveur.

Configuration de test SQL Server (par VM)

  • Windows Server 2012 R2
  • Empreinte de stockage: 600 Go alloués, 500 Go utilisés
  • SQL Server 2014
    • Taille de la base de données: échelle 1500
    • Charge du client virtuel: 15 000
    • Mémoire tampon RAM: 48 Go
  • Durée du test: 3 heures
    • 2,5 heures de préconditionnement
    • Période d'échantillonnage de 30 minutes

Pour notre référence transactionnelle SQL Server, le HPE ProLiant MicroServer Gen10 Plus avait un score de 3146,43 TPS avec 1VM.

Pour la latence moyenne de SQL Server, le MicroServer a vu 24 ms.

Performances de Sysbench MySQL

Notre prochaine référence d'application de stockage local consiste en une base de données OLTP Percona MySQL mesurée via SysBench. Ce test mesure également le TPS moyen (transactions par seconde), la latence moyenne et la latence moyenne au 99e centile.

Chaque machine virtuelle Sysbench est configurée avec trois vDisks: un pour le démarrage (~ 92 Go), un avec la base de données prédéfinie (~ 447 Go) et le troisième pour la base de données en cours de test (270 Go). Du point de vue des ressources système, nous avons configuré chaque machine virtuelle avec 16 processeurs virtuels, 60 Go de DRAM et exploité le contrôleur SCSI LSI Logic SAS.

Configuration de test Sysbench (par VM)

  • CentOS 6.3 64 bits
  • Percona XtraDB 5.5.30-rel30.1
    • Tables de base de données: 100
    • Taille de la base de données: 10 000 000
    • Fils de la base de données: 32
    • Mémoire tampon RAM: 24 Go
  • Durée du test: 3 heures
    • 2 heures de préconditionnement 32 fils
    • 1 heure 32 discussions

Avec le Sysbench OLTP, le HPE ProLiant MicroServer Gen10 Plus a atteint 1 105,57 TPS avec 1VM.

Pour la latence Sysbench, le MicroServer avait une moyenne de 28,94 ms.

Dans notre pire scénario de latence (99e centile), le MicroServer a atteint 90,08 ms.

Analyse de la charge de travail VDBench

En ce qui concerne l'analyse comparative des baies de stockage, les tests d'application sont les meilleurs et les tests synthétiques viennent en deuxième position. Bien qu'ils ne soient pas une représentation parfaite des charges de travail réelles, les tests synthétiques aident à baser les périphériques de stockage avec un facteur de répétabilité qui facilite la comparaison de pommes à pommes entre des solutions concurrentes. Ces charges de travail offrent une gamme de profils de test différents allant des tests «aux quatre coins», des tests de taille de transfert de base de données courants, ainsi que des captures de trace à partir de différents environnements VDI. Tous ces tests exploitent le générateur de charge de travail vdBench commun, avec un moteur de script pour automatiser et capturer les résultats sur un grand cluster de tests de calcul. Cela nous permet de répéter les mêmes charges de travail sur une large gamme de périphériques de stockage, y compris les baies flash et les périphériques de stockage individuels.

Profils:

  • Lecture aléatoire 4K: 100% lecture, 128 threads, 0-120% iorate
  • Écriture aléatoire 4K: 100% écriture, 64 threads, 0-120% iorate
  • Lecture séquentielle 64K: 100% lecture, 16 threads, 0-120% iorate
  • Écriture séquentielle 64K: 100% écriture, 8 threads, 0-120% iorate
  • Base de données synthétique: SQL et Oracle
  • Traces de clone complet et de clone lié VDI

Avec une lecture 4K aléatoire, le HPE ProLiant MicroServer Gen10 Plus a commencé à 20 706 IOPS avec une latence de seulement 143,3 µs. Le MicroServer est resté sous 1 ms jusqu'à environ 160 000 IOPS et a culminé à 193 648 IOPS avec une latence de 2,63 ms.

Lecture HPE ProLiant MicroServer Gen10 Plus 4k

Pour une écriture 4K aléatoire, le MicroServer est resté en dessous de 1 ms jusqu'à environ 150 000 IOPS, ce qui était à peu près son pic à environ 250 µs de latence avant de baisser en termes de performances et de latence.

Écriture HPE ProLiant MicroServer Gen10 Plus 4K

En passant à des performances séquentielles et en commençant par notre lecture de 64 Ko, le MicroServer a de nouveau eu des performances inférieures à la milliseconde sur une majorité de la course dépassant 1 ms à environ 27 000 IOPS ou 1,7 Go / s et a atteint un pic à environ 31 000 IOPS ou 1,9 Go / s à 4 ms avant d'en déposer.

Lecture HPE ProLiant MicroServer Gen10 Plus 64K

Pour une écriture de 64 Ko, le MicroServer a fonctionné jusqu'à environ 27 000 IOPS (ou environ 1,7 Go / s) jusqu'à plus de 1 ms. Il a culminé là-bas et a chuté de façon assez spectaculaire par la suite.

Écriture HPE ProLiant MicroServer Gen10 Plus 64K

Notre prochain ensemble de tests concerne nos charges de travail SQL: SQL, SQL 90-10 et SQL 80-20. À partir de SQL, le MicroSever a pu fonctionner à une latence inférieure à la milliseconde tout au long d'un pic à 196 799 IOPS à une latence de 639µs.

HPE ProLiant MicroServer Gen10 Plus SQL

SQL 90-10 avait une autre performance qui ne cassait jamais 1 ms et un pic de 177 945 IOPS à une latence de 679 µs avant d'en abandonner.

HPE ProLiant MicroServer Gen10 Plus SQL 90-10

Le MicroServer a terminé nos tests SQL avec une latence inférieure à la milliseconde avec un pic de 149 358 IOPS à une latence de 642,7µs dans notre SQL 80-20 avant de chuter un peu.

HPE ProLiant MicroServer Gen10 Plus SQL 80-20

Ensuite, nos charges de travail Oracle: Oracle, Oracle 90-10 et Oracle 80-20. En commençant par Oracle, le HPE MicroServer a montré une bonne performance culminant à environ 134 000 IOPS avec une latence d'environ 650 µs avant une baisse des performances.

HPE ProLiant MicroServer Gen10 Plus Oracle

Pour Oracle 90-10, le MicroServer a culminé à 171 924 IOPS avec une latence de 501 µs.

HPE ProLiant MicroServer Gen10 Plus Oracle 90-10

Avec Oracle 80-20, le MicroServer a atteint un pic de 152 129 IOPS avec une latence de 539 µs avant une légère baisse.

HPE ProLiant MicroServer Gen10 Plus Oracle 80-20

Ensuite, nous sommes passés à notre test de clone VDI, Full et Linked. Pour le démarrage VDI Full Clone (FC), le HPS MicroServer est resté sous 1 ms jusqu'à environ 105 000 IOPS et a culminé à 108 590 IOPS avec une latence de 1,18 ms.

HPE ProLiant MicroServer Gen10 Plus VDI FC Boot

La connexion initiale au VDI FC a vu le MicroServer avec des performances de latence inférieures à la milliseconde jusqu'à environ 41 000 IOPS et un pic d'environ 45 000 IOPS à 1,25 ms avant de chuter davantage.

Connexion initiale à HPE ProLiant MicroServer Gen10 Plus VDI FC

Pour la connexion lundi au VDI FC, le MicroServer a cassé 1 ms juste au nord de 35 000 IOPS et a culminé à 40 594 IOPS avec une latence de 1,35 ms avant de plonger.

Connexion lundi au HPE ProLiant MicroServer Gen10 Plus VDI FC

Pour le démarrage VDI Linked Clone (LC), le MicroServer avait un débit de performances de latence inférieur à la milliseconde avec un pic de 60 364 IOPS et une latence de 977,3 µs.

HPE ProLiant MicroServer Gen10 Plus VDI LC Boot

La connexion initiale VDI LC a vu le MicroServer dépasser 1 ms à environ 20 000 IOPS et culminer à 22 548 IOPS avec une latence de 1,23 ms.

Connexion initiale du HPE ProLiant MicroServer Gen10 Plus VDI LC

Enfin, dans notre connexion VDI LC lundi, le MicroServer a cassé 1 ms à environ 19 000 IOPS et a culminé à 26 118 IOPS avec une latence de 1,69 ms avant de tomber.

Connexion HP lundi ProLiant MicroServer Gen10 Plus VDI LC

Conclusion

Le HPE ProLiant MicroServer Gen10 Plus est un serveur puissant, compact et économique. À seulement environ 5 pouces de hauteur et 10 x 10 pouces de large, le petit serveur est livré avec beaucoup d'espace pour augmenter la capacité et la mise en réseau pour répondre aux besoins auxquels il est destiné. Ces besoins concernent les PME qui ont besoin de performances et de fonctions de serveur mais qui n'ont pas l'espace traditionnel pour cela dans un rack. En plus de son cas d'utilisation donné, le MicroServer est également populaire dans la communauté homelab pour sa qualité, ses capacités de performance et, bien sûr, son prix. La caractéristique la plus intéressante du serveur est sa conception. Avec un seul ventilateur, il est construit avec un effet en cascade pour le refroidissement. Il y a quatre baies de disques LFF à l'avant (non remplaçables à chaud) qui peuvent accueillir des disques durs SATA 3,5 ”HDDS ou SATA 2,5”. Le MicroServer prend en charge le processeur Pentium G5420 ou Xeon E-2224 et jusqu'à 32 Go de RAM.

Du point de vue des performances, nous avons exécuté nos charges de travail d'analyse d'applications ainsi que notre analyse de charge de travail VDBench. Pour les charges de travail d'analyse d'applications, nous avons commencé avec SQL Server. Ici, nous avons vu un TPS de 3146,43 avec une latence moyenne de 24 ms avec 1VM. En passant à Sysbench, toujours avec 1VM, le MicroServer a pu atteindre 1 105,57 TPS, avec une latence moyenne de 28,94 ms et une latence du pire des cas de 90,08 ms. Étant donné que la plupart des cas d'utilisation de ce serveur sont test / dev, homelab ou SMB, pouvoir exécuter les charges de travail est presque aussi important que les performances mesurées.

Dans notre analyse de charge de travail VDBench, le HPS MicroServer a pu afficher des chiffres impressionnants compte tenu de sa petite taille. Les points forts incluent 194K IOPS pour la lecture 4K, 150K IOPS pour l'écriture 4K, 1,9 Go / s pour la lecture 64K et 1,7 Go / s pour l'écriture 64K. Le MicroServer est resté inférieur à 1 ms dans nos tests SQL et Oracle, les points forts étant 197K IOPS SQL, 178K IOPS SQL 90-10, 149K IOPS SQL 80-20, 134K IOPS Oracle, 172K IOPS Oracle 90-10 et 152K IOPS Oracle 80- 20. Le MicroServer a encore une fois vu une sub-milliseconde en démarrage LC avec un pic de 60K IOPS. Donc, globalement, en regardant la quantité d'E / S de stockage que l'on peut parcourir via le contrôleur SATA intégré, il devrait être en mesure de suivre les quatre périphériques SATA que vous pouvez monter à l'intérieur, avec un pic à un peu moins de 2 Go / s en lecture séquentielle.

Nous avons peut-être un peu exagéré dans la configuration de ce serveur pour examen, la plupart seront contenus avec des disques durs dans cette boîte particulière. Bien que la raisonnabilité soit un guide décent, nous préférons pousser les serveurs à la limite pour voir de quoi ils sont capables. À cet égard, le MicroServer Gen10 Plus fait du bon travail et résiste bien à nos tests. De l'autre côté de la médaille cependant, nous aurions aimé voir quelques changements qui feraient passer ce produit de très bon à exceptionnel. Nous commencerions par un emplacement M.2 intégré pour le démarrage; il y a maintenant un port USB 2.0, mais ce n'est pas suffisant. Nous aimerions également voir un deuxième emplacement PCIe afin qu'une carte RAID et une carte réseau plus rapide puissent être ajoutées en même temps, bien que le 10GbE intégré puisse également résoudre ce problème. Enfin, les disques durs sont peu coûteux, nous l'avons, mais le flash est là où il en est, même pour les PME, il y a plus de raisons d'avoir le flash que de ne pas. Enfin, un châssis SFF plus dense en option serait apprécié. Dans l'ensemble cependant, ce petit serveur fera très bien pour HPE et leurs clients grâce au package global abordable et à l'inclusion d'iLO.

HPE ProLiant MicroServer Gen10 Plus

Discutez sur Reddit

S'engager avec StorageReview

Newsletter | YouTube | Podcast iTunes / Spotify | Instagram | Twitter | Facebook | Flux RSS

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.