Serveur d'impression

Transcription de l'appel des résultats du quatrième trimestre 2019 d'Advanced Energy Industries Inc (AEIS) – Bien choisir son serveur d impression

Par Titanfall , le 20 février 2020 - 55 minutes de lecture

Logo du bouffon avec bulle de pensée.

Source de l'image: The Motley Fool.

Advanced Energy Industries Inc (NASDAQ: AEIS)
Appel de résultats du quatrième trimestre 2019
18 févr.2020, 8 h 30 HE

Contenu:

  • Remarques préparées
  • Questions et réponses
  • Appeler les participants

Remarques préparées:

Opérateur

Mesdames et messieurs, merci de votre présence et bienvenue à la conférence téléphonique sur les résultats du quatrième trimestre 2019 d'Advanced Energy Industries. À l'heure actuelle, tous les participants sont en mode d'écoute uniquement. Plus tard, nous organiserons une séance de questions-réponses et des instructions suivront à ce moment-là. [Operator Instructions]

J'aimerais maintenant vous présenter votre hôte pour cette conférence téléphonique, M. Edwin Mok, vice-président du marketing stratégique et des relations avec les investisseurs. Vous pouvez commencer.

Edwin MokVice-président du marketing stratégique et des relations avec les investisseurs

Merci, opérateur. Bonjour à tous. Bienvenue à la conférence téléphonique sur les résultats du quatrième trimestre 2019 d'Advanced Energy. Je suis accompagné aujourd'hui de Yuval Wasserman, notre président et chef de la direction; Paul Oldham, notre vice-président exécutif et directeur financier; et Brian Smith, notre directeur des relations avec les investisseurs. Si vous n'avez pas vu notre communiqué de presse sur les résultats, vous pouvez le trouver sur notre site Web à ir.advanced-energy.com. Vous y trouverez également une présentation de diapositives pour suivre notre discussion d'aujourd'hui.

Avant de commencer, je voudrais mentionner qu'Advanced Energy participera à plusieurs conférences d'investisseurs dans les prochains mois. À mesure que d'autres événements se produisent, nous ferons des annonces supplémentaires. Permettez-moi de vous rappeler que l'appel d'aujourd'hui contient des déclarations prospectives, qui sont soumises à des risques et des incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement et ne garantissent pas les performances futures. Des informations concernant ces risques et incertitudes figurent dans nos documents déposés auprès de la SEC. Tous les énoncés prospectifs sont basés sur les estimations, les projections et les hypothèses de la direction au 18 février 2020 et la Société n'assume aucune obligation de les mettre à jour. Les objectifs à long terme, y compris les objectifs d'intégration et les objectifs ambitieux présentés aujourd'hui ne doivent en aucun cas être interprétés comme des orientations.

L'appel d'aujourd'hui comprend également des mesures financières non conformes aux PCGR. Une explication de ces mesures ainsi que des rapprochements entre les mesures PCGR et non PCGR sont contenus dans notre communiqué de presse et notre présentation de diapositives. Au cours de la présentation d'aujourd'hui, en plus de nos résultats financiers déclarés, nous fournirons des comparaisons de revenus sur une base pro forma, qui comprend les revenus historiques complets de l'acquisition d'Artesyn au cours des périodes précédentes. De plus, nous fournirons une comparaison des revenus sur une base organique, ce qui exclut la contribution des revenus d'Artesyn. Nous pensons que ces données aideront les investisseurs à mieux comprendre la performance de nos résultats. Les détails des revenus historiques d'Artesyn par marché sont disponibles sur notre site Web.

Sur ce, permettez-moi de passer l'appel à notre président et chef de la direction, Yuval Wasserman. Yuval?

Yuval WassermanPrésident-directeur général et président

Merci, Edwin. Bonjour à tous et merci de vous joindre à nous pour cet appel.

Avant de commencer, permettez-moi d'aborder l'épidémie de coronavirus. Nous prenons cette menace au sérieux et avons affecté une équipe mondiale dirigée par des dirigeants pour atténuer les risques et gérer tout impact sur notre base d'employés et nos opérations. Puisque notre priorité la plus importante est la santé et la sécurité de nos employés, nous adoptons une approche prudente dans le redémarrage de nos installations de production chinoises en pleine coordination et en conformité avec le gouvernement local. Nous avons ouvert toutes nos usines. Cependant, avec l'incertitude due à la perturbation des transports, à la limitation imposée par le gouvernement de la densité de la population dans les bâtiments commerciaux et au rythme lent de redémarrage des chaînes d'approvisionnement après la pause prolongée, notre hypothèse est que notre production serait affectée, et pour cette raison , nos prévisions de revenus pour le premier trimestre seront inférieures à la demande croissante de nos clients. Alors que la situation continue d'évoluer, nous collaborons activement avec nos fournisseurs et clients pour atténuer l'impact sur les expéditions.

Maintenant, permettez-moi de nous tourner vers nos affaires. Le quatrième trimestre a marqué la fin d'une année de transformation pour Advanced Energy. Nos revenus et bénéfices trimestriels ont dépassé la limite supérieure de nos fourchettes de prévisions, tirés par la reprise du marché dans les secteurs verticaux des semi-conducteurs et des centres de données et la croissance incrémentielle des revenus résultant de plusieurs gains antérieurs en matière de conception. Sur une base pro forma, y ​​compris un quart complet des revenus d'Artesyn au cours de la période précédente, nos ventes totales du quatrième trimestre ont augmenté de plus de 17% séquentiellement. Notre équipe a bien fonctionné pour répondre à la demande accrue, tout en continuant à se concentrer sur l'expansion de notre pipeline de conception gagnant avec de nouveaux produits et technologies pour soutenir la croissance future. Ce trimestre, nous avons également commencé à expédier des produits à partir de notre nouvelle usine en Malaisie, après la qualification initiale des clients, conformément à notre stratégie et en ligne avec les usines de fabrication actuelles et futures de nos clients.

Pour l'ensemble de l'année 2019, malgré la morosité du marché pendant la majeure partie de l'année, nos revenus ont augmenté de près de 10% pour atteindre un niveau record de 789 millions de dollars, car nous avons généré des revenus supplémentaires grâce à notre acquisition d'Artesyn Embedded Power. Artesyn a solidement contribué à nos résultats du quatrième trimestre et l'intégration se déroule extrêmement bien. Au premier trimestre, la demande pour nos produits reste forte et en croissance. Cependant, comme mentionné précédemment, nous prévoyons que nos perspectives de revenus à court terme seront affectées par l'évolution de la situation en Chine, liée à une épidémie de coronavirus. Mes commentaires prospectifs se concentreront sur les tendances de la demande que nous observons sur nos marchés tandis que Paul vous fournira plus de détails sur l'impact du coronavirus sur nos perspectives d'exploitation.

Passons maintenant à nos marchés et à nos performances au quatrième trimestre. Nos ventes sur le marché des équipements semi-conducteurs ont augmenté de 30% séquentiellement, soit plus du double du taux de croissance prévu. La situation du marché a continué de s'améliorer au cours du trimestre avec un renforcement de la fonderie / logique et une augmentation de la demande de mémoire, conjuguée à la fin du retrait des stocks chez les clients clés. Plus important encore, les gains de conception que nous avons obtenus précédemment ont commencé à contribuer à la croissance des revenus et à renforcer davantage notre position auprès de nos clients. Notre activité de services de semi-conducteurs est restée pratiquement stable séquentiellement avec une demande accrue en Asie, compensée par la faiblesse persistante de l'Amérique du Nord. Sur la base de nos solides réservations et de notre taux d'attraction depuis le début du trimestre, nous prévoyons que la demande globale au premier trimestre du marché des équipements à semi-conducteurs augmentera séquentiellement au milieu de l'adolescence.

Lors de la journée de l'analyste de décembre, nous avons présenté nos stratégies de croissance dans l'ensemble de la société, y compris les détails de notre marché des semi-conducteurs. Je suis heureux d'annoncer de solides progrès dans ces initiatives de croissance. Au cours du trimestre, nous avons remporté la conception d'un outil de dépôt de chambre multi-plaquettes avec l'architecture RF intégrée unique d'AE, basée sur les avantages techniques et économiques de nos solutions. De plus, AE a pénétré des clients supplémentaires avec notre source de plasma à distance, en raison de la haute densité ionique de nos produits, de la durée de vie de la chambre supérieure et du faible coût de possession.

De plus, nous avons expédié plusieurs unités d'EVoS, notre solution d'alimentation RF au-delà, à trois clients stratégiques pour évaluation. Les clients reconnaissent les avantages de notre technologie pionnière d'énergie ionique réglable qui permet essentiellement aux ingénieurs de processus d'adapter le profil d'énergie ionique à chaque application spécifique. Enfin, nous avons connu une bonne traction avec un large portefeuille de solutions d'alimentation pour semi-conducteurs, qui continuera de générer une augmentation du contenu en dollars dans les produits de nos clients.

Dans l'ensemble, notre décision stratégique d'accélérer les investissements en R&D au cours des derniers trimestres commence à porter ses fruits. Nos clients développent activement des solutions de processus de nouvelle génération et nos produits sont adoptés dans de nouvelles plateformes. Alors que notre pipeline de gains de conception continue de se renforcer, nous sommes convaincus que nos ventes dans les applications de semi-conducteurs continueront de dépasser le marché.

En ce qui concerne nos marchés industriels et médicaux, sur une base pro forma, les ventes ont été stables à peu près séquentiellement. Les conditions du marché macroéconomique sont restées difficiles, en particulier en Europe et en Chine, car nous avons enregistré une faible demande de la part de la production industrielle et des industries automobiles. La demande des clients solaires a été particulièrement faible au cours du trimestre car nous n'avons pas vu d'investissement significatif dans le projet, notamment en Chine. Cela a été compensé par l'amélioration à court terme de l'affichage à écran plat, tirée par les applications OLED mobiles et la force continue du marché des équipements médicaux, dans de multiples applications telles que les systèmes de diagnostic, les outils chirurgicaux, les lasers médicaux et les lasers cosmétiques. De plus, nos produits industriels d'alimentation embarqués ont connu une force dans de nombreuses applications telles que le contrôle de mouvement, la robotique, l'horticulture, l'impression 3D et la transformation des aliments. Dans le même temps, nous avons réussi à convertir de nombreux gains de conception antérieurs en revenus. Sur le marché des équipements médicaux et des instruments d'analyse, nous avons remporté plusieurs victoires de conception, dont une importante pour une application de séquençage d'ADN. Nous prenons de l'ampleur dans le domaine médical avec nos ventes 2019 à l'un de nos principaux clients d'appareils médicaux, qui ont augmenté de plus de 30% et au quatrième trimestre, les revenus d'un autre client de premier plan ont atteint leur plus haut niveau au cours des deux dernières années.

Et dans l'espace industriel, pour les produits d'alimentation avancés, nous avons obtenu de nouveaux gains de conception pour la fabrication de verre de nouvelle génération, le revêtement industriel et les écrans plats. Pour l'avenir, nous nous attendons à une baisse séquentielle de la demande des secteurs industriels et médicaux, plusieurs programmes importants ayant été achevés au quatrième trimestre et à cause de la faiblesse continue du marché. Cependant, à long terme, nous prévoyons une solide croissance sur ce marché, compte tenu de nos gains de conception et de l'amélioration des conditions du marché au fil du temps.

La demande sur le marché de l'informatique des centres de données a été sensiblement plus forte que prévu. Nos ventes au quatrième trimestre sur ce marché ont été de 70% séquentiellement sur une base pro forma, tirées par une augmentation plus rapide que prévu des gains de conception multiples chez les clients hyperscale et l'amélioration du marché global de l'informatique des centres de données, après un premier semestre faible en 2019. trimestre, les revenus de l'hyperscale ont dépassé nos attentes, car nous avons gagné une part importante chez un client hyperscale de niveau 1 grâce à notre solution d'étagère d'alimentation de serveur personnalisée. De plus, nous avons gagné des parts de marché chez un client clé de l'informatique et du stockage d'entreprise, en raison de notre haute qualité et de notre capacité à répondre à leurs besoins. Pour l'avenir, bien que les revenus puissent être irréguliers compte tenu de la grande taille des projets à grande échelle, la rampe fructueuse de la conception existante gagne dans notre pipeline de nouvelles opportunités nous positionner pour croître dans cette verticale en 2020. Avec une efficacité de pointe dans la densité de puissance, profonde des capacités d'ingénierie et une solide connaissance des applications, nous gagnons des parts de marché sur ce marché.

Enfin, en ce qui concerne les télécommunications et les réseaux, comme nous l'avions prévu lors de notre appel de résultats du dernier trimestre, nous avons observé un marché atone pour les équipements de télécommunications et de réseaux au quatrième trimestre. Actuellement, la demande des infrastructures de télécommunications et des équipements de réseau OEM est faible en raison du ralentissement général des investissements dans les infrastructures informatiques. De nombreux fournisseurs de télécommunications tirent parti de leur investissement dans LTE Advanced pour leur déploiement initial 5G, ce qui repousse leurs dépenses d'infrastructure 5G de nouvelle génération. Cela dit, nous sommes activement engagés dans plusieurs conceptions de stations de base 5G. En outre, les récents gains de conception pour les applications de mise en réseau de nouvelle génération pour les entreprises et les centres de données ont commencé à stimuler les ventes, compensant partiellement la faiblesse du marché. Dans l'ensemble, nous prévoyons une pression continue à court terme dans le secteur des télécommunications et des réseaux et nous prévoyons que la demande approchera d'un creux au cours du prochain trimestre ou des deux prochains trimestres. À long terme, nous pensons que des moteurs tels que la 5G et le rafraîchissement d'entreprise soutiendraient la croissance dans ce secteur.

Permettez-moi maintenant de vous faire le point sur nos progrès avec notre acquisition d'Artesyn. Au cours des premiers mois depuis la clôture, nous avons déjà réalisé des progrès importants. Tirant parti de la force de l'ensemble de la société issue du regroupement, nous construisons une entreprise intégrée dotée d'une organisation fonctionnelle pour l'efficacité, la rapidité et l'innovation accélérée. Récemment, nous avons combiné notre force de vente en une seule équipe, ce qui stimulera les synergies avec les grands comptes et les canaux, la portée mondiale et l'efficacité. Nous avons également intégré nos opérations de fabrication au sein d'une nouvelle équipe de direction unique, ce qui nous permettra de favoriser la consolidation et l'efficacité des usines à travers l'entreprise et de tirer parti de la chaîne d'approvisionnement. Alors que l'impact total prendra plusieurs trimestres, nous constatons déjà des avantages tangibles de l'activité combinée de la chaîne d'approvisionnement. En outre, je suis heureux d'annoncer que nos efforts de vente croisée ont donné lieu à nos premières réservations pour nos produits d'alimentation embarqués destinés à être utilisés dans des applications d'alimentation auxiliaire dans des équipements de fabrication de plaquettes. Cette victoire nous donne la certitude qu'au fil du temps, nous gagnerons des parts dans cette nouvelle opportunité de marché de 170 millions de dollars. Alors que nous traversons 2020, je suis de plus en plus confiant dans notre capacité à réaliser nos synergies cibles et à créer de la valeur pour toutes nos parties prenantes.

En résumé, je suis très heureux que nos performances au quatrième trimestre dépassent les attentes, nos succès en matière de conception, la constitution plus solide de notre équipe d'exploitation et les progrès solides que nous réalisons dans l'intégration d'Artesyn Embedded Power. Alors que le coronavirus impacte nos opérations et notre chaîne d'approvisionnement à court terme, la demande de notre marché se renforce, tirée par le besoin croissant de solutions permettant la quatrième révolution industrielle. Notre souci constant de permettre à nos clients d'innover grâce à nos technologies et produits est le moteur de notre portefeuille de croissance de gains de conception et contribue à la croissance de nos revenus. Notre stratégie visant à être le leader absolu de l'énergie électrique de précision résonne chez nos clients. Nous réalisons nos gains de croissance rentables en ciblant des marchés en croissance, en gagnant des parts dans nos marchés verticaux et en nous développant dans de nouvelles opportunités passionnantes. Tous ces éléments nous positionnent pour générer une croissance significative des revenus et des bénéfices en 2020.

Je tiens à remercier nos clients, actionnaires, partenaires et nos précieux employés pour votre soutien. J'ai hâte de voir bon nombre d'entre vous au cours du prochain trimestre.

Sur ce, permettez-moi de passer l'appel à Paul. Paul?

Paul OldhamDirecteur financier et vice-président exécutif

Merci, Yuval, et bonjour à tous.

Le chiffre d'affaires total du quatrième trimestre 2019 s'est élevé à 338 millions de dollars, contre 175 millions de dollars au troisième trimestre, qui ne comprenait qu'un mois partiel d'Artesyn. Hors Artesyn, les revenus organiques ont augmenté de 18% en séquentiel et de 3% en glissement annuel pour atteindre 159 millions de dollars. Sur une base pro forma, y ​​compris un quart complet des revenus d'Artesyn au cours des périodes précédentes, les revenus du quatrième trimestre ont augmenté de 17% en séquentiel et de 8,5% en glissement annuel, tirés par la forte croissance des équipements semi-conducteurs et de l'informatique des centres de données. Pour l'ensemble de l'année 2019, nous avons enregistré des revenus records de 789 millions de dollars, reflétant une croissance de 9,7% par rapport à 2018. Hors Artesyn, nos revenus de 2019 se sont élevés à 569 millions de dollars, en baisse de 21% par rapport à 2018, principalement en raison de la baisse du marché des équipements à semi-conducteurs au premier trois trimestres de l'année et une faiblesse macroéconomique persistante affectant nos produits industriels.

Avant de parler de nos ventes par marchés, je tiens à noter que mes commentaires prospectifs pour le premier trimestre reflètent nos perspectives de demande, pas nos revenus. Je couvrirai nos perspectives de revenus à la fin de mes commentaires, étant donné l'impact potentiel sur nos opérations de l'évolution de la situation en Chine. Le chiffre d'affaires des équipements semi-conducteurs pour le quatrième trimestre s'est élevé à 125 millions de dollars, en hausse de 30% par rapport au dernier trimestre et de 16% en glissement annuel. Sur une base pro forma, les revenus semi ont augmenté de 28% en séquentiel, tirés par une croissance séquentielle de 41% des ventes de produits semi. Nous avons constaté une croissance continue de la demande OEM, tirée par les investissements dans la fonderie / logique, une certaine récupération dans la mémoire et une contribution incrémentielle de nos gains de conception précédents. Pour l'exercice, les revenus semestriels se sont élevés à 403 millions de dollars, en baisse par rapport à 534 millions de dollars l'an dernier. En ce qui concerne le premier trimestre, nous nous attendons à ce que la demande en semi-croissance croisse séquentiellement au milieu de l'adolescence avec une croissance des applications de fonderie / logique et de mémoire. Ces perspectives représenteraient une croissance d'une année à l'autre supérieure à 45%.

Les revenus tirés de nos marchés industriels et médicaux se sont élevés à 97 millions de dollars, en forte hausse séquentielle et sur douze mois grâce à l'ajout d'Artesyn. Sur une base pro forma, les revenus ont diminué de moins de 1% en séquentiel. Au cours du trimestre, nous avons constaté une poursuite de la faiblesse macroéconomique dans plusieurs de nos secteurs industriels, mais nous avons été en mesure de compenser largement ces tendances macroéconomiques avec des livraisons de programmes spécifiques résultant de victoires de conception antérieures pour les produits électriques embarqués existants et nouveaux. Les produits Artesyn ont contribué pour 61 millions de dollars de ventes sur les marchés industriels et médicaux au quatrième trimestre, en hausse de 3,3% par rapport au troisième trimestre sur une base pro forma. Pour l'année complète, les revenus industriels et médicaux se sont élevés à 246 millions de dollars, contre 185 millions de dollars en 2018. Hors Artesyn, les revenus de 2019 se sont élevés à 169 millions de dollars, une baisse due principalement à la baisse de la demande en écrans plats, revêtements décoratifs et optiques liés à l'électronique grand public, et fabrication de verre en Europe et en Chine. En ce qui concerne le premier trimestre, nous nous attendons à ce que la demande de ce marché diminue séquentiellement par rapport à la saisonnalité normale et à l'absence de projets ponctuels au quatrième trimestre. Les revenus informatiques des centres de données se sont élevés à 78 millions de dollars, en forte croissance par rapport au trimestre partiel enregistré au troisième trimestre. Sur une base pro forma, les revenus ont augmenté d'environ 70% en séquentiel et de 27% en glissement annuel, sur la base des gains de parts significatifs, en particulier en hyperscale dont Yuval a parlé précédemment. Au premier trimestre, nous nous attendons à ce que la demande affiche une croissance séquentielle modeste par rapport au quatrième trimestre record avec une vigueur continue dans l'hyperscale, compensée par une demande saisonnière plus faible des clients de l'informatique d'entreprise.

Les revenus des télécommunications et des réseaux se sont élevés à 38,5 millions de dollars. Sur une base pro forma, les revenus ont diminué d'environ 20% par rapport au troisième trimestre, ce qui était conforme à nos attentes et à nos commentaires du trimestre dernier. Pour l'avenir, nous prévoyons une pression continue sur ce marché, la demande atteignant son plus bas niveau au cours du prochain trimestre ou des deux prochains trimestres. Avec nos nouvelles informations sur le marché, les revenus de services sont comptabilisés dans nos quatre marchés verticaux, mais sur une base autonome, nos revenus de services du quatrième trimestre se sont élevés à 26,7 millions de dollars, en légère baisse par rapport au troisième trimestre. Pour l'année, nos revenus de services ont augmenté de 2% pour atteindre 111 millions de dollars. Cependant, si nous excluons l'activité de service d'onduleurs centraux que nous avons vendue en mai 2019, le chiffre d'affaires a augmenté de 7% pour l'année, malgré une baisse de l'utilisation en usine par nos clients.

La marge brute pour le trimestre était de 33,2%. Le coût des ventes comprenait environ 6,8 millions $ de frais liés à l'acquisition et 2,2 millions $ de frais d'agrandissement et de relocalisation des installations, principalement liés à notre investissement stratégique dans l'usine de Malaisie. Sur une base non-GAAP, la marge brute a été de 35,9%, ce qui est à l'extrémité supérieure de notre gamme guidée. Les marges brutes ont bénéficié d'une moindre absorption des coûts fixes sur des revenus plus élevés et des coûts de garantie inférieurs. Pour le premier trimestre, nous nous attendons à ce que les marges brutes ajustées se situent entre 34% et 36%. Les charges d'exploitation PCGR du quatrième trimestre se sont élevées à 90 millions de dollars, dont 5,3 millions de dollars d'amortissement incorporel, 2,6 millions de dollars de charges liées aux acquisitions, 2,1 millions de dollars de rémunération en actions et 2,1 millions de dollars de frais de restructuration et de transition. De plus, au quatrième trimestre, nous avons enregistré une réserve non récurrente de 4,2 millions de dollars pour les comptes douteux, liée à notre exposition en Chine à certains retards de programme et conditions commerciales qui ont été davantage touchés par le coronavirus. Cela se reflète à la fois dans nos charges d'exploitation PCGR et non PCGR. Les charges d'exploitation non conformes aux PCGR se sont élevées à 78 millions de dollars. Si nous excluons la réserve non récurrente, nos charges d'exploitation non conformes aux PCGR se situaient en deçà du bas de notre fourchette d'orientation sur le bon contrôle des dépenses et les économies de synergie initiales. Pour l'avenir, nous prévoyons que les charges d'exploitation ajustées du premier trimestre se situeront entre 73 millions de dollars et 77 millions de dollars.

La marge d'exploitation GAAP pour le trimestre était de 6,6%. La marge opérationnelle non-GAAP était de 12,8%. Les charges hors exploitation sur une base PCGR se sont élevées à 4,8 millions de dollars. Sur une base non conforme aux PCGR, les charges hors exploitation se sont élevées à 3,8 millions $, soit 2,3 millions $ de charges d'intérêts nettes, plus 1,5 million $ de pertes de change et autres éléments. Pour l'avenir, nous prévoyons que les dépenses hors exploitation se situeront entre 1,5 et 2 millions de dollars. Au quatrième trimestre, nous avons enregistré une charge fiscale PCGR de 6,9 ​​millions de dollars ou 40%, supérieure à la normale en raison de la non-déductibilité de certains coûts de transaction. Notre charge fiscale non-GAAP était de 6,2 millions de dollars ou 16%. Pour l'avenir, nous nous attendons à ce que nos PCGR et le taux d'imposition non conforme aux PCGR se situent entre 16% et 18% avec l'ajout d'Artesyn. Sur une base PCGR, le bénéfice par action diluée des activités poursuivies s'est élevé à 0,27 $, comparativement à un bénéfice de 0,19 $ au dernier trimestre et de 0,50 $ l'an dernier. Le BPA non-GAAP pour le trimestre était de 0,87 $, au-dessus de la limite supérieure de nos prévisions en raison de revenus plus élevés, d'une marge brute favorable et d'une bonne gestion des dépenses. Cela se compare à 0,54 $ au trimestre précédent et à 0,73 $ il y a un an.

Passant maintenant à Artesyn, le quatrième trimestre a été le premier trimestre complet d'intégration d'Artesyn et l'équipe a fait un excellent travail en accélérant nos efforts pour réaliser les synergies de cette acquisition. À la fin du quatrième trimestre, nous avons réalisé des synergies équivalant à plus de 10 millions de dollars sur une base annualisée. Combinée à notre solide performance en informatique de centre de données, Artesyn a été fortement relutive au quatrième trimestre, ajoutant plus de 0,20 $ par action à nos bénéfices non-GAAP, y compris les intérêts débiteurs du financement. Bien que le niveau de désactualisation fluctue d'un trimestre à l'autre, nous demeurons confiants que nous sommes en bonne voie d'atteindre notre objectif de désactualisation des bénéfices de 18 à 24 mois de plus de 0,80 $.

Passons maintenant au bilan. Les flux de trésorerie liés aux activités poursuivies se sont élevés à environ 19 millions de dollars, ce qui comprend plusieurs paiements ponctuels liés à l'acquisition d'Artesyn. En excluant ces paiements uniques, les flux de trésorerie liés à l'exploitation dépassaient 45 millions de dollars. Nous avons terminé le trimestre avec des espèces et des titres négociables de 349 millions de dollars, en hausse de 8 millions de dollars par rapport au troisième trimestre. La dette totale était de 339 millions de dollars après les amortissements sur le prêt. Les créances ont légèrement diminué et le DSO a été de 66 jours. Les stocks ont diminué de 11 millions de dollars et les tours ont été de 3,9 fois. Les créditeurs ont diminué à 170 millions de dollars en raison du calendrier des reçus et des paiements et représentent 68 jours DPO. Les dépenses en immobilisations pour le trimestre se sont élevées à 9,5 millions de dollars et l'amortissement à 5,5 millions de dollars. L'augmentation des dépenses en immobilisations reflète un quart complet des investissements d'Artesyn ainsi qu'une augmentation des investissements liés à la nouvelle usine de fabrication en Malaisie. Au cours du trimestre, nous n'avons racheté aucune action.

Maintenant, permettez-moi de passer aux conseils. Pour l'avenir, nous continuons de constater une forte demande pour nos produits et prévoyons une croissance séquentielle des commandes au premier trimestre, tirée par les marchés des semi-conducteurs et des centres de données. De plus, bien que la visibilité soit faible au second semestre, nous sommes encouragés par les récentes projections d'amélioration de nos marchés et pensons que, globalement, 2020 sera une année de forte croissance de la demande et des revenus sur une base réelle et pro forma. À court terme, nous prévoyons que les revenus seront touchés par l'environnement difficile en Chine lié au coronavirus. Par conséquent, nous estimons les revenus à 310 millions de dollars, plus ou moins 30 millions de dollars au premier trimestre. Nous estimons le bénéfice non-GAAP du T1 à 0,70 $ par action plus ou moins 0,30 $. En raison de l'incertitude créée par la nouvelle épidémie de coronavirus, nous proposons une gamme de conseils plus large basée sur l'évaluation actuelle de notre chaîne d'approvisionnement, la livraison des produits et la planification de la production. À court terme, nous prévoyons une augmentation des coûts pour accélérer les frais, le transport et l'utilisation de l'usine alors que nous travaillons activement avec nos fournisseurs et nos clients pour atténuer le défi et combler notre arriéré croissant.

À noter, compte tenu de notre empreinte en Chine, nous nous attendons à ce que les produits Artesyn soient relativement plus impactés et représentent un peu moins de la moitié de nos revenus guidés du T1, mais restent néanmoins relutifs aux bénéfices non-GAAP. Je tiens à souligner que la demande pour nos produits est forte, continue de croître et dépasse nos prévisions de revenus. Bien que le coronavirus perturbe notre chaîne d'approvisionnement à court terme, nous pensons que la reprise continue sur nos marchés, notre diversité accrue des revenus et notre succès à obtenir des gains de conception supplémentaires devraient atténuer l'impact à court terme et permettre une croissance solide d'une année sur l'autre pour 2020. Combinés à nos efforts pour créer des synergies, nous prévoyons accélérer la croissance des bénéfices et améliorer le rendement du capital investi au fil du temps.

Sur ce, nous ouvrirons l'appel à vos questions. Opérateur?

Questions et réponses:

Opérateur

[Operator Instructions] Notre première question vient de Quinn Bolton avec Needham & Company.

Quinn BoltonNeedham & Company – Analyste

Hé, les gars, félicitations pour les bons résultats du quatrième trimestre. Merci pour toute la couleur qualitative autour de l'impact à court terme sur le coronavirus, mais vous vous demandez si vous pourriez nous donner une idée de combien vous avez rasé le guide du trimestre de mars en raison de l'épidémie. Si je regarde à travers vos segments, l'équipement semi-plafonné et le centre de données sont en hausse ou la demande pour les deux segments en hausse séquentielle, me fait penser que vous auriez pu facilement réduire de 20 à 30 millions de dollars le guide du trimestre de mars. Est-ce le bon type de terrain de jeu auquel penser?

Yuval WassermanPrésident-directeur général et président

Quinn, salut. Voici Yuval. Oui, à peu près. Permettez-moi de développer un peu le coronavirus. Nous considérons cela comme une situation temporaire. Évidemment, cela évolue quotidiennement avec un niveau élevé d'incertitude, mais nous sommes très confiants dans la concentration de notre équipe et une exécution solide et notre opération agile et agile. Nous avons ouvert nos usines chinoises et géré activement notre chaîne d'approvisionnement et les risques opérationnels. Beaucoup de nos fournisseurs en Chine viennent de rouvrir les usines hier, 17 février, tandis que certains n'ont pas encore redémarré. Nous mettons en œuvre différentes solutions pour accélérer la livraison des matériaux au commentaire que Paul a dit plus tôt et composant à travers des canaux alternatifs et des moyens de transport. Nous accélérons le retour de la main-d'œuvre directe au travail et augmentons la capacité de production dans les usines en dehors de la Chine. Notre stratégie d'avoir une stratégie de plusieurs usines à travers le monde nous aide car nous avons des capacités en Malaisie et aux Philippines. Certaines de nos fonctions de support sont ininterrompues car les gens travaillent à domicile, des gens comme la planification de la demande, la gestion, etc., travaillent à domicile. Encore une fois, nous considérons cela comme un problème temporaire et nous commençons à voir des signes de reprise.

Quinn BoltonNeedham & Company – Analyste

Génial. Et juste un suivi pour Paul. Les indications de marge brute de 34% à 36% semblent ne pas inclure une sorte d'effet à court terme du virus. Vous avez mentionné les frais accélérés. Pouvez-vous nous donner un sens, est-ce que cet impact, 100 points de base ou toute autre indication que vous pouvez nous donner, quant à l'impact à court terme de certains de ces coûts accélérés et autres que vous encourez à cause du coronavirus.

Paul OldhamDirecteur financier et vice-président exécutif

Oui, je pense que la marge brute est évidemment la fusion de nombreux facteurs, non. Et certes, notre semi-demande est forte et bénéficiera un peu au mélange au cours du prochain trimestre, mais en gros, il y a probablement un impact de 50 points de base à 100 points de base rien que des inefficacités associées au coronavirus qui est cuit dans ce nombre.

Quinn BoltonNeedham & Company – Analyste

Génial. Et puis, dernière question de ma part, Yuval, hier, le Wall Street Journal a publié un article disant que le département américain du Commerce pourrait chercher à changer la règle sur les produits directs étrangers et exiger des licences d'exportation pour les équipements de semi-conducteurs vers des usines mondiales. Je sais que c'est une sorte de nouvelle très récente, mais avez-vous réfléchi à l'impact qu'un tel changement de la règle sur les produits étrangers directs pourrait avoir sur votre entreprise ou est-il trop tôt pour le quantifier?

Yuval WassermanPrésident-directeur général et président

Quinn, en ce moment, nous ne pensons pas que cela aura un impact significatif sur nous.

Quinn BoltonNeedham & Company – Analyste

D'accord! Super. Je vous remercie.

Opérateur

Notre prochaine question vient de Tom Diffely avec DA Davidson.

Tom DiffelyDA Davidson – Analyste

Oui, bonjour. Tout d'abord, Paul, une question sur l'arriéré. Il semblait qu'il était en baisse d'environ 11% séquentiellement. J'aurais pensé que c'est la période de l'année où vous monterez en avant d'une belle semi-rampe ici.

Paul OldhamDirecteur financier et vice-président exécutif

Oui, Tom, une chose que vous devez vous rappeler est que notre carnet de commandes n'est qu'un reflet partiel de nos commandes car la grande majorité de nos semi-produits est tirée sur une base de temps ajusté. Et donc, cette activité ne se reflète pas dans l'arriéré.

Tom DiffelyDA Davidson – Analyste

D'accord. Logique. Et puis, je suppose que vous parlez de la semi-demande que vous voyez en ce moment. Voyez-vous – votre demande est-elle proche de ce que vous pensez être la demande du marché final ou voyez-vous réellement vos clients commencer à constituer un inventaire avant leurs rampes?

Paul OldhamDirecteur financier et vice-président exécutif

Eh bien, je ne dirais pas que nous voyons nos clients créer des stocks. Bien que les taux d'attraction en décembre, je pense, aient été forts comme vous l'avez vu dans nos revenus, mais je pense que dans l'ensemble, le marché est en hausse et nous progressons plus rapidement que le marché pour un certain nombre de raisons. Premièrement, je pense que nous avons une bonne exposition à la fonderie / à la logique, ce qui est à l'origine d'une grande partie de la demande en ce moment. Deuxièmement, nous avons constaté des avantages supplémentaires de certaines de nos victoires en matière de conception dont nous avons parlé au cours des derniers trimestres. Et troisièmement, nous avons eu un vent de face l'année dernière par rapport aux stocks de nos clients qui se sont essentiellement tous vendus au troisième trimestre. Donc, nous ne voyons plus ce vent contraire, ce qui nous donne effectivement l'avantage d'une croissance plus rapide sur le marché où l'année dernière nous avons vu l'autre côté de cela.

Tom DiffelyDA Davidson – Analyste

D'accord. Et puis, vous avez également parlé de la contribution de 20% d'Artesyn, c'est un peu plus que ce à quoi nous nous attendions. Y avait-il plus que juste la belle rampe côté centre de données ou la réduction des coûts? Qu'est-ce qui a poussé la hausse là-bas?

Paul OldhamDirecteur financier et vice-président exécutif

Eh bien, c'est une combinaison de choses et c'est 0,20 $, c'est ce que nous avons dit.

Yuval WassermanPrésident-directeur général et président

C'est 0,20 $, c'est vrai.

Paul OldhamDirecteur financier et vice-président exécutif

0,20 $ d'EPS incrémentiel ou d'accroissement après les frais financiers, mais oui, c'est le cas – nous avons constaté une bonne reprise des revenus. Nous avons également pu constater l'avantage initial de certaines des synergies que nous avons mises en place. Nous réalisons un taux annuel d'économies d'un quatrième trimestre d'un peu plus de 10 millions de dollars, ce qui, selon nous, est en bonne voie pour atteindre nos objectifs à plus long terme. Celles-ci proviennent d'un certain nombre de mesures que nous avons pu prendre dès le départ concernant les coûts d'entreprise, une certaine structuration initiale – une restructuration que nous avons effectuée, certaines des mesures que nous avons prises dans le canal de vente pour gagner en efficacité. Donc, nous voyons le point culminant de ces choses menant aux avantages que vous voyez là-bas et à l'accrétion. Étaient excités. Je pense que nous avons pris un bon départ et nous sommes particulièrement ravis de la façon dont les organisations se réunissent et travaillent ensemble dès le départ.

Yuval WassermanChief Executive Officer and President

Tom, the other great news about the Artesyn acquisition, we already started generating bookings from the semi-wafer fab equipment industry for the Artesyn products and this cross-selling opportunity that we talked about as a potential revenue synergy is coming faster than and earlier than we thought. So, this is really exciting.

Tom DiffelyDA Davidson — Analyst

D'accord! Super. And then finally, when you look — I guess you talked a lot about how the supply chain was impacted by the coronavirus. What about — or what are you seeing on the demand side, any disruptions there?

Yuval WassermanChief Executive Officer and President

We — go ahead.

Paul OldhamChief Financial Officer and Executive Vice President

Ouais. I think it may be too early to see that impact, but we certainly have seen no change in sort of the demand pattern that we saw coming out of Q4 and into Q1 as Yuval mentioned. We've seen a strong start to the quarter and I think the demand picture continues to be robust.

Yuval WassermanChief Executive Officer and President

The demand continues to be strong and robust. We do not see any additional demand driven by concern about allocations or shortage. We just see healthy demand driven by market needs. In semi, for example, one area, data center computing another area.

Tom DiffelyDA Davidson — Analyst

Okay, thank you for your time.

Yuval WassermanChief Executive Officer and President

Sûr.

Paul OldhamChief Financial Officer and Executive Vice President

Thanks, Tom.

Opérateur

Our next question comes from Krish Sankar with Cowen and Company.

Krish SankarCowen and Company — Analyst

Yeah, hi. Thanks for taking my question. Yuval, I just wanted to go back to another earlier questions on the Wall Street Journal article speculation. You said that you see minimal impact. I'm kind of curious, is that answer more based on you talking to your customers? I'm just kind of curious like why you think there's, I mean, minimal impact for the sector if that article is true?

Paul OldhamChief Financial Officer and Executive Vice President

This is based on our assessment and knowledge of our customer base and where we sell. Obviously, we did not talk to our customers since the Wall Street Journal article was published. As you know, we sell worldwide. We are manufacturing worldwide. We have customers around the globe and right now, when it comes to the near term, we don't see any significant impact on our business. Long term, we don't know.

Krish SankarCowen and Company — Analyst

Got it, got it. That's very helpful, Yuval. And then — and just a question on your facilities in China. You said that it is open, but the production output is affected. I'm kind of curious what is the bottleneck? Is it really labor — getting all the people on board and like trying to ramp up the factory or what is the bottleneck in that supply chain ramp up? And typically, how long will it take to ramp it up to 100% utilization?

Yuval WassermanChief Executive Officer and President

So, it's a combination of practically three drivers. The first driver was basically immediately after the Chinese New Year and the extended length of the holiday by the government is the rate of return of employees back to the companies and back to the factories. And it was driven by limitations of transportation vehicles and means of transportation areas in China that were under quarantine by the government and the rate of return was also controlled by the government locally that wanted to ensure that factories are safe for the employees — and the safe, the health, and the well-being of our employees is the Number 1 priority and we put together significant measures and means to ensure that this health of our employees is protected.

So the rate of return — and it's ramping. We see growth in the number of people that are going back to work across our factories. The other area is supply chain. As I said earlier, some of our suppliers are back to work, full — not full capacity. Some of them are ramping and there are small suppliers, especially closer to areas that are in the epicenter, that haven't started yet. We are working closely with our suppliers. We are also working with hubs and inventory that is in the pipeline in the channel to ensure that we can get that inventory into our factories.

And lastly, the third aspect is the ability to move material around in various transportation means and when we talk about expediting fees and investment in other ways and means to get material, it's exactly that. How do we reroute material in channels and transportation means that will ensure that we get the material to the factories. So, it's multifaceted.

Krish SankarCowen and Company — Analyst

Je l'ai. Thanks a lot for the color, Yuval. Just one final question. It's very nice to see the Malaysia facility ramp up, but with the virus, does this delay your China facility consolidation or do you think that's still per timelines.

Yuval WassermanChief Executive Officer and President

No, it's totally independent. In fact, we were in the process of ramping our Malaysia factory and because of this coronavirus situation, we are accelerating the ramp of the Malaysia factory. Obviously, we also need to remember that some of the supplies that go into the Malaysia factory come from China. So it's a — basically a very carefully planned and executed strategy around how to get material, how to get labor, and how to ramp. We are shipping products from the Malaysia factory to our global customers.

Krish SankarCowen and Company — Analyst

Thanks you, Yuval. Je vous remercie.

Opérateur

Our next question comes from Amanda Scarnati with Citi.

Amanda ScarnatiCiti — Analyst

Hi, good morning. Thanks for taking the question.

Paul OldhamChief Financial Officer and Executive Vice President

Hey, Amanda.

Amanda ScarnatiCiti — Analyst

Just to kind of continue on to the coronavirus. I hope this is the last question on it. Could that undershipment of demand be met in the June quarter or is this sort of a longer-term trajectory of retail going up in demand, i.e. do you have the capacity in your fabs to ramp at significantly higher rate in the June quarter?

Paul OldhamChief Financial Officer and Executive Vice President

Yeah, I think at this point, Amanda, the environment continues to evolve. It's fairly uncertain how fast things can ramp back up, but we think it would probably realistically take a couple of quarters before we would see a full recovery. That could be a little longer, a little shorter depending on how fast things come back, but there is a lot of variables we don't know at this point.

Amanda ScarnatiCiti — Analyst

D'accord. And then, you mentioned in the telecom and networking that the demand is down in the March quarter. Do you expect another one quarter to two quarters of continued pressure before that business bottoms. Can you talk about what you're seeing there and sort of what gives you the confidence in potentially the back half of the year that you can start to see some revenue recovery?

Yuval WassermanChief Executive Officer and President

Well, I think we're entering potentially to the bottom of the market within a quarter or two and this is mainly driven by multiple factors. First of all, as you know that the consensus out there is that the market will recover later this year and we tend to agree with that. We saw a delay of investment in infrastructure around 5G. There's a lot of combination of government and industry forces acting upon the the infrastructure investment in 5G. The use of LTE Advanced for 5G applications push the investment further out. There's some government involvement around 5G investment as you heard from the UK and other areas. And also, the impact of the Huawei situation may also impact the global market. We are well positioned to serve this 5G and telecom market when the market recovers because of our strategic relationships, very close relationship with some of the leading companies that make those radio towers and the infrastructure. So, there is no doubt in our mind that we will see that recovery, and when the market recover, we expect to benefit from that.

Amanda ScarnatiCiti — Analyst

And then just following up on that, can you comment on what your exposure to Huawei is and if there would be an impact of that de minimis rule that's reduced to 10% versus 25%?

Yuval WassermanChief Executive Officer and President

Huawei is a small customer of ours, very small volume and we serve this customer through our engineering teams and manufacturing in Asia.

Amanda ScarnatiCiti — Analyst

Great, thank you.

Opérateur

Our next question comes from Pavel Molchanov with Raymond James.

Pavel MolchanovRaymond James — Analyst

Thanks for taking the question. You mentioned that the legacy Artesyn business is more exposed to the coronavirus uncertainty than the legacy AE business. Why exactly is that?

Paul OldhamChief Financial Officer and Executive Vice President

Well, we've mentioned already that one of the large factories for Artesyn is in China. And so there's exposure there, but I would say, on balance, the supply chain in Artesyn because of the nature of the products is more China-based as well. So, it's the combination of those two things.

Pavel MolchanovRaymond James — Analyst

Okay and balance sheet question, your net leverage very quickly turned negative, as it has been obviously for many, many years. Is debt reduction still priority for you to bring down that $339 million of debt?

Paul OldhamChief Financial Officer and Executive Vice President

It is, Pavel. Obviously, we've been making amortization payments, so it's — the debt's already down $11 million from five months ago or four months ago, when we put the debt out. But as we continue to see sort of healthy cash generation, that's our number 1 priority, is debt reduction. And, this quarter, our operating cash flow was about $19 million, total cash increased about $9 million. But underneath that, we had a lot of deal-related cash costs. We had some — we paid a lot of the acquisition-related fees and as part of the transaction, we assumed a number of payables from the legacy company of Artesyn and those were all paid down. So if you exclude those items, our underlying cash flow was over $45 million and we think that's very encouraging and should give us a lot of leverage going forward. By the way, I just want to note that our net cash was actually positive in Q4. It was negative in Q3, but in Q4, the combination of the higher cash balance and the payment on the debt did move it to positive this quarter.

Pavel MolchanovRaymond James — Analyst

D'accord. I appreciate it.

Paul OldhamChief Financial Officer and Executive Vice President

Ouais.

Opérateur

Our next question comes from Patrick Ho with Stifel.

Brian ChinStifel — Analyst

Hi, good morning. It's Brian actually calling in for Patrick. Thanks for letting us. A couple of questions. Maybe first on the semi-cap business, just as I go back to a line of questioning and just to clarify, it sounds like you're semi-cap shipments in Q1 — you're saying they should be sequentially maybe flat to down 10% versus what you think the organic demand is? I just want to clarify that sort of ballpark. And then, also in light of what's transpiring, I'm wondering if you think your customers are going to naturally request to add a maybe a buffer stock layer here, given sort of just from a supply chain sort of safety of supply standpoint.

Paul OldhamChief Financial Officer and Executive Vice President

Yeah, yeah. Thanks, Brian. First thing, thanks for asking the clarifying question. We didn't actually say by market how the demand would be impacted. Other than that, Artesyn would be impacted or the Embedded Power products would be impacted, we think, slightly more. Broadly speaking, I think our — the demand pattern will somewhat drive the underlying revenue. So I think those proportions probably hold and we expect semi to be up, which means, relatively less impacted if you look sequentially. The second…

Yuval WassermanChief Executive Officer and President

Well, our customers in semi, as you know, they pool material when they need it from our just-in-time inventories. And our just-in-time inventories have bins with inventory in them, and this inventory acts like a buffer.

Brian ChinStifel — Analyst

D'accord. And just the — I had a question on data center. It sounds like in the semi-cap business, between foundry, logic and memory, do you think there is any more impact near term, if it takes maybe a quarter or a couple of quarters to sort of catch-up there? Any one particular area that might be more impacted?

Yuval WassermanChief Executive Officer and President

I don't think we can answer the question.

Brian ChinStifel — Analyst

Okay, fair enough. And data center, is there a way of — obviously, even on pro forma basis, nice sequential jump there in Q4. Is there a way of characterizing what your revenue and your growth in Q4 might have been for data center excluding the share gain? Just kind of trying to understand what the natural market growth rate might have been.

Yuval WassermanChief Executive Officer and President

Hold on a second.

Brian ChinStifel — Analyst

Je vous remercie.

Edwin MokVice President of Strategic Marketing and Investor Relations

Hey, Brian, this is Edwin. Just to kind of give you some color on the data center. We were quantifying the majority of the growth we got, sequentially, the 70% sequential growth that we talk about, vast majority of it is due to share gain.

Brian ChinStifel — Analyst

Vast majority was share gain.

Edwin MokVice President of Strategic Marketing and Investor Relations

Yeah, as we said, we had a tier 1 hyperscale customer that ramped, that is a new customer.

Yuval WassermanChief Executive Officer and President

Sûr. Let me give you a little bit more color. The data center hyperscale, obviously, an important part of the business, over the last 18 months, 24 months, the Company had put significant effort in getting design into the hyperscalers. We view that the hyperscale part of the data center computing is the fastest growing segment. And for that reason, a significant effort was put in gaining share in hyperscale part of the business. So most, if not all of this increase, giant increase, the 70% increase in data center computing business is a result of these recently won design wins that are converted to mass production and high-volume shipments.

Brian ChinStifel — Analyst

D'accord. And, obviously, you expect lot strength in Q1 as well. I know you've referenced that being sort of a lumpy business. Is there a way from a baseline perspective, maybe from a client perspective, what you think the TAM there might grow in calendar '20? Obviously, you guys probably are going to grow well ahead of that. But, and we have kind of a baseline there, and if you want to bifurcate it by sort of hyperscale versus enterprise —

Yuval WassermanChief Executive Officer and President

Yeah, I don't think — I don't have the answer right now for that, Brian. And we can get back to you with that.

Brian ChinStifel — Analyst

D'accord. Aucun problème. Je vous remercie.

Yuval WassermanChief Executive Officer and President

Right now, we believe we grow faster than the market and mainly because of those design wins and share gain that allows us to accelerate, we said the hyperscale will grow at about 15% CAGR, but the TAM will be flattish, right. So we can get back with that later.

Brian ChinStifel — Analyst

Je l'ai. Yeah, and it sounds like based on sort of the way your supply chain is oriented and where the demand is coming from, that doesn't seem like it's necessarily impacted from sort of the China FX.

Yuval WassermanChief Executive Officer and President

I wouldn't say that. I think that China coronavirus effect impact all our products.

Brian ChinStifel — Analyst

D'accord. D'accord.

Paul OldhamChief Financial Officer and Executive Vice President

Ouais. And just…

Brian ChinStifel — Analyst

Je vous remercie.

Paul OldhamChief Financial Officer and Executive Vice President

Yeah, just to be clear, the China coronavirus effect, we think, is a temporary effect. It's affecting our ability to get output out of the factory in the near term. We don't see it having a longer-term effect on any of these markets at this point. And it's just a matter of how quick things come up and we can get things converted and then how quickly we basically fill that gap between essentially backlog or demand and the output we're able to achieve near-term.

Yuval WassermanChief Executive Officer and President

We're very excited. We're very excited with the continuous growth in demand for our products across the markets we serve. We need to go through this short-term situation in China before we recover.

Brian ChinStifel — Analyst

Okay, thank you.

Yuval WassermanChief Executive Officer and President

D'accord.

Opérateur

Our next question comes from Mehdi Hosseini with SIG.

Mehdi HosseiniSIG — Analyst

Oui monsieur. Thanks for taking my question. A couple of follow-ups. You — its been almost two months since you Analyst Day, and I'm just wondering if you have any additional thoughts on the core semi-cap, how do you see the market evolving throughout the year excluding the coronavirus and how is that different than your thoughts back in mid-December when you had your Analyst Day? And I have a couple of follow-ups.

Yuval WassermanChief Executive Officer and President

Mehdi, I think that general consensus has become more constructive since our Analyst Day. We saw the market becoming more bullish around added capacity, not only in foundry and logic, but also in memory. And for us, obviously, good news, because we are quite balanced in the way we serve the market, both in foundry, logic and memories. Without the impact of the coronavirus, which we believe is a temporary bump in the road, we would assume that 2020 will be slightly better than we thought originally.

Mehdi HosseiniSIG — Analyst

So, there is more of a increased diversification in end market demand drivers, like this is not just foundries, now as you're beginning to see a pickup in memory. Est-ce exact?

Yuval WassermanChief Executive Officer and President

Correct, correct.

Mehdi HosseiniSIG — Analyst

D'accord. And then, just one follow-up.

Yuval WassermanChief Executive Officer and President

And, by the way, with that Mehdi, we see some additional investment driven by new technology, advanced technology, new materials, new processes.

Mehdi HosseiniSIG — Analyst

Sûr. Did you say that — in your prepared remark, did you say that the semi-cap revenue will be up mid-teen in March versus December?

Paul OldhamChief Financial Officer and Executive Vice President

We said that demand…

Yuval WassermanChief Executive Officer and President

Demand.

Paul OldhamChief Financial Officer and Executive Vice President

Will be up mid-teens sequentially in the current quarter versus Q4.

Mehdi HosseiniSIG — Analyst

But you're not…

Yuval WassermanChief Executive Officer and President

That's the rate of demand. Yeah, good catch Mehdi. Demand is up mid-teens. Demand.

Mehdi HosseiniSIG — Analyst

Got you.

Yuval WassermanChief Executive Officer and President

Obviously, our ability to deliver to this demand is temporarily affected by the coronavirus situation in China. But the demand continues to be strong.

Mehdi HosseiniSIG — Analyst

Sûr. I get it. But my question here is, let's say, $130 million plus-minus as to how I come up with the March quarter revenue attributable to semiconductor equipment. What I want to learn more is how do you see this cycle playing out in the next two years? In the past, in the prior cycle in the 2016 and '17, you benefited from multiplier because of 3D NAND and now as you look forward, the 3D NAND is still there, and you have additional layers for DRAM and you have a foundry. Are we still going to be looking at the past and thinking about the 2 time to 3 time multiplier factor? And that's how we should model this for the next two years or do you have any other thoughts that you can add to it?

Yuval WassermanChief Executive Officer and President

So let me give you a high-level kind of a quoting consensus — opinions and then maybe talking about what we saw up two to three years ago when industry converted to 3D NAND. So, right now, I think the consensus is that 2020 will be a growth year and 2021 will be a very strong growth year. So that's the general consensus, right. And we were not market forecasters, so we basically look at what we hear and register that general information. Now, in the year '16, '17, '18 first half, what we saw was a conversion of an industry from planar to 3D memories, especially NAND. That level of multiplication was driven by additional capacity greenfield fabs and also the fact that yields were relatively low. We believe that the industry became more efficient, yields are higher and the additional capacity, especially greenfield, will not be at the level we saw at '16, '17 and first half of '18. That's the only commentary I can give you. Again, we're not market forecasters. However, as we have demonstrated, we will still grow faster than the market we serve, as we have done in the past.

Mehdi HosseiniSIG — Analyst

Sûr. Thanks for all the detail. Just quickly switching to Paul. If your initial assessment were to play out and you see that second half uplift, especially as some of the revenue from the first half pushed out to the second half, should we expect the absorption and gross margin recovery would get you into the '40s?

Paul OldhamChief Financial Officer and Executive Vice President

No, I think that would be too aggressive. Certainly, our long-term goal is to get margins up to the 40%, but that's on a fully synergized basis and with revenue levels that start to approach the $1.4 billion, $1.5 billion range, Mehdi. But, certainly, as volume picks up, we get efficiency improvements and we are actively working on implementing the synergies over time. So certainly our goal would be to continue to bring that margin up, but that would be too fast to get to that level in the second half. I'd say, maybe broadly speaking, there will be modest improvement in that direction, but certainly not getting to that level.

Mehdi HosseiniSIG — Analyst

D'accord. And, how should I think about opex? Where would it go from $75 million in the midpoint?

Paul OldhamChief Financial Officer and Executive Vice President

Ouais. Broadly speaking, as revenues pick up, we'll see some modest increase in variable cost, but we don't — we didn't make a lot of structural reductions during the downturn. We don't have to make a lot of structural adds going forward. So I think broadly around this level with some modest variable cost pickup, it's probably the right way to think about it.

Mehdi HosseiniSIG — Analyst

Great, thank you guys.

Opérateur

I'm not showing any further questions at this time. I'd like to turn the call back to Yuval for closing remarks.

Yuval WassermanChief Executive Officer and President

Thanks everybody for joining us today. We are extremely excited about the integration of Artesyn, and the future of the Company. We view the coronavirus situation as a temporary bump in the road. We are seeing increased demand for our products from various end market verticals and we're ready to serve those markets as soon as we can in terms of our operation in China. I'm looking forward to seeing many of you during the quarter. Merci.

Opérateur

[Operator Closing Remarks]

Duration: 61 minutes

Appeler les participants:

Edwin MokVice President of Strategic Marketing and Investor Relations

Yuval WassermanChief Executive Officer and President

Paul OldhamChief Financial Officer and Executive Vice President

Quinn BoltonNeedham & Company — Analyst

Tom DiffelyDA Davidson — Analyst

Krish SankarCowen and Company — Analyst

Amanda ScarnatiCiti — Analyst

Pavel MolchanovRaymond James — Analyst

Brian ChinStifel — Analyst

Mehdi HosseiniSIG — Analyst

More AEIS analysis

Tous les relevés d'appel des gains


AlphaStreet Logo

Click to rate this post!
[Total: 0 Average: 0]

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.