Serveur d'impression

Notes de publication de SQL Server 2017 sur Linux – SQL Server – Bien choisir son serveur d impression

Le 5 octobre 2019 - 21 minutes de lecture

<! – ->

S'APPLIQUE À: OuiSQL Server (Linux uniquement) nonBase de données SQL Azure nonAzure SQL Data Warehouse nonEntrepôt de données parallèle

Les notes de publication suivantes s'appliquent à SQL Server 2017 (14.x) exécuté sous Linux. Cet article est divisé en sections pour chaque version. La version GA contient des informations détaillées sur la prise en charge et les problèmes connus. Chaque mise à jour cumulative (CU) ou distribution générale (GDR) comporte un lien vers un article de support décrivant les modifications apportées à la CU, ainsi que des liens vers les téléchargements de packages Linux.

Plateformes supportées

La plupart des outils clients existants qui ciblent SQL Server peuvent cibler de manière transparente SQL Server s'exécutant sous Linux. Certains outils peuvent nécessiter une version spécifique pour fonctionner correctement avec Linux. Pour obtenir une liste complète des outils SQL Server, voir Outils et utilitaires SQL pour SQL Server.

Relâchez l'historique

Le tableau suivant répertorie l'historique des versions de SQL Server 2017 (14.x).

Libération Version Date de sortie
CU16 14.0.3223.3 2019-08-01
CU15 14.0.3162.1 2019-05-23
14 UM 14.0.3076.1 2019-03-25
CU13 14.0.3048.4 2018-12-18
CU12 14.0.3045.24 2018-10-24
CU11 14.0.3038.14 2018-09-20
CU10 14.0.3037.1 2018-08-27
CU9-GDR2 14.0.3035.2 2018-08-18
GDR2 14.0.2002.14 2018-08-18
CU9 14.0.3030.27 2018-07-18
CU8 14.0.3029.16 2018-06-21
CU7 14.0.3026.27 2018-05-24
CU6 14.0.3025.34 2018-04-19
CU5 14.0.3023.8 2018-03-20
CU4 14.0.3022.28 2018-02-20
CU3 14.0.3015.40 2018-01-03
GDR1 14.0.2000.63 2018-01-03
CU2 14.0.3008.27 2017-11-28
CU1 14.0.3006.16 2017-10-24
Géorgie 14.0.1000.169 2017-10-02

Comment installer les mises à jour

Si vous avez configuré le référentiel CU (serveur mssql-2017), vous obtiendrez la dernière version de la CU des packages SQL Server lorsque vous effectuerez de nouvelles installations. Le référentiel de la CU est la valeur par défaut pour tous les articles sur l'installation de packages pour SQL Server sous Linux. Si vous avez configuré le référentiel GDR (mssql-server-2017-gdr), vous ne recevrez que les mises à jour de sécurité critiques publiées depuis GA. Si vous avez besoin de mises à jour de la CU ou du GDR du conteneur Docker, veuillez consulter les images officielles de Microsoft SQL Server sur Linux pour Docker Engine. Pour plus d'informations sur la configuration du référentiel, voir Configurer des référentiels pour SQL Server sous Linux.

Si vous mettez à jour des packages SQL Server existants, exécutez la commande de mise à jour appropriée pour chaque package afin d'obtenir la dernière CU. Pour obtenir des instructions de mise à jour spécifiques à chaque package, reportez-vous aux guides d’installation suivants:

CU16 (août 2019)

Il s'agit de la version de mise à jour cumulative 16 (CU16) de SQL Server 2017 (14.x). La version du moteur de base de données SQL Server de cette version est 14.0.3223.3. Pour plus d'informations sur les correctifs et les améliorations de cette version, voir https://support.microsoft.com/en-us/help/4498951.

Quoi de neuf

Détails du forfait

Pour l’installation manuelle ou hors ligne de paquets, vous pouvez télécharger les paquets RPM et Debian avec les informations du tableau suivant:

15 UM (mai 2019)

Il s'agit de la version mise à jour cumulative 15 (CU15) de SQL Server 2017 (14.x). La version du moteur de base de données SQL Server de cette version est 14.0.3162.1. Pour plus d'informations sur les correctifs et les améliorations de cette version, voir https://support.microsoft.com/en-us/help/4498951.

Détails du forfait

Pour l’installation manuelle ou hors ligne de paquets, vous pouvez télécharger les paquets RPM et Debian avec les informations du tableau suivant:

CU14 (mars 2019)

Il s'agit de la version mise à jour cumulative 14 (CU14) de SQL Server 2017 (14.x). La version du moteur de base de données SQL Server de cette version est 14.0.3076.1. Pour plus d'informations sur les correctifs et les améliorations de cette version, voir https://support.microsoft.com/help/4484710.

Détails du forfait

Pour l’installation manuelle ou hors ligne de paquets, vous pouvez télécharger les paquets RPM et Debian avec les informations du tableau suivant:

CU13 (déc 2018)

Ceci est la version de mise à jour cumulative 13 (CU13) de SQL Server 2017 (14.x). La version du moteur de base de données SQL Server pour cette version est 14.0.3048.4. Pour plus d'informations sur les correctifs et les améliorations de cette version, voir https://support.microsoft.com/help/4466404.

Détails du forfait

Pour l’installation manuelle ou hors ligne de paquets, vous pouvez télécharger les paquets RPM et Debian avec les informations du tableau suivant:

CU12 (octobre 2018)

Il s'agit de la version de mise à jour cumulative 12 (CU12) de SQL Server 2017 (14.x). La version du moteur de base de données SQL Server de cette version est 14.0.3045.24. Pour plus d'informations sur les correctifs et les améliorations de cette version, voir https://support.microsoft.com/help/4464082.

Détails du forfait

Pour l’installation manuelle ou hors ligne de paquets, vous pouvez télécharger les paquets RPM et Debian avec les informations du tableau suivant:

CU11 (septembre 2018)

Il s'agit de la version Cumulative Update 11 (CU11) de SQL Server 2017 (14.x). La version du moteur de base de données SQL Server de cette version est 14.0.3038.14. Pour plus d'informations sur les correctifs et les améliorations de cette version, voir https://support.microsoft.com/help/4462262.

Détails du forfait

Pour l’installation manuelle ou hors ligne de paquets, vous pouvez télécharger les paquets RPM et Debian avec les informations du tableau suivant:

CU10 (août 2018)

Il s'agit de la version de mise à jour cumulative 10 (CU10) de SQL Server 2017 (14.x). La version du moteur de base de données SQL Server de cette version est 14.0.3037.1. Pour plus d'informations sur les correctifs et les améliorations de cette version, voir https://support.microsoft.com/help/4342123.

Détails du forfait

Pour l’installation manuelle ou hors ligne de paquets, vous pouvez télécharger les paquets RPM et Debian avec les informations du tableau suivant:

CU9-GDR2 (août 2018)

Cette mise à jour de sécurité inclut également la CU (CU9) précédemment publiée pour SQL Server 2017 (14.x). La version du moteur de base de données SQL Server de cette version est 14.0.3035.2. Pour plus d'informations sur les correctifs et les améliorations de cette version, voir https://support.microsoft.com/help/4293805.

Détails du forfait

Pour l’installation manuelle ou hors ligne de paquets, vous pouvez télécharger les paquets RPM et Debian avec les informations du tableau suivant:

GDR2 (août 2018)

Il s'agit d'une mise à jour de sécurité qui inclut uniquement les correctifs de sécurité GDR2 (et GDR1) pour SQL Server 2017 (14.x). La version du moteur de base de données SQL Server de cette version est 14.0.2002.14. Pour plus d'informations sur les correctifs et les améliorations de cette version, voir https://support.microsoft.com/help/4293803.

Détails du forfait

Pour l’installation manuelle ou hors ligne de paquets, vous pouvez télécharger les paquets RPM et Debian avec les informations du tableau suivant:

CU9 (juil 2018)

Ceci est la version de mise à jour cumulative 9 (CU9) de SQL Server 2017 (14.x). La version du moteur de base de données SQL Server de cette version est 14.0.3030.27. Pour plus d'informations sur les correctifs et les améliorations de cette version, voir https://support.microsoft.com/help/4341265.

Détails du forfait

Pour l’installation manuelle ou hors ligne de paquets, vous pouvez télécharger les paquets RPM et Debian avec les informations du tableau suivant:

CU8 (juin 2018)

Il s'agit de la version mise à jour cumulative 8 (CU8) de SQL Server 2017 (14.x). La version du moteur de base de données SQL Server de cette version est 14.0.3029.16. Pour plus d'informations sur les correctifs et les améliorations de cette version, voir https://support.microsoft.com/help/4338363.

Détails du forfait

Pour l’installation manuelle ou hors ligne de paquets, vous pouvez télécharger les paquets RPM et Debian avec les informations du tableau suivant:

CU7 (mai 2018)

Il s'agit de la version Cumulative Update 7 (CU7) de SQL Server 2017 (14.x). La version du moteur de base de données SQL Server de cette version est 14.0.3026.27. Pour plus d'informations sur les correctifs et les améliorations de cette version, voir https://support.microsoft.com/help/4229789.

Détails du forfait

Pour l’installation manuelle ou hors ligne de paquets, vous pouvez télécharger les paquets RPM et Debian avec les informations du tableau suivant:

CU6 (avril 2018)

Il s'agit de la version mise à jour cumulative 6 (CU6) de SQL Server 2017 (14.x). La version du moteur de base de données SQL Server de cette version est 14.0.3025.34. Pour plus d'informations sur les correctifs et les améliorations de cette version, voir https://support.microsoft.com/help/4101464.

Détails du forfait

Pour l’installation manuelle ou hors ligne de paquets, vous pouvez télécharger les paquets RPM et Debian avec les informations du tableau suivant:

CU5 (mars 2018)

Ceci est la version Cumulative Update 5 (CU5) de SQL Server 2017 (14.x). La version du moteur de base de données SQL Server de cette version est 14.0.3023.8. Pour plus d'informations sur les correctifs et les améliorations de cette version, voir https://support.microsoft.com/help/4092643.

Problème de mise à niveau connu

Lorsque vous effectuez une mise à niveau d'une version précédente vers CU5, SQL Server peut ne pas démarrer avec le message d'erreur suivant:

Erreur: 4860, gravité: 16, état: 1.
Impossible de charger en masse. Le fichier "C:  Install  SqlTraceCollect.dtsx" n'existe pas ou vous ne disposez pas des droits d'accès au fichier.
Erreur: 912, gravité: 21, état: 2.
La mise à niveau du script pour la base de données 'maître' a échoué car l'étape de mise à niveau 'msdb110_upgrade.sql' a rencontré l'erreur 200, état

Pour résoudre cette erreur, activez SQL Server Agent et redémarrez SQL Server avec les commandes suivantes:

sudo / opt / mssql / bin / mssql-conf définit sqlagent.enabled true
sudo systemctl start mssql-server

Détails du forfait

Pour l’installation manuelle ou hors ligne de paquets, vous pouvez télécharger les paquets RPM et Debian avec les informations du tableau suivant:

CU4 (février 2018)

Ceci est la version Cumulative Update 4 (CU4) de SQL Server 2017 (14.x). La version du moteur de base de données SQL Server de cette version est 14.0.3022.28. Pour plus d'informations sur les correctifs et les améliorations de cette version, voir https://support.microsoft.com/help/4056498.

Détails du forfait

Pour l’installation manuelle ou hors ligne de paquets, vous pouvez télécharger les paquets RPM et Debian avec les informations du tableau suivant:

Remarque

À partir de CU4, SQL Server Agent n'est plus installé en tant que package séparé. Il est installé avec le package du moteur et doit être activé pour pouvoir être utilisé.

GDR1 (janvier 2018)

Cette mise à jour de sécurité inclut uniquement les correctifs de sécurité GDR1 pour SQL Server 2017 (14.x). La version du moteur de base de données SQL Server de cette version est 14.0.2000.63. Pour plus d'informations sur les correctifs et les améliorations de cette version, voir https://support.microsoft.com/help/4057122.

Détails du forfait

Pour l’installation manuelle ou hors ligne de paquets, vous pouvez télécharger les paquets RPM et Debian avec les informations du tableau suivant:

CU3 (janvier 2018)

Il s'agit de la version de mise à jour cumulative 3 (CU3) de SQL Server 2017 (14.x). La version du moteur de base de données SQL Server de cette version est 14.0.3015.40. Pour plus d'informations sur les correctifs et les améliorations de cette version, voir https://support.microsoft.com/help/4052987.

Détails du forfait

Pour l’installation manuelle ou hors ligne de paquets, vous pouvez télécharger les paquets RPM et Debian avec les informations du tableau suivant:

CU2 (nov. 2017)

Il s'agit de la version mise à jour cumulative 2 (CU2) de SQL Server 2017 (14.x). La version du moteur de base de données SQL Server de cette version est 14.0.3008.27. Pour plus d'informations sur les correctifs et les améliorations de cette version, voir https://support.microsoft.com/help/4052574.

Détails du forfait

Pour l’installation manuelle ou hors ligne de paquets, vous pouvez télécharger les paquets RPM et Debian avec les informations du tableau suivant:

CU1 (octobre 2017)

Il s'agit de la version Cumulative Update 1 (CU1) de SQL Server 2017 (14.x). La version du moteur de base de données SQL Server de cette version est 14.0.3006.16. Pour plus d'informations sur les correctifs et les améliorations de cette version, voir https://support.microsoft.com/help/KB4053439.

Détails du forfait

Pour l’installation manuelle ou hors ligne de paquets, vous pouvez télécharger les paquets RPM et Debian avec les informations du tableau suivant:

GA (octobre 2017)

Ceci est la version de disponibilité générale (GA) de SQL Server 2017 (14.x). La version du moteur de base de données SQL Server de cette version est 14.0.1000.169.

Détails du forfait

Les détails des packages et les emplacements de téléchargement des packages RPM et Debian sont répertoriés dans le tableau suivant. Notez qu'il n'est pas nécessaire de télécharger ces packages directement si vous suivez les étapes des guides d'installation suivants:

Fonctions et services non pris en charge

Les fonctionnalités et services suivants ne sont pas disponibles sous Linux au moment de la publication de GA. La prise en charge de ces fonctionnalités sera de plus en plus activée au fil du temps.

Zone Fonction ou service non pris en charge
Moteur de base de données Réplication transactionnelle
Fusionner la réplication
Modifier la capture de données (voir Agent SQL Server)
Stretch DB
PolyBase
Requête distribuée avec des connexions tierces
Serveurs liés à des sources de données autres que SQL Server
Procédures stockées étendues du système (XP_CMDSHELL, etc.)
Filetable, FILESTREAM
Assemblys CLR avec le jeu d'autorisations EXTERNAL_ACCESS ou UNSAFE
Extension du pool de mémoire tampon
Agent SQL Server Sous-systèmes: CmdExec, PowerShell, lecteur de file d'attente, SSIS, SSAS, SSRS
Les alertes
Agent de lecture de journal
Change Data Capture (CDC)
Sauvegarde gérée
La haute disponibilité Mise en miroir de bases de données
Sécurité Gestion de clé extensible
Authentification AD pour les serveurs liés
Authentification AD pour les groupes de disponibilité (AG)
Outils AD tiers (Centrify, Vintela, Powerbroker)
Prestations de service Navigateur SQL Server
Services SQL Server R
StreamInsight
Services d'analyse
Services de rapport
Services de qualité des données
Master Data Services
Coordinateur de transaction distribuée (DTC)

Problèmes connus

Les sections suivantes décrivent les problèmes connus liés à la version de disponibilité générale (GA) de SQL Server 2017 (14.x) sous Linux.

Général

  • La longueur du nom d'hôte sur lequel SQL Server est installé doit comporter 15 caractères au maximum.

    • Résolution: Changez le nom dans / etc / hostname en quelque chose comme 15 caractères ou moins.
  • Si vous définissez manuellement l'heure système en arrière dans le temps, SQL Server cessera de mettre à jour l'heure système interne dans SQL Server.

    • Résolution: Redémarrez SQL Server.
  • Seules les installations à instance unique sont prises en charge.

    • RésolutionRemarque: Si vous souhaitez avoir plusieurs instances sur un hôte donné, envisagez d’utiliser des ordinateurs virtuels ou des conteneurs Docker.
  • Le gestionnaire de configuration SQL Server ne peut pas se connecter à SQL Server sous Linux.

  • La langue par défaut du sa login est en anglais.

    • Résolution: Changer la langue du sa se connecter avec le ALTER LOGIN déclaration.

Bases de données

  • La base de données master ne peut pas être déplacée avec l'utilitaire mssql-conf. D'autres bases de données système peuvent être déplacées avec mssql-conf.

  • Lors de la restauration d’une base de données sauvegardée sur SQL Server sous Windows, vous devez utiliser le AVEC DÉMÉNAGEMENT clause dans l'instruction Transact-SQL.

  • Les transactions distribuées nécessitant le service Microsoft Distributed Transaction Coordinator ne sont pas prises en charge sur SQL Server sous Linux. Les serveurs liés SQL Server à SQL Server sont pris en charge sauf s'ils impliquent le DTC. Pour plus d'informations, voir Les transactions distribuées nécessitant le service Microsoft Distributed Transaction Coordinator ne sont pas prises en charge sur SQL Server exécuté sous Linux.

  • Certains algorithmes (suites de chiffrement) pour TLS (Transport Layer Security) ne fonctionnent pas correctement avec SQL Server sous Linux. Cela entraîne des échecs de connexion lors de la tentative de connexion à SQL Server, ainsi que des problèmes d'établissement de connexions entre les réplicas dans les groupes à haute disponibilité.

    • Résolution: Modifier le mssql.conf script de configuration pour SQL Server sous Linux afin de désactiver les suites de chiffrement problématiques, en procédant comme suit:

      1. Ajoutez ce qui suit dans /var/opt/mssql/mssql.conf.
      [network]
      
      tlsciphers = AES256-GCM-SHA384: AES128-GCM-SHA256: AES256-SHA256: AES128-SHA256: AES256-SHA25 SHA384:! ECDHE-ECDSA-AES256-GCM-SHA384:! ECDHE-ECDSA-AES128-GCM-SHA256:! ECDHE-ECDSA-AES256-SHA384:! ECDHE-ECDSA-AES128-SHA256 :! ECDHE-ECDSA-AES128-SHA:! ECDHE-RSA-AES256-SHA384:! ECDHE-RSA-AES128-SHA256:! ECDHE-RSA-AES256-SHA:! ECDHE-RSA-AES128-SHA256:! ECDHE-RSA-AES256-SHA384:! ECDHE-RSA-AES126-SHA384: -AES256-GCM-SHA384:! DHE-RSA-AES128-GCM-SHA256:! DHE-RSA-AES256-SHA:! DHE-RSA-AES128-SHA:! DHE-DSS-AES256-SHA256:! DHE-DSS-AES256 -! AES128-SHA256:! DHE-DSS-AES256-SHA:! DHE-DSS-AES128-SHA:! DHE-DSS-DES-CBC3-SHA:! NULL-SHA256:! NULL-SHA
      
        >[!NOTE]
       > Dans le code précédent, `!` Annule l'expression. Cela indique à OpenSSL de ne pas utiliser la suite de chiffrement suivante.  
      
      1. Redémarrez SQL Server avec la commande suivante.
      sudo systemctl redémarrer serveur mssql
      
  • Les bases de données SQL Server 2014 (12.x) sous Windows qui utilisent OLTP en mémoire ne peuvent pas être restaurées sous SQL Server 2017 (14.x) sous Linux. Pour restaurer une base de données SQL Server 2014 (12.x) qui utilise OLTP en mémoire, commencez par mettre à niveau les bases de données vers SQL Server 2016 (13.x) ou SQL Server 2017 (14.x) sous Windows avant de les déplacer vers SQL Server on. Linux via sauvegarde / restauration ou détachement / attachement.

  • Permission de l'utilisateur ADMINISTRER LES OPERATIONS EN VRAC n'est pas supporté sous Linux pour le moment.

La mise en réseau

Les fonctionnalités impliquant des connexions TCP sortantes issues du processus sqlservr, telles que des serveurs liés ou des groupes de disponibilité, risquent de ne pas fonctionner si les deux conditions suivantes sont remplies:

  1. Le serveur cible est spécifié en tant que nom d'hôte et non en tant qu'adresse IP.

  2. IPv6 est désactivé dans le noyau de l'instance source. Pour vérifier si IPv6 est activé sur votre système dans le noyau, tous les tests suivants doivent réussir:

    • cat / proc / cmdline affichera la ligne de commande de démarrage du noyau actuel. La sortie ne doit pas contenir ipv6.disable = 1.
    • Le répertoire / proc / sys / net / ipv6 / doit exister.
    • Un programme C qui appelle socket (AF_INET6, SOCK_STREAM, IPPROTO_IP) devrait réussir – l'appel système doit renvoyer un fd! = -1 et ne pas échouer avec EAFNOSUPPORT.

L'erreur exacte dépend de la fonctionnalité. Pour les serveurs liés, cela se traduit par une erreur de délai de connexion. Pour les groupes de disponibilité, le ALTER DISPONIBILITÉ GROUPE JOIN DDL sur le serveur secondaire échouera au bout de 5 minutes avec une erreur de délai de configuration de téléchargement.

Pour contourner ce problème, effectuez l'une des opérations suivantes:

  1. Utilisez des adresses IP au lieu de noms d'hôte pour spécifier la cible de la connexion TCP.

  2. Activer IPv6 dans le noyau en supprimant ipv6.disable = 1 de la cmdline de démarrage. La manière de procéder dépend de la distribution Linux et du chargeur de démarrage, tel que grub. Si vous souhaitez désactiver IPv6, vous pouvez toujours le désactiver en définissant net.ipv6.conf.all.disable_ipv6 = 1 dans le sysctl configuration (par exemple /etc/sysctl.conf). Cela empêchera toujours la carte réseau du système d'obtenir une adresse IPv6, mais permettra aux fonctions sqlservr de fonctionner.

Système de fichiers réseau (NFS)

Si tu utilises Système de fichiers réseau (NFS) Actions distantes en production, notez les exigences de support suivantes:

  • Utiliser la version NFS 4.2 ou supérieur. Les anciennes versions de NFS ne prennent pas en charge les fonctionnalités requises, telles que la création de fallocate et la création de fichiers fragmentés, communes aux systèmes de fichiers modernes.
  • Localisez seulement le / var / opt / mssql répertoires sur le montage NFS. Les autres fichiers, tels que les fichiers binaires du système SQL Server, ne sont pas pris en charge.
  • Assurez-vous que les clients NFS utilisent l'option 'nolock' lors du montage du partage distant.

Localisation

  • Si vos paramètres régionaux ne sont pas l'anglais (en_us) lors de l'installation, vous devez utiliser le codage UTF-8 dans votre session / terminal bash. Si vous utilisez le codage ASCII, une erreur similaire à celle-ci peut s'afficher:

    UnicodeEncodeError: le codec 'ascii' ne peut pas coder le caractère u ' xf1' en position 8: l'ordinal n'est pas dans la plage (128)
    

    Si vous ne pouvez pas utiliser le codage UTF-8, exécutez le programme d'installation à l'aide de la variable d'environnement MSSQL_LCID pour spécifier votre choix de langue.

    sudo MSSQL_LCID = / opt / mssql / bin / mssql-conf setup
    
  • Lors de l'exécution de l'installation de mssql-conf et de l'installation de SQL Server dans une langue autre que l'anglais, des caractères étendus incorrects sont affichés après le texte localisé, "Configuration de SQL Server …". Ou, pour les installations non latines, la phrase peut être complètement absente. La phrase manquante doit afficher la chaîne localisée suivante: "Le PID de licence a été traité avec succès. La nouvelle édition est[[ édition]". Cette chaîne est générée à des fins d’information uniquement, et la prochaine mise à jour cumulative de SQL Server s’adressera à toutes les langues. Cela n’affectera en aucune façon l’installation de SQL Server.

SQL Server Integration Services (SSIS)

  • le mssql-server-is package n'est pas pris en charge sur SUSE dans cette version. Il est actuellement pris en charge sur Ubuntu et Red Hat Enterprise Linux (RHEL).

  • Avec Integration Services sur Linux CTP 2.1 Refresh et les versions ultérieures, les packages Integration Services peuvent utiliser des connexions ODBC sous Linux. Cette fonctionnalité a été testée avec les pilotes ODBC SQL Server et MySQL, mais devrait également fonctionner avec tout pilote ODBC Unicode respectant la spécification ODBC. Au moment de la conception, vous pouvez fournir un DSN ou une chaîne de connexion pour vous connecter aux données ODBC. vous pouvez également utiliser l'authentification Windows. Pour plus d'informations, consultez l'article de blog annonçant la prise en charge d'ODBC sous Linux.

  • Les fonctionnalités suivantes ne sont pas prises en charge dans cette version lorsque vous exécutez des packages SSIS sous Linux:

    • Base de données du catalogue Integration Services
    • Exécution planifiée du paquet par l'agent SQL
    • Authentification Windows
    • Composants tiers
    • Change Data Capture (CDC)
    • Integration Services Scale Out
    • Azure Feature Pack pour SSIS
    • Prise en charge de Hadoop et HDFS
    • Connecteur Microsoft pour SAP BW

Pour obtenir une liste des composants SSIS intégrés qui ne sont pas actuellement pris en charge, ou qui sont pris en charge avec des limitations, voir Limitations et problèmes connus de SSIS sur Linux.

Pour plus d'informations sur SSIS sur Linux, voir les articles suivants:

SQL Server Management Studio (SSMS)

Les limitations suivantes s'appliquent à SQL Server Management Studio sous Windows connecté à SQL Server sous Linux.

  • Les plans de maintenance ne sont pas pris en charge.

  • MDW (Management Data Warehouse) et le collecteur de données dans SQL Server Management Studio ne sont pas pris en charge.

  • Les composants de l'interface utilisateur de SQL Server Management Studio dotés des options d'authentification Windows ou du journal des événements Windows ne fonctionnent pas avec Linux. Vous pouvez toujours utiliser ces fonctionnalités avec d'autres options, telles que les connexions SQL.

  • Le nombre de fichiers journaux à conserver ne peut pas être modifié.

Prochaines étapes

Pour commencer, voir les quickstarts suivants:

Pour obtenir des réponses aux questions fréquemment posées, consultez la FAQ de SQL Server sur Linux.

<! – ->

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.