Serveur minecraft

Liste complète des commandes Minecraft – Monter un serveur MineCraft

Le 19 juillet 2019 - 15 minutes de lecture

Liste complète des commandes Minecraft

Démarrer avec Minecraft peut être un peu délicat si vous n’avez jamais joué auparavant. Le plus difficile est de vous assurer que vos commandes sont correctes. Garder ces droites n'est pas une mince tâche! C’est pourquoi nous avons créé ce guide pour vous aider à mieux connaître les commandes Minecraft dont vous avez besoin pour une expérience amusante sur la version PC!

Commandes Minecraft Bloc par Bloc

1. /réussite – La commande «réalisation» est utilisée pour marquer les réalisations du joueur ou augmenter les statistiques. La commande ne peut être exécutée que par un op. Une commande complète «réalisation» apparaîtra comme suit:

/réussite <stat_name| *>[[joueur]

2 / ban – La commande “ban” est utilisée pour mettre les joueurs en liste noire par leur nom ou leur adresse IP. Cela les empêchera de pouvoir se connecter au serveur à l'avenir. Une commande “ban” complète apparaîtra comme suit:

/ ban <prénom>[[raison…]

3 / ban-ip – La commande «ban-ip» permet d’ajouter des adresses IP à la liste noire de votre serveur. Cela signifie que les utilisateurs de cette adresse IP ne pourront plus se connecter au serveur. Une commande “ban-ip” complète apparaîtra comme suit:

/ ban-ip <adresse|prénom>[[raison…]

4 / banlist – La commande "banlist" permet d’afficher la liste complète de la liste de vos serveurs. Une commande “banlist” complète peut apparaître de deux manières:

/ banlist

5 / blockdata – La commande “block data” permet de modifier l’étiquette de données d’un bloc. Cette commande peut être exécutée par un op. Une commande complète “blockdata” apparaîtra comme suit:

/ blockdata <X> <y> <z> <datatag>

6 / clear – La commande «effacer» supprime tous les objets de l’inventaire du joueur. Cette commande ne peut être exécutée que par un op. Une commande «claire» complète apparaîtra comme suit:

/clair[[joueur][[article][[Les données][[maxcount][[datatag]

7. / clone – La commande "clone" reproduit des blocs d'un endroit à un autre. Cette commande ne peut être exécutée que par un op. Une commande «clone» complète apparaîtra comme suit:

/ clone <x1> <y1> <z1> <x2> <y2> <z2> <X> <y> <z>[[mode masque][[clonemode][[tilename]

8 / debug – La commande “debug” démarre ou arrête simplement une session de débogage. Cette commande ne peut être exécutée que par un op. Une commande complète de «débogage» apparaîtra comme suit selon que la session est en cours de démarrage ou d’arrêt:

/déboguer

9 / defaultgamemode – La commande «defaultgamemode» définit le mode de jeu par défaut en mode Survie, Création, Aventure ou Spectateur. Cette commande ne peut être exécutée que par un op. Une commande complète “defaultgamemode” apparaîtra comme suit:

/ defaultgamemode <0, 1, 2 ou 3> dans lequel 0 = mode survie | 1 = mode créatif | 2 = mode aventure | 3 = mode spectateur

dix. / deop – La commande “deop” permet de révoquer le statut “opérateur” d’un joueur. Une commande complète “deop” apparaîtra comme suit:

/ deop <joueur>

11 /difficulté – La commande "difficulté" est utilisée pour déterminer la difficulté du gameplay. Ceci ne peut être réglé que par un op. Une commande complète de «difficulté» apparaîtra comme suit:

/ difficulté <0, 1, 2 ou 3> dans lequel 0 = pacifique | 1 = facile | 2 = normal | 3 = dur

12 / effet – La commande «effect» permet d’ajouter ou de supprimer des effets de statut d’entités ou de joueurs. Ceci ne peut être effectué que par un op. Une commande «d'effet» complète apparaîtra comme suit:

/ effect <joueur> <effet>[[secondes][[amplificateur][[masquer les particules]

Vous pouvez aussi utiliser / effect <joueur> effacer supprimer tous les effets.

13 / enchant – La commande "enchant" sert à enchanter un autre joueur. Ceci ne peut être effectué que par un op. Une commande «enchant» complète apparaîtra comme suit:

/ enchant <joueur> <ID d'enchantement>[[niveau]

14 / entitydata – La commande “entitydata” modifie le datatag d’une entité. Cette commande ne peut être exécutée que par un op. Une commande complète “entitydata” apparaîtra comme suit:

/ entitydata <entité>[[datatag]

15 / execute – La commande «execute» permet d’exécuter d’autres commandes concernant des entités particulières. Ceci ne peut être effectué que par un op. Une commande «exécuter» complète apparaîtra comme suit:

/ execute <entité> <X> < y> <z> <commander…>

16 /remplir – La commande «remplir» est utilisée pour remplir une région avec un bloc spécifique. Cette commande ne peut être exécutée que par un op. Une commande complète «de remplissage» apparaîtra comme suit:

/ remplir <x1> <y1> <z1> <x2> <y2> <z2> <tilename>[[Valeur des données][[oldblockhandling][[datatag]

Cette commande peut également être utilisée pour créer une syntaxe de remplacement:
/ remplir <x1> <y1> <z1> <x2> <y2> <z2> <tilename> <Valeur des données> remplacer[[replacetilename][[remplacéatavalue]

17 /mode de jeu – La commande «gamemode» sert à définir le mode de jeu d’un joueur afin de déterminer s’il jouera en mode Survie, Création, Aventure ou Spectateur. Ceci ne peut être effectué que par un op. La commande complète «gamemode» apparaîtra comme suit:

/ gamemode <0, 1, 2 ou 3>[[joueur] dans lequel 0 = mode survie | 1 = mode créatif | 2 = mode aventure | 3 = mode spectateur

18 / gamerule – La commande "gamerule" permet de vérifier ou de définir la valeur d’une règle de jeu. Ceci ne peut être effectué que par un op. La commande complète «gamerule» apparaîtra comme suit:

/ gamerule <nom de la règle>[[valeur]

19 /donner – La commande "donner" est utilisée pour donner des objets à un joueur spécifique. Cette commande ne peut être exécutée que par un op. La commande “donner” complète apparaîtra comme suit:

/ donner <joueur> <article>[[montant][[Les données][[datatag]

20 /Aidez-moi – La commande “help” sert à fournir de l'aide pour les commandes. Cette commande peut être exécutée par n'importe qui sur le serveur et peut apparaître de différentes manières:

/Aidez-moi[[page|nom de la commande] ou /?[[page|nom de la commande]

21 /donner un coup – La commande "kick" est utilisée pour expulser un serveur d'un joueur indiscipliné ou indésirable. Une commande «kick» complète apparaîtra comme suit:

/ kick <joueur>[[raison…]

22 /tuer – La commande "kill" est utilisée pour tuer des entités comme des monstres, des objets et même d'autres joueurs. Cette commande ne peut être exécutée que par un op. Une commande «kill» complète apparaîtra comme suit:

/tuer[[joueur|entité]

23 /liste – La commande "list" est très simple. Cette commande est utilisée pour lister tous les joueurs sur un serveur et la commande complète apparaît simplement comme suit:

/liste

24 /moi – La commande "moi" permet aux joueurs d'afficher un message sur eux-mêmes. Cela peut être effectué par n’importe qui sur le serveur et la commande complète apparaît comme suit:

/ moi <action…>

25 / op – La commande "op" accorde un joueur opérateur statut. La commande “op” complète apparaîtra comme suit:

/ op <joueur>

26 /pardon – La commande «pardon» permet de supprimer des joueurs ou des adresses IP de la liste banane du serveur. La commande «pardon» complète apparaîtra comme suit:

/ pardon <prénom> ou / pardon-ip <adresse>

27 / particule – La commande "particule" est utilisée pour créer des particules. Des champs facultatifs peuvent être ajoutés à la commande pour fournir plus de détails. La commande ne peut être exécutée que par un op. La commande complète «particule» apparaîtra comme suit:

/ particule <prénom> <X> <y> <z> <xd> <yd> <zd> <la vitesse>[[compter][[mode]

28 /jouer son – La commande "playsound" est utilisée pour jouer des sons. Des champs supplémentaires tels que le volume et la hauteur sont disponibles pour personnaliser le son joué. Cela ne peut être effectué que par un Op sur le serveur. La commande complète "playsound" apparaît comme suit:

/ playsound <du son> <joueur>[[X][[y][[z][[le volume][[pas][[volume minimum]

29 /publier – La commande «publier» permet d'ouvrir un monde à un seul joueur sur un réseau local. Cela ne peut être effectué que par un op. La commande «publier» complète est très simple et se présente comme suit:

/publier

30 / replaceitem – La commande «replaceitem» peut être utilisée pour reconstituer les articles en inventaire. Cette commande peut être appliquée à des blocs, des entités ou des joueurs et ne peut être exécutée que par un op. La commande complète «replaceitem» apparaît comme suit:

/ replaceitem block <X> <y> <z> <fente> <article>[[montant][[Les données][[datatag]

ou / remplacez l'entité <sélecteur> <fente> <article>[[montant][[Les données][[datatag]

31. /sauver tous – La commande “save-all” est utilisée pour enregistrer le serveur sur un disque. La commande «save-all» est assez simple, car elle ne nécessite aucune entrée de variable. La commande apparaît comme suit:

/sauver tous

32 / save-off – La commande «save-off» désactive les sauvegardes automatiques du serveur. La commande complète «save-off», similaire à «save-all», ne nécessite aucune entrée de variable supplémentaire. Cela ressemble à ceci:

/ save-off

33 /économiser sur – Comme on pouvait s'y attendre, la commande «save-on» active les sauvegardes automatiques du serveur. C’est exactement le contraire de la commande «safe-off». La commande complète «save-on», similaire à «save-all» et «save-off», ne nécessite aucune entrée de variable supplémentaire. Cela ressemble à ceci:

/économiser sur

34 /dire – La commande "dire" est utilisée pour afficher des messages à plusieurs joueurs. Il ne peut être exécuté que par un opérateur, mais c’est une commande très simple. La commande complète apparaît comme suit:

/ dire <message…>

35 / tableau de bord – La commande de tableau de bord est utilisée pour gérer les objectifs, les joueurs et les équipes. Ceci ne peut être effectué que par un op. La commande complète «tableau de bord» apparaîtra comme suit:

/ tableau de bord

36 /la graine – La commande "graine" est utilisée pour afficher le semence mondiale. Ceci peut être effectué uniquement par Ops et constitue une autre commande simple sans entrée de variable. La commande complète «graine» apparaît comme suit:

/la graine

37 / setblock – La commande "setblock" est utilisée pour changer un bloc en un autre. Cela ne peut être effectué que par un op. La commande complète «setblock» apparaît comme suit:

/ setblock <X> <y> <z> <tilename>[[Valeur des données][[oldblockhandling][[datatag]

38 / setidletimeout – Le "setidletimeout" est utilisé pour déterminer combien de temps un joueur peut rester inactif avant d'être expulsé du serveur. La commande complète «setidletimeout» apparaît comme suit:

/ setidletimeout <minutes jusqu'au coup de pied>

39 / setworldspawn – La commande “setworldspawn” porte très bien son nom, car son travail consiste simplement à définir l'apparition du monde. Ceci ne peut être effectué que par un op. La commande “setworldspawn” peut apparaître seule ou peut inclure une entrée variable, comme indiqué ci-dessous:

/ setworldspawn

ou / setworldspawn <X> <y> <z>

40 / spawnpoint – La commande «Spawnpoint» est utilisée par Ops pour définir le point de Spawn pour un joueur particulier. La commande peut apparaître avec ou sans entrée de variable, et chacune de ses formes est illustrée ci-dessous:

/ point d'apparition

ou / spawnpoint <joueur>

ou / spawnpoint <joueur> <X> <y> <z>

41 / spreadplayers – La commande «spreadplayers» est utilisée pour téléporter des entités à des emplacements aléatoires à l'aide d'informations telles que «distance étendue» et «portée maximale». Cette opération ne peut être effectuée que par Ops. La commande complète «spreadplayers» apparaît comme suit:

/ spreadplayers <X> <z> <distance de propagation> <maxrange> <respectteams> <joueur…>

42 /Statistiques – La commande «stats» est utilisée par les opérations pour mettre à jour les objectifs à partir des résultats de commande pour les blocs, les entités et / ou les joueurs. Il existe plusieurs variantes possibles de la ligne de commande «stats» complète, énumérées ci-dessous:

/ stats bloqué <X> <y> <z> effacer <stat>

ou / stats bloqué <X> <y> <z> définir <stat> <sélecteur> <objectif>

ou Entité / stats <sélecteur2> effacer <stat>

ou Entité / stats <sélecteur2> définir <stat> <sélecteur> <objectif>

43 /Arrêtez – La commande «stop» permet à Ops d’arrêter un serveur. Aucune entrée de variable n'étant associée à cette commande, la commande «stop» complète se présente simplement:

/Arrêtez

44 /convoquer – La commande "convoquer" peut être utilisée par un opérateur pour appeler une entité. La commande complète apparaît comme suit:

/ summon <nom d'entité>[[X][[y][[z][[datatag]

45 /dire – Tous les joueurs peuvent utiliser la commande "tell" pour partager des messages privés avec d'autres joueurs individuels sur le serveur. Il existe plusieurs variantes de cette commande, chacune d’elles étant répertoriée ci-dessous:

/ dire <joueur> <message…>

ou / msg <joueur> <message…>

ou / w <joueur> <message…>

46 / tellraw – La commande "tellraw" peut être utilisée par un opérateur pour afficher une commande JSON aux joueurs. La commande complète «tellraw» apparaît comme suit:

/ tellraw <joueur> <message json brut>

47 /test pour – La commande «testfor» peut être utilisée par Ops pour compter les entités ou les joueurs correspondant à certains critères. La ligne de commande complète «testfor» apparaîtra comme suit:

/ testfor <joueur>[[datatag]

48. / testforblock – La commande «testforblock» peut être utilisée par un opérateur pour déterminer si un bloc particulier se trouve à un emplacement spécifique. La commande complète «testforblock» apparaîtra comme suit:

/ testforblock <X> <y> <z> <tilename>[[Valeur des données][[datatag]

49 / testforblocks – La commande «testforblocks» peut être utilisée par un opérateur pour déterminer si les blocs de deux régions sont identiques. La commande complète «testforblocks» apparaît comme suit:

/ testforblocks <x1> <y1> <z1> <x2> <y2> <z2> <X> <y> <z>[[mode]

50 /temps – La commande "heure" permet d'afficher ou de modifier l'heure d'une partie. Ceci ne peut être effectué que par un op. La ligne de commande complète "time" apparaît comme suit:

/temps

51. /Titre – La commande "title" permet de gérer les titres d'écran. Ne pouvant être exécuté que par Ops, plusieurs parties du jeu peuvent en être affectées. La commande complète «title» – dans toutes ses variantes – apparaît comme suit:

/ titre <joueur> effacer (pour supprimer le titre de l'écran de l'écran)

/ titre <joueur> réinitialiser (réinitialise les options aux valeurs par défaut)

/ titre <joueur> sous-titre <Titre> (spécifie le texte des sous-titres)

/ titre <joueur> fois <fadein> <rester> <disparaître> (spécifie les temps de fondu en entrée, de séjour et de fondu en sortie)

/ titre <joueur> titre <Titre> (affiche le titre de l'écran)

52 / toggledownfall – La commande “toggledownfall” est utilisée pour basculer la météo. Cela ne peut être effectué que par Ops. Il n'y a pas d'entrées de variable pour cette commande, cette commande simple apparaît donc comme suit:

/ toggledownfall

53 / tp – La commande «tp» est utilisée par les opérations pour téléporter des joueurs et des entités. Il existe deux versions de cette commande et elles apparaissent comme suit:

/ tp[[joueur cible]<joueur de destination>

ou / tp[[joueur cible]<X> <y> <z>[<[<y-rot> <x-rot>]

54 /déclencheur – La commande «déclencheur» peut être utilisée pour définir un déclencheur à activer. Cela peut affecter les joueurs et est une commande qui peut être exécutée par n'importe qui. La commande complète «trigger» apparaît comme suit:

/ trigger <objectif> <valeur>

55 /Météo – La commande "météo" permet à Ops de définir la météo dans un monde. La ligne de commande complète «météo» apparaît comme suit:

/Météo [[durée]

56. / liste blanche – La commande "liste blanche" est essentiellement l'opposé de la commande "interdiction". Cette commande peut être utilisée par Ops pour protéger d’autres joueurs de la liste banale. Il existe plusieurs variantes de la commande "liste blanche" et elles apparaissent comme suit:

/ liste blanche ajouter <joueur> ajouter un joueur à la liste blanche par son nom d'utilisateur.

ou / liste blanche afficher les noms et adresses IP dans la liste blanche

ou / liste blanche désactivée désactiver l'utilisation de la liste blanche par le serveur

ou / liste blanche sur pour permettre au serveur d'utiliser une liste blanche

ou / recharge de la liste blanche recharger la liste des noms de joueurs sur une liste blanche

ou / liste blanche supprimer <joueur> supprimer un joueur de la liste blanche

57 / worldborder – Les commandes «worldborder» peuvent être utilisées par Ops pour gérer la frontière mondiale du serveur. Il existe plusieurs variantes de cette commande qui gèrent chacune un élément différent du jeu. Ceux-ci sont énumérés comme suit:

/ worldborder add <distance>[[temps]augmenter le diamètre de la frontière mondiale.

ou / worldborder centre <X> <z> recentrer la frontière mondiale.

ou / montant des dommages mondiaux <dommagebloc> préciser le taux de dommages à la frontière dans le monde.

ou / worldborder damage buffer <distance> préciser les distances tampons pour les dommages aux frontières mondiales.

ou / worldborder retourne au diamètre de la frontière mondiale.

ou / worldborder set <distance>[[temps]pour définir le diamètre de la frontière mondiale.

ou / distances de mise en garde dans le monde <distance> spécifier la distance d'alerte à la frontière mondiale.

ou / worldborder warning time <temps> spécifier le délai d'avertissement de la frontière mondiale.

58 / xp –La commande "xp" est utilisée pour ajouter ou supprimer une expérience de joueur. Ceci est géré par les Ops uniquement. Les commandes xp vont apparaître comme suit:

/ xp <montant>[[joueur]

ou / xp <montant> L[[joueur] pour ajouter des niveaux à la place.

À propos des commandes Minecraft listées ci-dessus

Vous avez probablement remarqué que ces commandes sont répertoriées par ordre alphabétique. Ainsi, il sera facile de trouver des informations sur la commande dont vous avez besoin. Nous avons également utilisé la norme Gamepedia notation dans ces commandes:

Si une partie de la commande utilise du texte brut, entrez-le exactement comme il est montré.
Si une partie de la commande est écrite en italique, remplacez-le par la valeur appropriée.
Si une partie de la commande est écrite entre , c’est un argument obligatoire.
Si une partie de la commande est écrite entre [square brackets], c’est un argument optionnel.
Si vous voyez deux options séparées comme x | y, vous devez choisir l’une ou l’autre.
Si des points de suspension (…) sont inclus, cela signifie que votre argument peut être composé de plusieurs mots séparés par des espaces.

Si nous avons manqué quelque chose ou si quelque chose n’est pas clair, faites-le nous savoir dans les commentaires ci-dessous!

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.